AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une vie mouvementée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amano ginji
Loup
avatar

Nombre de messages : 27
Matricule : Boire, manger et dodo
Devise de loup : Héros sombre
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Une vie mouvementée   Lun 2 Jan - 15:46

Premier acte :

La mort d'un proche.


Amano était un humain tout à fait ordinaire, ayant rien de très particulier a part ses yeux d’une splendeur inégalable. A ses 17 ans il revit sa cousine Pauline P, elle était entrée dans une faction nommée les Pirates de l’Air, mais avait divorcée de Laodicée, pour cause de non assistance en marie. Elle n’était pas assez présente car elle passait sa journée en guerre a combattre pour sa cause, l’anti-démon, étant devenu orpheline à cause de démon, elle avait ses raisons. Elle combattait sans relâche et à force de fréquenter des anges l’humaine commença à avoir des ailes et devint une semi-angelle. Amano était fier de sa cousine, il n’aurait jamais rêvé mieux pour elle, elle qui avait fait la vie entière de son cousin qui a était laissé sans défense a sa naissance.

Lors d’un gros combat contre les démons pour se venger d’eux, Pauline tua démon sur démon et se trouva face a 3 démons a elle seule, elle en tua deux, puis trois, mais un quatrième un lâche s’attaqua à elle par derrière, elle n’eu pas le temps de savoir ce qu’il se passait qu’elle était allongé par terre morte d’un coup de corne décisif. Amano visualisa la bataille par ordre de sa cousine pour apprendre certains gestes. Mais quand il vit cette horrible tragédie, et ne réfléchissant plus, il pris son épée coura de toute vitesse et se retrouva face à face au démon. Un combat flamboyant suivi le démon était coriace et ne lâchait pas prise, l’humain pris un coup de corne en pleine figure, mais il porta un coup d’épée ravageur et tourna la lame dans le corps du démon jusqu'à ce que mort s’en suive. Même aujourd’hui on pouvait voir la cicatrice sur l’homme.

A la fin du combat ou la cause angélique avait triomphait, le camp allié reparti vers une autre guerre en prenant tous les corps et en les enterrant en leur accordant cinq minutes de silence. Amano resta seul allongé sur le champ de bataille, dans se bain de sang, il pleurait, il pleurait de tout son corps sur la mort de sa cousine. Il n’arrivait pas à croire ce qu’il avait vu. Mais l’atrocité eu bien lieu.

Depuis lors, Amano décida de venger sa cousine et de défendre la cause humaine jusqu'à sa propre mort.


JE LA VENGERAI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Deuxième acte :

Moi, ma personne.


Un rôdeur, habillé d'une cape sombre rentrait dans ce lieu, on ne voyait ni son visage ni aucune parti de son corps a part ses mains qui semblait bien cicatrisés. Ces yeux brillaient de toutes lueurs vive, on ne vit même pas de quelle couleur ils étaient.

Amano voyant des visages connus et une bonne sympathie ,mais il ne savait pas d’ou il connaissait tout ce monde. Il retira sa capuche et l'on pu voir un regard flamboyant de rage, mais de couleur indéterminé certain les disaient bleu, d'autres vert, et encore d'autres de plusieurs couleurs mélangées, on ne savait pas trop. Son visage portait une cicatrice sur la joue gauche assez discrète, mais sublime. On voyait que la cicatrice venait d'une corne de démon. La figure d'Amano était à la fois effrayante et captivante, on y voyait toute la méchanceté de ce monde, et de l'auteur de cette gravure, mais également toute la beauté de la bravoure, et du courage humain...

Pauline était morte et elle n’aurai pas voulu voir son cousin dans un tel état et elle aurai relevée la tête en se disant qu’il fallait mieux continué le combat que de s’effondrait et attendre que le temps passe.


Troisème acte :

Pauline P, ma cousine


Voila la description de ma Pauline, elle l'avait écrit lorsquelle était encore vivante :

Un ange est un être spirituel, intermédiaire entre Dieu et l’homme.
Un démon est un ange déchu qui habite les enfers et incite les hommes à faire le mal.

Moi, je ne suis qu’une humaine. Une intermédiaire entre ange et démon. Je combat pour l’humanité, je ne veux ni ange, ni démon sur la terre. Les anges ont leur terrain : le Paradis. Les démons ont le leur : l’enfer. Et nous nous avons la nôtre : la terre.


Je me présente, je suis Pauline femme de Laodicée, membre des chevaliers ténébreux, journaliste à la Gazette et combattante pour l’humanité avant tout (sauf peut-être mon Lao ^^)

Voici mon histoire :

Mes parents son mors 1 an après ma naissance, tués par des démons, ils battaient pour l’humanité. Mais deux anges ont bien voulu s’occupé de moi et de mes frères et sœurs. Ce qui explique pourquoi je suis anti-démon et que j’ai été pro-ange. Tout en grandissant ils m’ont appris ce qu’était un démon, une horrible créature qui nous utilise nous les humains. Ils veulent notre aide pour détruire la race des anges et prendre le Paradis, puis ils finiront par tuer les humains, mais cela n’arrivera jamais.

Lors d’une bataille anges-démons mes parents adoptifs ont capturé un démon pour me montrer ce que c’était. Ils me dirent de prendre une épée et de m’entraîner au combat sur lui.

Quatrième acte :

Une amitié renforcé


A son arrivée à la Confrérie de Valone, Amano cru retrouvé une famille. Dans cette faction ils avaient la même envie que lui, faire respecter la cause humaine. Il combattait pour une paix en Valone. Quand Amano arriva au bar tout le monde était heureux de le voir. Après quelques jours dans la Confrérie, Amano faisait preuve d’une certaine présence et de combativité pour faire une bonne remise au niveau. Dans le bar il scandait le nom d’Amano.
Mais n’oublions pas que si il était arrivé dans cette faction c’était grâce à son ami Mat, et lui aussi fut scandé dans le bar pour avoir accompagner Amano, jusqu’ici, mais aussi pour aider la faction dans sa reconstruction.

Mais Amano s’attarder sur une personne en particulièrement qui sentait d’une jeunesse fougueuse et d’une envie surprenante celui-ci se nommer Diamant. Après s’être rencontrer sur le bar de la confrérie, ils avaient sympathiser sur le terrain. Les deux humains s’étaient donner un rendez-vous sur la place de Valone pour faire route ensemble. Ils apprirent à s’apprécier et commencer même à se sentir assez proche. Au bout d’un certain moment Amano reconnu dans Diamant un ami mort au combat qu’il considérer comme un frère.

Il décida de faire part de ses penser à Diamant :


- Diamant j’ai a te parler sérieusement ! Je je…

- Ba quoi que t’arrive t-il Amano tu n’a jamais eu l’air aussi pressé de me dire quelque chose ?

- En fait tu vois l’ami dont je t’ai déjà parler, celui qui est mort au combat à mes cotés… ?

- Oui, oui je m’en rappelle , d’après tes dires c’était un homme qui valait beaucoup pour toi.

- Oui, justement tu me rappelle celui-ci et… et je voudrais que tu accepte ma proposition.

- Laquelle Amano ? vite dit je suis impatient de savoir !!!

- Je voudrais que tu soit sous ma protection, comme lui l’était pour, que je puisse me reprendre, me refaire à la tache que j’ai failli autrefois.


Sur ces mots Diamant ne savait pas trop ou se mettre, mais il était heureux d’entendre cela de la part de Amano. Pour lui c’était comme si un nouveau frère naissais et une protection dans se monde en plus.

-J’accepte Amano, mais cela t’es venu si soudainement, je ne m’y attendais pas, mais n’en doute pas cela me fait plaisir que tu me le demande.

- C’est vrai tu accepte ?! Formidable !!! Non ça ne m’est pas venu soudainement cela fait plusieurs nuits que j’y pense et j’ai finis par prendre ma décision. Je pourrai tenir ma tache cette fois si et te protéger toi.


Sur ceux Amano reparti dans l’auberge pour fêtais ça et prendre du bon temps avant le combat qui l’opposera face à un ami, Florian le Scorpion.

Cinquième acte :

Un changement brutal.


Amano ginji était sur le front à Valone Sud. Il combattait avec la Confrérie de Valone, qu’il considérait comme sa famille, contre la Blitzsquad. Il combattait bien, il était prés à lancer une attaque fatale à Zaak, il s’y approcha discrètement personne ne le vit, personne sauf une personne. Oui Florian le Scorpion l’avait vu, Amano fut frappé de derrière par la lame de Florian. Amano fut blessé à mort.

Cette voix...Non !!! * se dit-il intérieurement.

Il cessa d'attaquer celui qu'il avait reconnu comme étant Amano ginji, son ami. Il le laissa partir, la mort dans l'âme. Il sécha sa lame qui avait le sang d'un ami.

Fou de rage, il rentra dans sa tente et explosa tout ce qu'il vit. De sa tente, il ne restait plus rien, et rien n'échappa à sa fureur dévastatrice. Ses fidèles ne tentèrent même pas de le consoler ou de le calmer, les grandes douleurs étant solitaires.
Il s'isola dans un petit bois proche du front, à l'abri de tout être, qu'il soit blitzsquad ou encore Confrérie.
Et, pour la première fois de sa vie, des larmes de chagrin et de douleur, qu'il n'avait pas eu à la nouvelle de la mort de Sraya, sa fille, coulèrent sur son visage. Il avait blessé à mort un ami et il ne pourrait se le pardonner.
Le cœur broyé par la rage et la douleur, il resta de nombreuses heures seul, à s'expliquer avec lui-même en se maudissant, comment l'impossible a t'il bien pu arriver ?

Amano était tout conscient de tout, sa sœur, la plus jeune, Heaven, le porta jusqu’à l’auberge le p’tit bidule de l’humanité. Amano fut posé auprès du lit de Mat qui était lui même impuissant, sans force et pourtant il réussit à ramper jusqu’au corps de l’humain, Amano.

L’esprit d’Amano était toujours dans le corps, il n’arrivait pas à en sortir. Mat, Heaven et jazz surpris et triste virent le corps inanimé se recréer en plus beau, plus grand, plus puissant. Ce corps d’Héros humain se transformait en héros sombre. Mais une partie du corps de détacha et l’esprit d’Amano fit de même L’esprit fut séparé en deux parties bien visibles Le physique fut séparé en deux parties en un beau jeune homme plein d’envie, le Héros sombre La deuxième partie devint liquide, de l’eau Cette eau se mit à former une forme humaine, elle se leva et se mit sur pied à coter du Héros sombre. L’esprit d’Amano fut lui séparer aussi en deux partis tout aussi distincte que les parties de son corps. Une partie garda l’amour porté à la Confrérie de Valone. Cette partie fut mis dans le corps d’eau. L’autre garda toute l’amitié porté à Florian le Scorpion et à l’Humanité.
Le héros Sombre prit la parole en premier :


-Bonjour tout le monde, comment ça va ?

Tout le monde fut surpris de cette réincarnation en direct, Mat le premier. Mat, Jazz, Heaven virent toute la scène.

-Ba quoi rester pas bouche bée, c’est moi Amano votre ami, Amano Ginji, j’ai l’air si différent que ça ?!

Mat le regardai avec un air anxieux.

-Euh… Amano…Dit Mat,tu te sens bien ?! tu sais que tu reviens d’une mort et que ton corps a changer au moins ?!
-Oui je suis au courant et au fait l’élémental d’eau à coter c’est moi aussi ^^. Je vous explique après ma mort corporel mon esprit est resté dans mon corps et ne pouvait pas sortir. Puis mon corps c’est mis à changer par ma volonté, et il c’est divisé en deux tout comme mon esprit.

-Oui effectivement, mais j’ai un autre nom
répliqua l’élémental, je m’appelle Atlantide-la moitié d’Amano. Je suis, tout comme mon nom l’indique, l’autre moitié d’Amano.

-En fait nous sommes Amano en deux corps et donc beaucoup plus puissant, une partie l’élémental restera à la Confrérie de Valone et moi j’irai à la Blitzsquad rejoindre mon ami Florian le Scorpion, même si il ma tué je sais qu’il le regrette.

-Donc voilà ne perdais pas espoir je suis encore présent Wink


Puis l’élémental partit vers la Forteresse de la Confrérie de Valone, et Amano Ginji, le Héros sombre resta dans l’auberge.

Sixième acte :

Une multitude de questions.


Amano était pensif, il ne savait plus… Ce changement de corps si brutal qu’il fut, le bouleversait. Il savait plus quoi pensait, il ne savait plus se qu’il était, il ne savait plus rien…
Il était toujours posé dans un coin écoutant toutes conversations aux alentours. Il ne faisait plus que écoutais. Sa haine et sa fureur étaient tellement forte après la trahison de Florian que son âme c’était divisé en deux pour donner deux corps beaucoup plus puissant. Mais celui la ne savait plus se qu’il pensait de se monde… était-il pro-humain, pro-ange, pro-démon ou pro-lui…

Pro-lui… non c’était pas possible, il n’avait aucune confiance en lui… pro-démon ? non il n’avait jamais aimé les démons, ils avaient tué sa cousine, pro-ange pourquoi pas ? et puis non trop de haine et de fureur était en lui, pro-humain pourquoi pas ? il ne savait plus si il devait leur faire confiance ou pas… un de ses amis humains l’avait tué, mis à mort…

Tant de questions tourné dans sa tête. Il vit arriver sa moitié Atlantide. Celui-ci était sûr de lui même, il savait ce qu’il voulait et ne pouvait que remonter le moral de Amano quand il venait pour parler.

Atlantide le contempla pendant de longues heures, tandis que Amano attendait une parole de celui-ci. Il se lassa d’attendre et repris ses pensées. Atlantide le vit et prit donc la parole :


-Amano te sent tu bien ?

-Justement je t’attendait, et j’attendais que tu prenne la parole. Je veux te parler j’en ai besoin. Tu as le temps de m’écouter ?

-Oui, oui vas-y, n’oublie pas que nous somme une seul et même personne. Je le sent que tu vas pas bien et c’est pour cela que je suis venu. Tu vas peut-être me paraître fou, mais quand tu vas pas bien ou autre je le sens.

-Oui je suis au courant je le sens aussi. Je sens que toi tu as confiance en toi, et justement c’est la le problème…


Atlantide lui coupa la parole Quoi ? j’ai du mal entendre ou mal comprendre.

-Non, non attend laisse moi finir s’il te plait, ne me coupe pas la parole.
Tu as confiance en toi, moi je sais plus.. je sais plus rien… je suis perdu…
Je sais plus ou sont mes convictions, je sais plus pourquoi je suis la, je sais plus pour qui je dois combattre.


L’ambiance fit au plus bas après les paroles de Amano. Atlantide prit un temps de réflexion et se lança dans une longue tirade.

-Bon Amano je vois que tu ne vas vraiment pas fort, Moi je me combat, et je combattrai toujours, pour la cause humaine. Nous étions quoi auparavant ? Un humain non ? pourquoi as-t ‘on changé ? Ca même moi je le sais pas, mais se que je sais c’est que nous avons changer et prit de la force pour mieux défendre l’humanité. Elle seul est notre souveraine, nous devons répondre à elle seul. Tu te dit que tu as était trahi par ton ami ? Moi je dit qu’il sais se qu’il a fait et il s ‘en est voulu. Mais en même temps ils nous avait prévenu qu’il sera sans pitié.
Mais ne pense pas à cela dit toi qu’une seul chose compte dans la vie, c’est ce que tu as au fond du cœur. Qu’es-ce qu’il te dit ?


Amano essaya de l’entendre , il n’y arriva pas… mais il repartit dans ses pensées. Et la il entendit son cœur, Amano retira sa capuche et un sourire se lisait sur son visage.

-Je l’entend !!! Je sais ce que je dois faire !!! combattre pour se que bon me semble !!!
Et se combat n’est autre que la défense de la cause humaine !!! Mais j’entend autre chose aussi, cela parle d’une personne, et même d’une angelle… Qu’es-ce donc ?

-Ca Amano c’est l’amour…


Et les deux êtres quittèrent la salle ensemble, avec les mêmes avis et une longue discussion sur l’amour. Mais Amano avait tout de même l’apparence d’un héros sombre, mais son combat sera toujours pour l’humanité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amano ginji
Loup
avatar

Nombre de messages : 27
Matricule : Boire, manger et dodo
Devise de loup : Héros sombre
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Une vie mouvementée   Lun 30 Jan - 0:05

Septième acte :

Amano n’en peux plus :


Après avoir signé tous les papiers pour rentrer dans la faction, Amano se dirigea vers le bar. Quand il vu ce lieu il fut surpris de la beauté de celui-ci. C'était vraiment sublime et attrayant. Amano félicita Crizer comme il se devait et alla sur une table, comme toujours dans un des coins du bar. Il commanda une bonne et fraîche boisson tel une Vodka pur feu et commença à attendre... attendre quoi? Cette angelle qu'il avait déjà entrevue dans les locaux de la SAND... Mais il n'avait jamais eu l'occasion de lui parler... Angana ne tarda pas à arriver aux abords du bar. Elle salua Crizer, Vyse, Andryala, Atoum, et vint se poser aux côtés d'Amano Ginji.

Je....Une bière s'il vous plaît chef... Euh non une tequila au cactus et puis une vodka glacée façon Kimora.Alors Amano, quel...quel bon vent vous amène ici ?

L'angèle avait déjà le tournis. Elle, qui se voulait toujours droite et sèche, faisant preuve de tempérance, fuyant l'hybris, bref, vous avez compris, l'angèle voulait oublier. L'angèle voulut repartir pour se reposer, mais rien à faire, elle était comme clouée à sa chaise, incapable de bouger. Finalement, elle s'endormit, la tête posée sur la table. Amano regarda l'angèle... Angana... Hmm drôle de réaction... un verre déjà saoule... et déjà en train de dormir... Il La regarda pendant un certain moment, elle dégagé un charme... même un charme irrésistible... mais Amano la connaissais à peine... Il continua à la contemplait pendant un moment pour enfin décidais de la mener dans sa chambre. Il la porta, légère comme une plume Amano ne sentait pas son poids...

Ne vous inquiétez pas je ne fais rien de mal je l'emmène seulement dans sa chambre... la pauvre elle est déjà dans un état...

Amano s'en alla Angana dans les bras... Amano arriva dans la tente de Angana. Elle était assez vaste... mais il ne se préoccupa pas trop du détail de la chambre, il se dirigea vers le lit la déposa délicatement et pris un tabouret. Il s'assit et la regarda éperdument. Pour finir par se perdre dans ses pensées... Il pensait à tout et n'importe quoi... mais surtout à l'angèle qu'il trouvait assez bizarre mais belle tout de même... il voulait la connaître pour pouvoir savoir ce qu'elle avait dans la tête mais se n'était pas chose faite... Angana ne tarda pas à se réveiller.
Instinctivement, elle chercha son épée et sa dague à ses côtés. Elle toucha le métal, chauffé par la chaleur et s'en trouva réconfortée.
Puis, elle prit conscience qu'elle ne se trouvait plus dans le bar mais dans sa propre tente !
Et alors, elle vit Amano.


- Ammmaaanno ! Quelle surprise ! Mais ....

- Que fais tu donc ici pardi !!

C'est assez ... privé, et aucun humain ni ange ne rentre dans ma tente !! Que s'est il donc passé ?


Amano avait le sourire quand il vu l'angèle se réveiller, même si elle n'avait pas l'air heureuse de trouver Amano dans cet endroit. Amano avait le sourire.

Tu es venu au bar et... tu t'es... comment dire?... bourrée la gueule et tu t'es endormi!
Je voulais pas te laisser dormir dans cet endroit donc je t'ai amené ici pour que tu puisse mieux te reposer. Et je voulais voir ton réveil pour être sur que tout allez bien.


Amano gardait le sourire, mais avait peur de la réaction de la belle créature qu'il avait en face de lui. Il lui dit avec le sourire qui partait :

Je peux m'en aller si c'est ce que tu désir... Mais je voulais qu'on apprenne a se connaître... Tu ne m'a pas encore vraiment adressé la parole...

- Moi ? saoûle ?? Ah non ! Impossible ! J'ai fait ça moi ??? Euh...et bien merci Amano de t'être si gentiment dévoué pour me ramener ici !


Elle se promenait maintenant dans la spacieuse tente, tournant autour de l'humain, le dévisageant sans aucune gêne.

- Tu veux que l'on fasse connaissance ? ajouta t-elle très sérieusement.

Assis toi là veux tu ?
Je prépare du thé à la menthe. Tu en veux ? Nous serons plus à l'aise pour discuter.


Pendant ce temps, l'angèle préparait une tasse de thé pour elle en attendant la réponde d'Amano qu'elle surveillait d'un air innocent.
Amano se sentait mal à l'aise lorsque l'angèle le dévisagea sans problème ni gène... Quand l'angèle montra du doigt la chaise, Amano s'y assit sans rien dire... C'est vrai que sa tente était bien confortable, un bon petit confort. Du thé... il réfléchit... à la menthe... Il savait ce qu'était la menthe... mais du thé... il ne connaissait pas, par politesse et curiosité il répondit.


Du thé à la menthe? Pourquoi pas?! ^^ Alors pourquoi t'a intégré la SAND?!

L'angèle s'attelait à sa tâche avec la plus grande attention. Elle rajouta une tasse de thé pour Amano qu'elle lui servit rapidement. Puis, elle vint s'asseoir en tailleur sur son lit de camps.

- J'ai voulu intégrer la SAND, car je suis totalement pro humaine.

L'angèle ne s'attarda pas sur les causes car ses raisons ne concernaient qu'elle même. Et elle seule.

- De plus, cette faction est pro ange. Alors, toutes les conditions étaient réunies, d'autant plus que la SAND bénéficie d'une bonne réputation que je sache. Je n'ai pas hésité une seconde pour proposer ma candidature, même si auparavant, j'étais membre de la Barbarian Army of Opposite.
Cette dernière a été dissoute et ses anciens membres ont profité de la transformation des Pirates de l'Air en SAND pour intégrer la nouvelle faction.Et toi Amano...pourquoi la SAND ?

-La SAND, simplement parce que j'avais ouï dire du bien de cette faction par ma cousine. Cette faction est pro-humaine parfait pour moi , tout en ayant de bonne relation avec les anges qui sont tout simplement simpa. Et je voulais combattre au côté de Vyse qui a su prendre soin de ma cousine !


Amano pris son thé et commença à boire, c'était succulent, mais il se brûla... il ne le fit pas remarquer il reposa simplement son verre en touchant sa lèvre inférieur. Amano ne savait pas quoi dire, il regardais l’angèle... et quelques mots lui échappa.

Vous avez un visage rayonnant Angana.

Amano ne voulait pas laissez sortir ces mots même si il était d'accord avec ceux la...
Angana vit Amano toucher sa lèvre inférieure. L'angèle ne savait pas vraiment comment interpréter ce geste... Peut être n'avait il pas aimé le thé après tout.
Puis vint l'ultime remarque d'Amano. L'angèle ne put s'empêcher de rire en l'entendant parler.


- Mon jeune ami, depuis quand me vouvoies tu ?

Elle se leva et vint se poster genoux sur le sol afin de se retrouver à la même hauteur que l'humain.

- Voyons...que t'arrives t-il ?

Amano ne savait plus ou se mettre après les paroles de Angana... De plus elle venait s'installait en face de lui à la même hauteur... Ses joues devenaient chaudes, il avait des bouffées de chaleur... Le Héros sombre ne pouvait pas détourné son regard d'Angana pourtant, il la regardait fixement.

Euh... je sais pas... c'est sortit tout seul...ces paroles... je les penses depuis la première fois que je t'ai vu... mais je ne voulez pas déjà les dires... même si elles auraient du sortir un jour... je... [ :b]

Qu'es-ce qu'il se passait... Il ne le savait pas lui même...

[b]Angana ce que j'aimerais le plus c'est de te connaître, tu as l'air tellement sympathique et tu es si charmante...


L'angèle sentit Amano déstabilisé. Décidément quelle chaleur dans ce désert !! Angana ne répondit rien mais se contenta de lui effleurer la joue rapidement avant d'aller se rasseoir sur le lit de camps.

- Il y a t-il quelque chose que tu désirerais tout de suite Amano ?
Encore du thé ?
ajouta t-elle avec un sourire espiègle.

Amano ne compris plus rien, il ne savait pas quoi faire... première fois qu'il se trouvait dans cette situation avec un sentiment... Pourtant Alabdark lui avait dit... serais-elle? Amano le sentait et maintenant il savait à qui il pensait tout le temps sans pour autant voir son visage. C'était elle, l'angèle Angana et il compris tout d'un coup. Il ne voyait pas le visage parce qu'il ne connaissait pas assez l'angèle, mais maintenant il savait à qui il pensait tout le temps. 0 cette personne qu'il avait en face de lui, celle qu'il avait du mal à saisir.


Du thé? Qui est très bon d'ailleurs, non merci j'ai assez bu.

Amano se leva et se rapprocha de l'angèle, il se mit au pied de son lit et la regarda, il voyait tout maintenant... Lorsque Angana lui avait effleurer la joue il avait eu des frissons, mais quelle bonheur.

Tu es si belle, je comprend pourquoi tu es une angèle, je n'ai rien vu de plus beau dans ce monde pour l'instant.

Puis il s'assit sur le lit de Angana à ses cotés. L'angèle sourit aux paroles du Héros Sombre.

- Les Anges sont Sa création. Il les a modelé selon son idéal de Perfection, idéal que l'on ne peut surpasser. Nous sommes l'incarnation de Son Amour.
Nous sommes à ses ordres car il en est ainsi. Voilà pourquoi chaque Ange est Beau, sinon plus intérieurement. Les Anges sont Pureté.


Sur ces belles paroles, Angana suivit la cicatrice d'Amano de son doigt, comme si le simple fait de le toucher guérissait quelques blessures intérieures. Puis, elle poussa légèrement le Héros Sombre afin qu'il cède à toute résistance. Ses lèvres vinrent se poser instinctivement sur les siennes et se mêlèrent dans un baiser passionné. Elle ne savait pas quelle réaction aurait Amano mais peu importe, elle passait un délicieux moment.

Lorsque l'angèle parcouru la cicatrice du Héros sombre celui-ci ressenti encore une fois des frissons de bonheur, le contact de la main de l'angèle sur sa joue lui procurer un désir épanoui. Amano ne résista pas à Angana, il se laissait guidé. Quand il sentit les lèvres de l'angèle sur les siennes, il éprouva une sensation inexpliquée, une sensation qu'il n'avait jamais ressentie auparavant. Mais cette sensation était merveilleuse. Il se laissa faire.
Le baiser passionné était long, mais pourquoi ne pas faire long quand se moment vous sera inoubliable. Amano était aux anges, le baiser se termina, hélas. Il resta allonger et regarda Angana, mais cette fois-ci plus de la même manière, il regardait l'angèle avec plus de passion.


Merci pour ce fabuleux moment, Angana... J'espère que se ne sera pas le seul... Tu... tu es... tu es sublime et si... douce... comment pourrez ton résister à cela... Je... je... je t'aime... J'avais une personne à qui je pensais jour et nuit en se moment.... cette personne me hantée... mais ce n'était pas mauvais... plutôt bon d'ailleurs... je ne voyait pas le visage de la personne... mais ce visage était le tiens...

Angana se remit lentement du baiser improvisé. Amano semblait aux anges. Elle se leva mais écouta attentivement les paroles du Héros Sombre. Certes, elle ne regrettait absolument pas ce qui venait de se passer et elle ressentait encore de douces sensations sur sa bouche sensuelle, mais la situation lui échappait. Et elle s'interdisait tout autre Amour que celui qu'elle vouait à son Créateur. Elle se devait de Le servir et ce moment d'extrême douceur prit fin. Elle y était obligée. Les paroles d'Amano lui allait droit au cœur mais elle dût les refuser.
Elle ne pouvait pas accepter d'aller plus loin qu'un simple baiser, d'envisager l'avenir à long terme. Certes, le Héros Sombre était séduisant, mais son avenir, c'était seule qu'elle devait le vivre. Le combat d'un ange pour Lui, est pénible et difficile. C'est une quête intérieure, solitaire. L'appel du front en devenait obsédant. Combattre aux côtés d'anges si fiers, prêts à mourir pour la mission qu'ils devaient accomplir, je crois que l'on ne résiste pas.
Et Angana ne le savait que trop, elle devait les rejoindre et s'aligner dans les rangées d'anges et d'humains sacrifiés ou vainqueurs qui donnaient leur vie, oubliant Peur et Douleur contre l'infâme être souillant la Terre de sa cruauté et de sa Haine. C'est pourquoi, elle ne devait pas aimer. Car aimer voulait dire s'inquiéter constamment pour l'autre, dans une passion dévorante qui l'engloutirait dans l'obscurité. Elle ne devait pas faillir, mais lutter. Lutter contre ces prémices de l'amour qui pénètrent votre être insidieusement et s'installe dans votre cœur sans que l'on ne l'autorise. Elle regarda tristement Amano et lui fit tout comprendre dans un regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amano ginji
Loup
avatar

Nombre de messages : 27
Matricule : Boire, manger et dodo
Devise de loup : Héros sombre
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Une vie mouvementée   Lun 30 Jan - 0:06

- Je ne peux pas...

Une larme prenait naissance au coin de son oeil qu'elle effaça d'un geste vif et précis. Elle dégaina alors son épée qu'elle plaça devant elle et sortit de la tente pour faire face à son Destin. Amano ne savait quoi répondre, après avoir était embrassée par cette angèle si belle et si séduisante... il se retrouvait la... dans sa tente... seul... allongé sur le lit... il arrivait pas à capter les paroles de l'angèle... celles-ci étaient trop complexe pour lui... pourtant il arrêter pas de les tourner dans sa tête Je ne peux pas... lui par contre ne comprenais pas... les larmes coulaient sur le visage du Héros sombre... il ne comprenait pas...
Amano était anéantie, rien ne lui avait fait aussi mal depuis la disparition de sa cousine elle même... il se disait tout bas :
Encore... une... mais pourquoi... Mais il restait toujours dans ses pensés... il était perdu... son regard devint vide de toute lueur... sa cape se emit sur lui toute seul... la capuche se mit... ses yeux se vidèrent progressivement... le désespoir était en train de le conquérir, et pourtant il éprouver toujours le même sentiment d'amour envers l'angèle, mais le dégoût en vers l'amour... il avait aimé deux personnes dans sa vie... Pauline, sa cousine, et Angana, l'angèle qui venait de partir... Tout disparaissait... son visage devint tout lisse, ses yeux noirs...
On avait l'impression qu'il était en train de mourir... le corps restait inanimé sur le lit, juste le clignement de ses yeux montraient qu'une âme était encore présente, mais le cœur ne battait déjà plus... Arrivé auprès de la tente d'Angana, Vyse hésita à rentrer, il sentit que l'aura d'Angana n'étais pas loin, mais pas dans la tente, mais il sentit celle d'Amano, plus faible que d'habitude ... il rentra alors dans la tente. Il découvrit le héros sombre, sur le lit, inactif, Vyse s'approcha de lui, tout en posant les 2 verres sur un tabouret à côté d'Amano, il lui parla :


T'a pas l'air d'aller fort toi ! Alors elle est passé où Angana ?
Amano était pâle, Vyse prit un des 2 verres et lui releva la tête pour lui faire boire le lait de cactus avec du kiwi. Laisse toi faire, c'est une préparation de Crizer, ça devrait te remettre sur pied !
Vyse, voyant qu'Angana n'était pas là et qu'Amano n'était pas en état de parler se dit alors que laisser l'autre boisson ainsi serait du gachis, et puis personne n'en saurait rien, il prit le verre et le but d'un coup sec, un frisson parcouru son corps et il se sentit en forme, autant d'aller tuer un balrog ......Amano se laissait faire... de toute façon il ne pouvait plus faire aucun mouvement son esprit était encore une fois détaché du corps... mais toujours enfermé dedans... Il vit Vyse... mais ne capta pas tout de suite... il buvait... il n'avait pas le goût... il pensait toujours à Angana...
Mais le Héros sombre ne réagit pas à la venu de Vyse... il n'y arrivait pas... il était trop absorbés par la deuxième femme de sa vie... enfin du moins ce qui lui restait de sa vie...
Il ne comprenait toujours pas... mais la quelques mots sortir de la bouche de Amano...


Pourquoi… reviens…

Vyse entendit les mots qu'Amano prononça, il était évident qu'il parlait d'Angana, Vyse prit le thé qu'il restait et le lanca sur le visage d'Amano en espérant le réveiller plus ...

Oh c'est fini !! Tu vas pas te laisser mourrir parce qu'une fille t'a repoussé, il ne faut pas s'arrêter ici ... ce n'est qu'un moment dur à surmonter, et puis, tout n'est peut être pas perdu qui sais ... mais ce n'est pas en restant dans ce lit, le sien d'ailleurs ! que tu ira mieux ...

Amano avait du mal... Il ne savait pas quoi faire... à 18 ans le jeune homme paraissait déjà plus vieux physiquement... mais mentalement... il avait du mal à comprendre les sentiments de la vie... l'amour... il avait aimé deux femmes en tout dans sa vie... Sa cousine et elle, l'angèle... Angana... cette angèle si belle... Amano ne savait pas quoi penser... Lorsqu'il reçu le verre de thé dans la gueule... il se releva d'un coup non pas pour le fait que se soit du liquide ou autre mais surtout que... se soit CHAUD!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Tout en gardant sa cape et sa capuche ou l'on voyait que deux yeux noirs vides...

NON MAIS CA VA PAS!!!!!!!!!!!!!!

Puis il resta assis sur le lit... sans donner suite à ses paroles... Vyse reprit le sourire quand il vit qu'il avait réussi sa petite tentative ^^

-Ah , enfin réveillé. Viens avec moi au bar on va se désaltérer et tu pourra tranquillement me raconter ce qui s'est passé...

-Je préférerai dire tout cela dans un endroit clos...


Quelques mots, mais rien ne sortit de plus... tellement déçu, Amano revenait encore une fois de loin... Il en avait marre, il savait plus, il ne savait même plus si il devrait un jour redire je t'aime à une personne...

-Ah ... Bon alors on reste ici le temps que tu me racontes, elle est pas mal cette tente dis moi ^^

-Elle est partie après m'avoir embrassé... Je lui ai dit je t'aime et elle est partie... Je comprend pas...


Peu à peu on pouvait voir la couleur des yeux d'Amano revenir...Vyse qui n'était pas très doué en amour essaya d'expliquer quand même à Amano la situation…

-Euh ... tu l'aimes ... ? mais tu la connais même pas ... et elle non plus, ça a du la faire fuir... enfin, tu devrais lui laisser du temps.

-Je l'aime... Je peux pas l'expliquer... C'est comme ça... Je peux pas l'expliquer... Je le ressens c'est tout... Je veux juste qu'elle revienne et qu'elle me dise au moins pourquoi...

-J'pense pas qu'elle va revenir de si tôt ...
Tu devrais aller la chercher, mais tu sais c'est compliqué les angelles, difficile à les comprendre. Je lui ai dit se que je ressentais pour elle... Elle s'en fou complètement... Elle s'est amusée à conquérir mon cœur...


Les yeux d' Amano étaient redevenus comme avant, mais sans l'étincelle qui brillait quand il regardait Angana... Les pensées qu'il avait étaient devenues claires l'espace d'un instant mais cela ne pouvait durer... Angana qui marchait quelques minutes auparavant près de l'entrée de la SAND et qui avait même rencontré Florian Le Scorpion se décida à revenir dans sa tente.
Elle était partie un peu précipitamment et se dit qu'elle devait quelques explications à Amano. Plus de précisions sur sa décision.

Quand elle revint dans sa tente, elle eut la surprise de voir Vyse, le grand manitou du désert, à l'intérieur, il était en pleine discussion avec le Héros Sombre.
Décidément, c'était une véritable réunion (bon je reconnais j'exagère un peu mais je trouve que ça rend bien) qui avait débuté dans SA tente !! Et Amano était toujours dans SON lit ! Mais comme il semblait un peu bouleversé, elle ne dit rien, après tout, elle n'avait aucune raison de les virer tous les deux. Mais ce qui l'intrigua le plus, ce fut le visage trempé d'Amano et l'odeur presque insupportable de thé à la menthe qui flottait dans la pièce. Elle ne dit mot mais alla s'installer sur un tabouret en bois. C'est alors qu'elle vit Vyse tenir coupablement dans ses mains la théière.


- Bon...Amano je crois te devoir quelques explications...

Puis, l'angèle regarda Vyse, puis son lit de camps trempé par le thé déversé. Son thé qu'elle avait préparé !

- Vyse...restez s'il vous plaît. Je crois Chef qu'il faudrait remettre un peu d'ordre dans cette tente. Vous avez il me semble déverser quelque peu MON thé sur MON lit de camps et je souhaiterais que vous y remédiez...

Elle faisait semblait d'être en colère mais en fait, voir Vyse tenir la théière dans ses mains la faisait sourire plus qu'autre chose. Amano qui était de plus en plus fragile tout en ayant un corps assez puissant... Son intérieur était fragile tel du verre... Lorsqu'il vit arriver Angana il ne savait pas quoi faire ni ou se mettre... il se leva la regarda et n'enleva pas sa capuche... il voulait pas que Angana vois les larmes... il se dirigea vers l'entrée de la tente il avait du mal à rester en compagnie de Angana depuis qu'elle lui avait fait ce coup la... Amano l'aimait cette angèle... il en était sur... même après ce qu'il venait de vivre... Il ne dit ni bonjour ni au revoir, il ne réussi pas à ouvrir la bouche... Il se dirigea vers l'entrée de la tente et s'apprêta à sortir... Quand Angana rentra dans la tente, Vyse fut soulagé quelque instants, mais quand l'angelle lui fit remarquer qu'il avait taché son lit avec le thé il lui répondit d'un air innocent :

C'était pour la bonne cause tu sais .M'enfin, je t'aiderais à nettoyer tout ça si tu veux ^^

Voyant Amano partir , Vyse l'attrapa au passage.

Hé ! où tu vas toi ? ne pars pas comme ça, Angana est revenu exprès pour toi, ça serait bête de la laisser et de ne pas savoir ce qui te rend si "triste" ...

Amano sentit quelqu'un l'attraper violemment par le col de sa cape. Il s'arrêta net, son esprit voulais continuait, mais son corps restait, il ne pouvait tout simplement pas avancé... Amano resta debout face à l'entrée... Vyse le retenait... il ne pouvait pas s'en allait... Il attendait patiemment que Angana dit ses phrases pour pouvoir partir, cela lui faisait trop mal de savoir que la personne qu'il aimait était dans cette pièce... alors qu'il ne pouvait pas lui faire grand chose...
Le héros sombre n'osait même plus la regardait en face... les larmes recommencèrent à couler, cette fois-ci elles coulèrent à flot... pas moyens d'arrêter... Angana fut terriblement peinée de voir Amano dans cet état. Etait ce vraiment elle la cause de sa douleur ? Répandait elle tout ce mal à son insu ? Infligeait elle ce condensé de tristesse aux gens qu'elle semblait aimer ? Elle ne voulait pas cela. Vyse venait de retenir Amano et le face à face était maintenant inévitable. Elle remercia d'un signe de tête le semi ange avant de s'adresser d'une voix douce et sincère au Héros Sombre.


- Ohh Amano, je t'en prie...ne m'en veux pas. Cette situation est autant douloureuse pour toi que pour moi. Mais je dois me faire une raison...cet amour est impossible... Je ne sais pas comment t'expliquer cela, car je ne peux pas poser de mots sur ce que je ressens. Mais je sais que mon destin est ailleurs....et seule. Ce n'est pas toi que je refuse, ni même ce que tu peux m'apporter de meilleur, le combat est intérieur, et la victoire est triste. Mais s'il y a bien une unique chose dont je suis certaine, c'est que je ne dois pas faillir, aimer est une faiblesse, aimer est une merveille, mais seul mon Amour est pour le Créateur. J'espère que tu sauras comprendre.

L'angèle aurait voulut prendre Amano dans ses bras et le serrer fort contre elle, mais elle savait que ce n'était pas une solution. Après ces paroles Amano ne pouvait plus rester ici, l'amour qu'il ressentait était toujours présent, mais une partie se transforma en haine... Juste à la fin de la phrase de Angana, Amano partit en courant, il sortit de la tente a toute vitesse, toujours en sanglot. Il partit même de la fameuse oasis, il partit loin... très loin.... ne sachant pas ou aller. Il était déjà perdu dans ses pensées, donc se perdre physiquement n'agraverrez pas énormément les choses... Florian, qui était à l'accueil, répondant aux paroles de Vyse, scrutait l'horizon quand il vit une masse sombre courir, haletant, de toutes ses forces. Il pressentit l'aura d'un héros sombre...Il n'en connaissait qu'un à la SAND, c'était même un ami qui lui était très cher. Aussi il ne tergiversa pas et couru aussi vite qu'il pu pour rejoindre Amano Ginji. Le maréchal du blitzsquad avait une bonne foulée aussi il rattrapa-il, non sans mal, son ami. Il sentit les chaudes larmes qui coulaient à flot. Il attrapa le bras d'Amano.

Que t'arrive-il ? Je ne t'ai jamais vu dans un tel état de désespoir ! " s'écria-il, surpris, en voyant la figure atterrée de son ami.

Son étonnement paraissait sincère. Comment un être aussi puissant pouvait pouvoir avoir un cœur aussi fendu ? Amano vit Florian le Scorpion courir après, il accéléré du plus qu'il pouvait mais ce dernier le rattrapa... Amano avait toujours sa capuche, mais son visage dégouliner comme si il venait de pleuvoir... Il entendit les paroles de Florian, il n'osait répondre... Sa tristesse et sa haine l'emportait, le sentiment d'amour était toujours présent, même plus que jamais, il ne voyait sans cesse le visage de l'angèle, il ne pouvait comprendre cet acte... un baiser et c'est tout... rien d'autre... elle ne l'avait même pas pris dans ses bras...

Ce qu'il m'arrive Florian... un cœur brisé... rien de plus, rien de moins juste un cœur brisé qui a besoin de prendre l'air...

Florian voulait à tout prix rassurer son ami par des propos réconfortants, lui donner un peu de baume au cœur dans une si noire journée pour lui.

Un cœur fendu n'est pas perdu, loin de là. Panse ses plaies, laisse le temps refermer les cicatrices, et tu seras de nouveau partant. Allons, montre un autre faciès à celle que tu aimes, montre-lui que malgré tout tu sairas faire face. Tu te dois d'être fort car dans ce monde, les petits poissons se font manger par les gros.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amano ginji
Loup
avatar

Nombre de messages : 27
Matricule : Boire, manger et dodo
Devise de loup : Héros sombre
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Une vie mouvementée   Lun 30 Jan - 0:11

Amano ne pouvait regarder Florian plus intensément il se sentait trop mal, son côté sombre remontait à toute vitesse... la haine prenait le dessus, il était dessus, l'amour étant si grand la haine étant tiré de l'amour Amano devint le plus sombre de tous les héros...
Sa cape s'envola par la force qui sortait de son corps. Ses yeux étaient rouge vif, ses bras devenaient de plus en plus gros. La colère et la haine du désespoir se lisait sur les traits de Amano.


Part!!! Part pendant qu'il en est encore temps!!!

Florian lâcha son ami, il le voyait imbibé de haine. Lui-même savait ce que cela faisait, vu que la haine faisait partie intégrante de sa personnalité. Il connaissait tout de la haine, ses forces et ses faiblesses. Aussi ne sourcilla-il pas.
Il savait que raisonner Amano ne servait à rien, il fallait le maîtriser pour qu'il ne fasse pas trop de dégâts, car, il le savait, son enveloppe charnelle était très puissante.
Mais Florian se sentait capable de l'affronter. Il fallait l'affronter, vaincre pour mieux l'aider.
Il enleva à son tour sa cape qui vola au loin.


-Je ne partirai pas d'ici, Amano...

-PART!!!!!!!!!!!


Amano ne pouvait plus résister sa haine était t'elle qu'il ne se maîtriser plus a présent. Ses yeux rouges vifs faisaient comprendre la haine qui sortait de son corps. Il ne contrôlait plus ses gestes mais il était conscient de tout ce qu'il faisait. Il sortit l'épée de sa cousine qui avait gardait sa blancheur éternelle. Le contraste entre l'épée et le héros sombre était énorme. Amano s'approcha de florian et mit son épée comme si il voulait commencer un duel .

Tu ai sur mon chemin... si tu ne bouge pas... tu mourras...

Pour seule réponse, Florian sortit ses deux épée d'un seul geste, se mit en position défensive, un sabre à l'avant et un à l'arrière, attendant son adversaire du jour.
Il ne désirait pas ce combat mais c'était l'unique manière de faire cesser la folie d'Amano, ce ne sera pas simple mais il le fallait. En ces lieux désert, nul ne pourrait lui venir en aide.


Me tuer est une utopie... Cesse tes âneries, je ne veux pas de ton sang sur ma lame une nouvelle fois...

Amano eut un sourire en coin .

Mon sang n'est rien d'autres que de la vie, la vie n'est rien d'autres qu'une forme de présence... cela m'importe peu, encore faudrait-il que tu me touche... je me suis superbement améliorer...

Amano retira son épée vers le bas à droite, le seul geste que vit Florian se fut le lever du pied droit de Amano, quand il le vu en face de lui et lui adressa un coup d'épée sur la jambe droite. Il fit le même geste et se retrouva derrière Florian.

Alors qu'en dit tu? Oups du sang sur mon épée si blanche... je suis confus...

Florian fut surpris de l'agilité et de l'ironisme d'Amano.

Tu m'as blessé, oui, et ? C'est tout ce que tu peux faire ?

Il regarda sa blessure, toucha son sang.

Ce sang qui est sur ton épée, je te le ferais lécher... Ses yeux devinrent rouge sans, sortant presque de leurs orbites habituels, son aura grandit d'un seul coup. Soudain, un violent cri de haine sorti de sa gorge enflammé, si fort qu'on aurait pu l'entendre à plusieurs kilomètres.
A son tour, Florian fut remplit de haine, il se contrôlait tout juste lorsqu'il lança sa première attaque, appelée dans son école " l'envol du scorpion " consistant à courir très rapidement et de blesser au bras porteur de l'épée son adversaire, afin que celui-ci perte en agilité, avec sa première épée tandis qu'il blessait avec la seconde la cuisse, pour qu'Amano perde en vitesse... Après ce coup, il se retourna.


Je ne connais pas la pitié...Mais tu es mon ami, je ne te tuerai pas. Rends-les armes pour que je puisse te ramener à l'oasis et panser tes blessures.

Amano ne ressentit pas la douleur, mais ressentit une baisse de régime au niveau de sa jambe... Son bras... pfff rien ne pouvait lui enlevait sa force a part le couper entièrement. Florian était fort, mais Amano l'était aussi.

T'appel cela un coup? Un sourire narquois vient se déposer sur les lèvres de Amano. Moi j'appelle ça de la gaminerie, je ne ressens même pas la douleur que tu viens de me faire subir, je vois mon sang couler sans rien ressentir. Mais tu as fait une gaffe en m'attaquant tu as oublier ta garde...

Regarde bien ton bras et aussi ton torse...


Effectivement lors de l'attaque de Florian, Amano avait trouvé la faille idéale laissant place à deux coups bien placé, mais ça ne présageait rien de bon...
Il vit la colère montait dans le corps de Florian... Florian, en effet, avait encaissé des coups. Oui, il avait oublié sa garde mais qu'importe, cette fois-ci, il allait en terminer. Il savait qu'Amano ne résisterait plus à ses attaques, trop faible, malgré le fait qu'il ne ressente pas de douleur, pour esquiver des coups à des endroits biens précis.
Florian se concentra, canalisa sa haine et sa colère, pour les faire ressurgir au moment voulu. C'est ce qu'il fit et, de toutes ses forces cette fois, plongea d'un bref coup avec l'épée gauche dans le ventre d'Amano, tandis que l'épée droite attaqua l'épaule du héros sombre.
Ne pouvant se retenir, il administra un violent coup de boule à celui qui était en principe son ami.
Amano tituba, et Florian se retins de continuer à grandes peines. Il ne disait rien, trop occupé à canaliser sa haine qui grandissait au fur et à mesure du temps. Amano trop affaibli, ne pu rien faire... le coup dans le ventre lui fut fatal...
Le coup enchaîné dans l'épaule ne lui fit rien par contre..., mais le coup de boule le fit tombé à terre... Sa haine disparaissait au fur et à mesure que son sang coulait... il prit son épée qui dégoulinait du sang de son amis et la lécha, pour qu'elle retrouve sa couleur d'origine... le blanc... il l'a mis dans son fourneau et s'évanoui... Florian vit Amano tomber...Peut-être était-il aller trop loin, mais il fallait arrêter cette furie qui s'était déclenchée en lui. Il rangea ses sabres, lentement, avant d'aller au chevet de son ami qu'il avait lui-même mit dans ce état.
Il scruta les plaies d'Amano: certaines étaient graves mais vu sa composition physique, il s'en remettrait. Ses jours n'étaient pas en danger si Florian intervenait de suite. Mais que faire dans ce désert ? Florian ressentait quelques douleurs physiques, ses blessures physiques que lui avaient infligés Amano mais aussi sa course poursuite et l'énergie que lui coûtaient ses attaques. Il eut la présence d'esprit d'aller chercher sa cape et de panser ses blessures avec.
Puis il ramassa le corps de son ami, et, à bout de souffle, marcha jusqu'à l'oasis. En nage, il marchait difficilement, la chaleur étouffante, l'absence d'eau et ce poids à porter rendirent le retour pénible à Florian. Après une marche éreintante, il arriva à proximité de l'oasis, ou il déposa le corps d'Amano, avant de tomber à genoux à côté, exténué par l'effort. Le héros sombre laissa passer quelques minutes, afin de reprendre son souffle, et hurla, puisant dans ses dernières forces.


J'ai besoin d'aide !

Son front était en sueur. Il résistait chaque seconde pour ne pas céder à la chaleur et s'évanouir. Florian avait longuement marché, traînant sa carcasse, à demi nu et mort de fatigue, il entendit du bruit dans le bar. Alors, regroupant ses dernières forces, il entra dans le lieu. Il reconnu Vyse, et tenta de marcher dans sa direction. En vain. A peine eut-il fait un pas qu'il tomba à genoux, le poids de la fatigue ayant eu raison du Héros Sombre. Ne pouvant plus se redresser, il articula difficilement.

Amano...Angana...dans le désert. De...l'aide. Amano...est...blessé. Vite !

Il lutta de toutes ses forces contre une fatigue qui l'envahissait, bien conscient qu'il fallait donner plus d'informations aux membres du SAND pour qu'ils puissent se rendre sur le lieu.

Amano Ginji , hum !!

A L'AIDE !!!

Alabdark se retourna , il entendit distinctement un appel a l'aide dans sa tete , il se hata essayant de localiser la personne en détresse. Angana partit à la recherche de draps propres. Evidemment, elle ne trouva rien. C'est alors qu'elle ressentit l'aura de Florian le Scorpion, un appel au secours... Instinctivement, elle chercha à la localiser mais comme celle ci était faible et lointaine, elle dût s'envoler dans les airs. Elle parcourut quelques kilomètres (pas beaucoup je vous rassure), laissant le peu de souffle d'air lui caresser les ailes alors qu'elle fonçait dans la direction que lui indiquait son instinct. L'astre solaire la brûlait un peu mais cela restait encore supportable. C'est alors qu'elle arriva sur le lieu de combat. Des traces de sang souillait le sable du désert.

- Bon sang !! (c'est le cas de le dire) Que s'est il passé ici ?

Amano...étendu à terre, inconscient. A côté, Florian, qui semblait épuisé.
Elle vint se poser gracieusement à terre, et déploya ses ailes de toutes leur envergures afin de procurer de l'ombre aux deux combattants. Puis, elle découvrit l'ampleur de la tâche. Elle lança un regard noir à Florian. Deux fois qu'il se battait alors qu'il n'aurait pas dû. Elle n'avait pas imaginé une seule seconde qu'Amano avait pu le provoquer en duel. Elle se dit qu'elle n'arriverait pas à soigner les deux individus au camps car elle ne pourrait pas les transporter, elle devait donc commencer l'application des soins à même le sol.

Alors qu'elle plaçait ses mains au dessus des blessures du Héros Sombre, elle récitait dans une litanie en murmures quelques incantations effacées par le temps.
Mais ses forces faibliraient rapidement, car non seulement garder ses ailes déployées pour procurer de l'ombre aux deux humains, se faire brûler par le soleil et guérir des plaies puisaient en elle des forces non renouvelables à la seconde. Florian accueilla avec un sourire l'arrivée de l'angelle. C'était bien la première fois qu'il était heureux de voir un ange !
Cette arrivée lui redonna quelques maigres forces qui le permirent de se lever difficilement.
L'ombre que lui proposaient les ailes d'Angana lui firent le plus grand bien, aussi trouva-il la force de retirer sa côte de maille. On put voir ses nombreuses cicatrice dont la dernière, provoquée par Amano, n'était pas refermée. Mais Florian ne se préoccupait pas de lui. Il leva la tête et regarda Angana.


Amano...Amano...m'a provoqué en duel. Il était comme fou, il voulait me tuer, je n'ai pas pu le raisonner. Il m'a attaqué...

Florian voulait se rendre utile, quel qu'en fut le prix.

Je vais...retourner à l'oasis...avertir du monde...

Sur ces mots il reprit son souffle et marcha à pas lents en direction de l'oasis... Dans sa profonde sensation de sommeil, Amano voyait sa vie défilait... Rien ne l'échappa de sa naissance à la naissance de ses frères et sœurs, à la première fois qu'il vu sa cousine, à la mort de sa cousine, à la rencontre de tous ces gens, à sa réincarnation... à sa moitié... et à Angana... l'image se bloquait sur Angana... Amano pouvait la contemplait dans toutes les positions... mais il ne vit qu'Angana... Son corps commença à bougé... à gigoter... il ouvrit les yeux et vit une fois de plus Angana... ses ailes déployaient... elle s'efforçait de le soigner... pourquoi faire cela si elle ne voulait pas de lui... en tout cas ses ailes étaient toutes aussi magnifique que le visage de l'angèle...

[/b]Angana... mais... mais... pourquoi...

Amano avait peu de force, il resta éveillé mais ses yeux se refermèrent... Angana continuait de guérir Amano. Ainsi, il avait provoqué Florian en duel...mais pourquoi ? Elle voulait retenir le maréchal à ses côtés mais déjà il était partit en direction de l'oasis. Ni plus, ni moins, après avoir entendu Amano parler pour prononcer quelques mots, l'angèle souleva le Héros Sombre et vola péniblement jusqu'au bar où elle atterrit en s'effondrant de fatigue, trempée de sueur. * Alab'* ! Et oui c'était Alabdark, qu'Angana avait laissé seul dans le désert, Vyse se posa à ses côtés, observant le jeune homme déshydraté par la chaleur, qui semblait mal en point ...

[b]T'inquiète pas Alab, j'te ramène.


Vyse prit Alab avec lui et s'envola en direction du fort de la SAND.

Et bien... quelle journée ... ce soir c'est repos ^^

Amano avait tout entendu... il n'avait pas provoquer le duel dans son état normal... il s'en voulait d'avoir mis tout le monde dans une merde incroyable... il s'était déçus à lui même, son moral était en dessous de zéro, sa haine l'avait quitté pour sombrer dans le désespoir, mais allait-il le faire voir... non! Amano avait sa fierté même si en se moment se mot devenais incohérent, effectivement il avait blessé son meilleur ami, avait fait du mal à Alab pour la chaleur, Vyse quand à lui avait toujours le sourire, c'est ça qui lui donna la force d'ouvrir les yeux. Mais comment regarder Angana...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amano ginji
Loup
avatar

Nombre de messages : 27
Matricule : Boire, manger et dodo
Devise de loup : Héros sombre
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Une vie mouvementée   Lun 30 Jan - 0:11

Merci... merci à vous tous... je... je...suis... désolé... je m'en veux... je suis... désolé... de vous avoir tous... fourré dans un pétrin... pareil... je... m'en veux...
Merci à toi... Alab... je te le revaudrais...


Puis il tourna ses yeux vers Angana.

Pourquoi? pourquoi m'a tue sauvé... tu ne veux pas de moi... même si...

Il s'arrêta de parler juste a se moment la, mais il était toujours conscient même si il ne pouvait pas bougé son corps, il pouvait faire bouger que sa tête... Quelle situation désastreuse pour le Héros sombre... Angana s'était maintenant remise de cet atterrissage des plus foireux. La chaleur que lui avait provoqué son effort était maintenant si insoutenable qu'il fallait qu'elle aille rapidement passer sous l'eau pour se rafraîchir ou bien tout simplement se mettre la tête dans le pot de glaçons qu'avait ramené Crizer.Elle se releva, couverte de poussière, et regarda Amano. L'air dépité, elle lui répondit ceci:

- Voyons...voyons !
Tu t'évertues à ne pas comprendre qu'il est complètement faux que je ne veuille pas de toi. Je te considère comme un fidèle ami et comme chaque personne à qui j'accorde mon amitié, je ne la laisserait jamais tomber, ne serais ce que par solidarité. Jamais je ne vous aurais laissé seuls dans le désert !
Quand tu seras remis, il serait judicieux Florian et toi, d'aller rendre visite à Alabdark quand il sera dans son bureau car je crois que ce duel n'a pas d'explications valables et rationnelles. Alabdark t'aidera peut être à mieux comprendre ta réaction.


Elle posa sa main sur l'épaule d'Amano.

Soit, en attendant, si tu souffres encore, dis moi où se trouvent les blessures. Et bois donc un peu ces petites merveilles que nous a préparé Crizer.

Sur ces paroles, Angana partit vers un oasis le plus proche afin d'y laver ses propres blessures. Elle reviendrait rapidement au bar. Amano écouta les paroles de Angana, ce qu'elle disait le lui remontait en aucun cas le moral... Il décida de partir...
Il alla dans sa tente sans rajouter un seul mot, il avait dans l'esprit qu'une seul idée... comprendre... mais la visite à Alab, il n'en voulait pas... peut-être plus tard... mais la il ne pouvait pas... C'était une petite tente ou l'on pouvait voir disposait un lit de campement, et un chevet avec un chandelier, une table était à l'opposé du lit, dessus l'on pouvait voir un écritoire avec plume, encre, parchemin et toutes sortes de grimoire dont un qui était ouvert à la une page blanche... Amano devait écrire.
Le héros sombre entra dans sa tente et se plaça dans son lit, le sang qui dégoulinait de son corps ne ferait rien au draps qui était rouge de sang... Il se dit qu'il devrait les changer un de ses quatre... Il médita sur la question, sachant que Angana était toujours présente dans son esprit...


Salut toi, j’ai entendu que tu n’avais pas la forme en se moment ? C’est vrai ?

Oui Atlantide était la… Amano ne l’avait ni vu venir, ni entendu… il avait du mal à cerner les pouvoirs de son autre moitié. Mais il considéré plus sa moitié comme un frère.

En fait je sais très bien que tu vas pas bien, je le ressens et c’est pourquoi je suis venu, le coup de sabre je l’ai ressenti, sans douleur, mais j’ai eu le coup.

Amano se sentait encore plus mal à ses paroles, mais il décida d’expliquer.

Tout simplement mon frère, je dis frère je te considère plus comme un frère qu’une partie de moi désormais.. tu ai plus sage, j’ai eu un amour, je l’ai toujours d’ailleur je la porte dans mon cœur, elle se nomme Angana, amis celle la ne veux pas de moi… et je ne sais pas pourquoi… je n’arrive pas à comprendre… elle ne veux pas de moi…

Atlantide fut effarai de ces paroles. Amano amoureux ? Amoureux d’une angelle ? est-es bien son Amano ? celui qu’il avait toujours connu ? Il n’avait jamais ressenti de sentiment aussi fort à part pour leur cousine…

-Amano, pense aux sentiments des autres, tu l’aime certes, mais les sentiments tu ne les contrôles pas et elle… n’a pas forcement de sentiment pour toi…

-Tu sais Atlantide, ce que tu me dis la ne me remonte pas le moral…

-Non effectivement mais il va te faire prendre conscience de beaucoup de chose…


Effectivement les paroles de Atlantide était saine et pleine d’information, Amano allait médité longtemps sur la question…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amano ginji
Loup
avatar

Nombre de messages : 27
Matricule : Boire, manger et dodo
Devise de loup : Héros sombre
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Une vie mouvementée   Lun 30 Jan - 0:33

Huitième acte :

Un retour à la normale :


Amano ne savait plus quoi faire ni quoi pensait, son esprit était troublé et lorsqu’il vit Atlantide partir il se sentait encore plus abattu, tel un chien qu’on aurait laissé seul dans une ville… sans nourriture… ni boisson… Amano alla dans sa tente se reposer, il se demanda comment Atlantide pouvait tout réussir comme ça… il arrivait à tout faire, rien ne l’échappait, même pas lui, il s’occuper de tous les gens qu’il aimait et de lui en dernier et il allait pour le mieux à chaque fois qu’il le voyait… pourtant ils avaient subi le même sort… arrivé dans sa tente Amano se déshabilla. Il enleva sa cape avec le blason de la SAND dessus… il enleva ensuite le t-shirt qu’il gardait toujours en dessous… Le héros sombre voulait les laver en voyant les taches… il se dirigea vers l’oasis torse nue et commença à laver ces vêtements… Il décida de piquer une petite tête.

Il sauta dans l’eau tel un dauphin. L’eau était un élément naturel pour lui, tous les pouvoirs de sa moitié lui venait dés qu’il touchait l’eau encore une chose qu’il venait de découvrir… mais la n’était pas la question… Amano avait du mal à comprendre tout cela… il savait déjà que l’angelle, Angana avait quelqu’un d’autre dans sa vie, dans son cœur… mais pourquoi l’avoir embrassé… ça il ne comprenait pas… il ne savait pas, ne comprenais pas, ne voulait plus savoir… tout ce qu’il voulait à présent c’est d’enlever la vision de l’angelle de son cœur… Impossible, l’angelle le hantait… involontairement sûrement mais elle était quand même présente dans le cœur d’Amano… Il nageait, tout en se disant ça il nageait tranquillement, seul dans l’oasis principal de la SAND…

Le héros sombre sortit de l’oasis et enleva ensuite son pantalon, on pouvait voir nombre de cicatrice aux niveaux des jambes, du au combats qu’il faisait… son torse bronzé laisser apercevoir certaine cicatrice… la plus récente étant celle de Florian le Scorpion… plaçait en plein dans les abdominaux. Mais les cicatrices importe peu pour un guerrier, il remit ses longs cheveux noirs sur l’arrière et récupéra tous ses vêtement pour aller les faire séchés, tout comme il allait s’adosser sur un arbre, un palmier pour méditer et pour sécher…

A force de pensait à tout cela il s’endormit… dans un rêve profond, mais philosophique… à son réveil tout ce que lui avait dit l’élémental d’eau lui semblait simple à comprendre, mais aussi simple à appliquer. Il décida de gardait Angana dans son cœur et de ne plus l’évitait par respect à cette si jolie créature. Il décida aussi de ne plus avoir de réaction de te sorte et se promis de ne plus jamais s’attachait à une dame aussi vite qu’il fut attacher à l’angelle, mais son visage si rayonnant et si beau, si doux et si agréable à regarder, tout cela ne pouvait être oublier…

Pour se faire pardonner il alla dans le bar de l’oasis de la SAND, en oubliant complètement de se rhabiller…


Laisser vos commentaires Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amano ginji
Loup
avatar

Nombre de messages : 27
Matricule : Boire, manger et dodo
Devise de loup : Héros sombre
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Une vie mouvementée   Ven 3 Mar - 19:53

Neuvième acte :
Un départ… une arrivée…


Amano Ginji discutait avec Angana, lorsqu’une blessure apparue sur le côté gauche de sa poitrine au niveau du cœur. (cf : FM : un verre en tête à tête avec Angana) Cette blessure était brûlante et chaque larmes tombant dessus partaient en vapeur… Amano était retourné au désert en compagnie de Angana, mais sur le chemin, le paria ne vit plus de trace de l’angelle… arrivait à l’oasis, il s’installa dans sa tente. Son haut retiré, il s’allongea sur son lit attendant le sommeil ou la venue de l’angelle… aucun des deux arrivèrent.

Lorsqu’une angelle arriva et plaça un fer chaud sur la blessure d’Amano, celui-ci soufra intérieurement, il ne voulais pas le montrer extérieurement, pourtant son visage se crispait de douleur. Il regarda l’angelle et ne reconnut personne… elle se présentait sous le nom de Syrianna… jamais entendu parler dans les parages… ni ailleurs d’ailleurs…

Amano souffrant retira le fer de sa blessure, le jeta à travers la pièce, se leva et tint tête à l’angelle. Ne la connaissant pas, Amano voulait que celle-ci quitte sa tente. Il était prés a se battre même étant blessé… mais celle-ci annonça une terrible nouvelle pour Amano, cette angelle si dur si méchante était autrefois… Angana !!! Tout s’arrêta pour le paria… tout… le temps se figea, les mouvements ralentissaient, ses pensés, elles, fusaient…

Comment une angelle si belle, si adorable, si attentionnée pouvait-elle devenir cette angelle si dur, si méchante et si sadique… Syrianna… Angana… les mêmes… impossible… une différence trop importance… Non ! NON !!!!! Angana… reviens… je t’aime…

Trop surpris par cette nouvelle… Amano s’enfuit de l’oasis en courant du mieux qu’il pouvait, il courait, il courait jusqu’au moment ou il ressenti la fatigue, mais il ne s’arrêta pas pour autant. Il continua sa course délurée, sans savoir ou il allait… dépité, fatigué, amoché… le paria s’arrêta devant une battisse… il avait couru vers le monastère de l’ordre des moines Kaï… Le paria s'arrêta la bas et sortit un parchemin, une plume et de l'encre... Amano commença à écrire... des larmes coulaient sur la lettre...


Citation :
Bonjour à vous tous, membre de la SAND,
Oui c'est moi Amano Ginji... j'ai une nouvelle à vous annoncer... mais avant je veux que vous sachiez que je n'ai rien contre vous... vous m'avez tous apportez beaucoup... et je ne vous oublierez pas... Je me suis enfui du désert... je ne reviendrai pas... je ne peux pas revenir...

J'ai croisé une angelle... une angelle cruelle... une angelle qui n'a rien fait pour moi... Une angelle que j'oublierez plus que tout... je ne veux plus la voir... je ne veux pas la revoir... je ne veux pas l'entendre... je ne veux pas la lire... je ne veux pas lui parler... dite lui tout simplement qu'elle a gagné... elle a gagné mon départ , elle a gagné mes larmes... elle a pris le dessus sur moi même... cette angelle n’est autre que Syrianna…

Je m'excuse encore pour ce départ si hâtif... je m'excuse encore de se départ sans explication... j'aimerais tout simplement que vous me compreniez... perdre l'angelle de son cœur pour voir une angelle si cruelle... je ne peux le supporter...

Ou je suis... dans la taverne du monastère de l'ordre des moines Kaï... je me suis retrouvé la bas à force de courir... j'utilise en se moment même mes dernières forces pour vous écrire ces mots... Je ne récupérerez pas mes affaires dans ma tente... faites ce que vous en voulez... vendez les pour le profit du bar de l'oasis, je ne peux que vous donner cela...

Encore une fois, excusez moi... et j'espère que vous me comprendrez...

Amano Ginji.

Des larmes avaient coulés un peu partout sur la lettre... quelques endroits étaient plus très lisible... mais Amano n'avait plus la force de réécrire... il lança la lettre par la fenêtre... faisant confiance à la nature et donc au vent pour emmener la lettre à l'oasis de la SAND... il finit par s’endormir dans la taverne…

A son réveille il fut accueillit par Oromë et lui demanda quel était le but de sa venue… ne voulant répondre à cette question par la vérité vrai, il affirma à Oromë qu’il voulait faire partie de l’Ordre des Moines Kaï. En faisant cette demande Amano développa quelques points et à y réfléchir il ne faisais plus partie de la SAND et donc pouvait poser une candidature pour l’OMK, pour enfin trouver la bonne faction.

Chyst le Nivéen arriva à son tour. Oromë et Chyst acceptèrent la demande de Amano et celui-ci devint Disciple… Une nouvelle vie commençait pour Amano… une nouvelle vie ? non pas tout à fait… l’angelle était encore présente en lui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amano ginji
Loup
avatar

Nombre de messages : 27
Matricule : Boire, manger et dodo
Devise de loup : Héros sombre
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Une vie mouvementée   Lun 27 Mar - 14:41

Dixième acte :
Enfin une place trouvait dans se monde.


Après avoir discuté avec Oromë de son entrée dans l’Ordre des Moines Kaï, Amano faisait connaissance dans le monastère. Il fit d’ailleurs une connaissance très sympathique, Saliga ! Elle venait de revenir dans l’ordre et Amano venait d’arrivée. Le paria décida d’aller lui dire un petit bonjour et il se trouvait que celui-ci avait une attirance pour l’angelle. Amano pensait que Saliga pouvait s’attacher à lui, mais il suffit qu’un séraphin, belle, grande et puissante créature angélique se pointe et voilà Amano n’existait plus… encore une fois il se retrouva seul... encore une déception... rien n'aller... il devait se faire à l'idée que c'était son destin et qu'il n'arrivera à rien... que rien ne tournerait en sa faveur... A se moment Oromë le fit venir dans son bureau, de simple formalité pour devenir moine Kaï… Amano avait traversé le monastère pour finir dans les jardins. Il se promena dans cette endroit tout en se posant des questions... trop de questions... Il avait trop de chose dans la tête... faisant les cent pas sous un saule pleureur...

A les femmes! femmes! femmes! Créature décevante... nul animal créé ne peut manquer à son instinct : le mien est-il donc tromper? Après avoir obstinément aimé cette angelle j'ai vu une créature horrible et sadique, une créature qui a aimé me faire mal... j'ai cru en l'amour... j'ai cru en ce que je ressentait... j'ai cru en cette angelle... pourtant tout a changer en elle... je ne peux plus rien... Ai je perdu toute sorte d'amour?...

Amano Ginji s'assit sur un banc... et commença à réfléchir... à se remettre en question...

La nuit est noir en diable et me voila errant seul, me posant des questions... Pourquoi c'est si incompréhensible? Pourquoi je ne trouve pas l'âme sœur... Ma vie... Fils de je ne sais qui, élevée par ma cousine qui meurt contre des démons, une envie de vaincre ses, merguez sans cœur... et partout j'échoue... Une défaite... encore une... Suis-je née sous le fait d'être une personne pour soulager les autres? Je dois être née car il en faut partout... Des gens qui ne réussissent nul part... où ils échouent dans toutes les situations... dans toutes les circonstances... l'amour... les projets... les envies... Mais pourquoi? Pourquoi mon être devait il faire partie de ceux la? Pour faire plaisir a mon entourage sûrement... montrer qu'il y a toujours plus malheureux que soit... la en circonstance il était nourrie et logé... déjà une grande chose... mais rien à côté... tant de peine... tant de souffrance... tant de haine... tant de colère... mais pourquoi je ne fais rien ressortir? Pourquoi je n'explose pas? Je dois être créer pour subir la peine des autres... mon but doit-être de réconforter les gens? Mais es-ce que j'y arriverai... ce sera sûrement encore une chose ou je serai des plus nuls... Enfin... la vie est fait ainsi je dois la suivre... mais pourquoi je dois vivre? A quoi me sert une vie dans laquelle je n'ai aucune satisfaction... je ne comprendrai jamais pourquoi je suis la... encore une fois je ne sais pas... Je ne sais rien... Je ne sais pas quoi faire, je ne sais pas quoi dire, je ne sais pas comment réagir, je ne sais rien... Mais pourquoi tant de sentiments? Pourquoi tant de tristesse? Pourquoi tant de mystère dans ces relations? Pourquoi je dois vivre si c'est pour échouer? Pourquoi j'échoue partout? Rha!!! tant de questions et si peux de réponse... tant d'incompréhension et tant de mystère... J'aime quelqu'un... mais cette personne s'en va... Une personne pour qui tu avoue ton amour te répond en échange juste un simple... je ne peux pas... Angana elle m'a laisser seul, pour laisser place à cette Syrianna... Voila que je rencontre une autre formidable personne... et j'apprend qu'il existe déjà quelqu'un dans sa vie... J'essaye dans le travail et la mon journal fait faillite à cause de peux de journaliste... Mes projets de combat tombent à l'eau... la Confrérie de Valone, je les ai relevé et je n'ai rien eu en retour a part la satisfaction personnelle... la SAND je repart avec Vyse tout va bien jusqu'au moment ou Angana apparaît dans ma vie... Même au niveau de la famille j'ai rien... Je ne connais plus personne de ma famille a part Atlantide...

Mais pourquoi? Le destin? Mais le destin je croyais que l'on pouvait le changer... la croyance... je n'ai pas faillit en Dieu. Je suis même devenu pro-ange, je suis porteur d'une plume angélique, je suis même membre de l'église d'Alderria, je viens dans le monastère pour prouver le fait que je combattrai avec les anges... et je n'ai rien en retour... Que dois-je croire? En qui dois-je avoir confiance? J'était si positif auparavant... j'était si pressé de voir la vie que j'allais mené... Après la mort de ma cousine j'avais plein d'envie, une pêche d'enfer. Ra j'aimerais retourné la bas... mais cette fois-ci réussir... J'était si heureux de voir des journalistes venir dans mon projet... Ils m'ont laissé seul... Ils m'ont laissé seul à se journal... La Confrérie il m'avait tous accueillit avec cœur joie... et personne ne m'a remercier de ce que j'avais fait chez eux.

Quand je suis arrivé a la SAND, rencontrer l'homme qui prenait soin de ma cousine, fut un moment merveilleuse et quand je suis tombé sur Angana... j'était aux pays des rêves... mais je pensais que c'était réciproque et finalement plus rien un baiser et point bar... Rien n'a été plus loin juste quelques paroles... Je ne peux pas...

J'avais tant positiver pour cette vie... j'ai eu tellement de déception... je ne comprend pas...

A se moment la Yoko arriva, cette humaine remettait en cause la façon d’agir d’Amano, a toujours se lamentait… elle avait sûrement raison mais le fait de le dire de cette façon la ne changea en rien Amano ! Mais une autre personne arriva, une angelle que Amano n’avait jamais vu… Comment était-ce possible de voir autant de belle fille en si peu de temps… Cette angelle était Harokaï, celle ci par contre essayait de remonter le moral d’Amano, et elle ne perdit pas de temps pour mettre son bras autour de Amano. Après une petite discussion entre ces trois personnes, Amano avait déjà eu un petit remontant, mais lorsque Harokaï déposa un baiser sur la joue du paria et s’envola ensuite proposant son aide à n’importe quel moment, Amano fut heureux et le premier sourire depuis un bout de temps était apparue sur son visage… Puis Yoko et Amano finir par se diriger vers la taverne pour y boire un coup et parlait plus calmement. Mais à la taverne tout ne se passa pas pour le mieux…

La blessure de Amano repris forme et de l’ampleur sur son corps… le sang ne coulait toujours pas, mais la blessure brûlait. Vanfannel fut surpris de voir ça, mais ce n’était qu’un infime douleur de Amano… c’était une blessure physique, elle lui faisait mal mais pas autant que les blessures moral… Amano finit par s’évanouir, sentant la vie lui échappait… il sentait une excitation autour de lui, mais rien ne le fit revenir. Sicty Scrack tenta quelques choses…Il découvrit la poitrine du paria pour dévoiler la cicatrice entièrement. Il posa sa main dessus, un tressaillement parcouru son corps; la blessure était vraiment brûlante. Soudainement ses yeux s'illuminèrent et il passa dans une sorte de transe, chuchotant des incantations dont les seuls mots compris par les autre étaient: Dieu, kaï et Jah...
Au bout de trente seconde, le Patriarche retira sa main, il ferma ses yeux et recula vers le comptoir. Regardant fixement le corps inerte il dit :


-Puisse ton âme résister à cette épreuve... Dieu... aide-le... Maintenant, amenez le vers Chyst!!! J'ai aspiré une partie de sa tristesse... mais il est toujours en danger de mort... et la blessure continue de s'agrandir... j'en connais un rayon dans l'art de guérir les âmes chez les hommes, mais mes limites sont vite atteinte, surtout chez un paria... j'ai fait ce que j'ai pû.... j'espère que le Nivéen pourra le soigner...

Amano ne ressentait plus son corps... mais par contre il sentit des bout de son âme s'envolé... son corps ralentissait toujours et encore... sa respiration se coupait... des laps de temps il n'expirait ni n'inspirait... son âme commença à vouloir se faufilait à travers les pores de la peau... rien n'était plus désagréable... pourquoi cette sensation... l'âme ne sortait du corps que quand l'on se qu'on est mort... cela voudrais t'il dire que...
Non! Pas déjà... pas si jeune... pourquoi l'amour fait elle autant de ravage... Pourquoi je pars vers cette mort! Hé Vanfannel tu m'entend? non évidemment tu m'entend pas... Sicty? non plus... ra mais pourquoi... tant de malheur causé par l'amour...

Ce fut autour de Harokaï de venir, cette angelle n’y alla pas part quatre chemins… Elle embrassa Amano tout en disant que seul l’amour peux guérir l’amour, mais en vint… Amano restait inertes… vint le tour du Vieux Barde et de Saliga autour de corps de Amano… toujours rien… puis la venue de Chyst… et la ce fut le déclic… Chyst avait une parole dont personne ne pouvait concurrencé… Amano vu aussi Kaï… lui disant qu’il ne pouvait aller au paradis… pour une simple et bonne raison, que ce n’était pas le moment… Puis Amano se réveilla… aux paroles de Kaï… de Chyst… à l’aide de Sicty… et au baiser de Harokaï…

Il remarqua quelques changement de son corps… Kaï l’avait doté de nouvelles puissances de nouveaux aspect… il était devenu Fléau céleste !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une vie mouvementée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une vie mouvementée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée mouvementée et compagnie inattendue
» Retrouvailles légèrement mouvementé...
» [Libre] Une promenade mouvementée !
» Un après-midi ... Mouvementé ? [PV Zaza]
» Une matinée mouvementé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Légion :: Grottes de la Meute :: Bibliotheque-
Sauter vers: