AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mémoires d'une Louve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erin
Archange de l'Harmonie
avatar

Masculin Nombre de messages : 527
Age : 29
Matricule : 32818
Devise de loup : Celui qui vit sans honneur périra sans honneur.
Date d'inscription : 15/08/2005


XP:
1000000/1000000  (1000000/1000000)
Permis de bêtise:
1000000/1000000  (1000000/1000000)

MessageSujet: Mémoires d'une Louve   Jeu 24 Nov - 15:21

Introduction

Je m'appelle Erin. Et l'Honneur est ma voie. Jour après jour, je me bats pour mes idéaux, pour ma Meute, pour mes semblables. Souvent même au mépris de ma vie...

Tant de Lunes sont passées depuis mon apparition. Tant de souvenirs tournent dans ma mémoire... Si bien que j'ai décidé de les écrire. Tous. De ma première incarnation, à ce jour. Et même ceux qui précèdent mon incarnation. Et ces Mémoires s'enrichiront toujours de chacun de mes souvenirs...

~~~~~~~~~~

Prélude à la vie céleste

Je n'ai que très peu de souvenirs de ma vie d'avant. Ce que je sais, c'est que je ne suis pas née Angelle. Non... Je suis née humaine. Au coeur d'une famille aimante.

Je me souviens de rires... Des rires de mes jeunes soeurs qui courraient insoucieusement dans les vertes prairies, tandis que je les poursuivais pour aller à l'école.

Je me souviens d'odeurs... Le doux parfum des cheveux de ma mère. Ou encore celle de ce merveilleux gâteau au chocolat qu'elle se plaisait à nous faire toutes les semaines, à mes soeurs et moi.

Je me souviens de pleurs... La tristesse de ma famille lors de la mort de mon père...

Dans quelle région ? Je l'ignore... Je ne sais où je suis née, dans ma vie d'avant. Kimora, parmi les Anges, berçée par la tombée de la neige ? Nozgoroth, au milieu des Démons, à l'ombre d'un puissant volcan ? Valone, berceau de l'Humanité ? Je ne le sais... Et ma vie en tant qu'Humaine fut courte. Et cela... Je m'en souviens bien.

J'avais seize ans. Ma famille s'était installée dans un petit village réputé paisible. Nous vivions calmement nos vies, tentant de garder le sourire jour après jour après la mort de mon père. Mais la vie n'est pas facile pour une famille entièrement féminine. Ma mère était une femme forte. Je me souviens de l'habileté avec laquelle elle combattait, que ce soit avec dague, épée ou lance. Elle avait appris cela de mon père, d'après ce qu'elle disait. J'étais sa première fille. Dans ma vie d'humaine, je n'étais pas si différente de mon apparence actuelle, si l'on excepte les ailes. Puis venaient mes soeurs. Les jumelles Hélène et Irène, âgées de quatorze ans, Cassandre, qui n'avait que onze ans, et enfin Jade, qui avait quatre ans. Une mère, cinq filles. Et comme ma mère travaillait, je me retrouvais à materner mes soeurs.

Mais... Je n'étais pas assez forte...

A peine deux mois après notre installation, nous apprîmes qu'un groupe de Démons s'approchait du village. Nous nous trouvions sur la route qui menait à l'une des grandes cités humaines, mais concernant son nom, la mémoire me fait défaut.
Le village était donc menacé, par le passage de ces créatures malfaisantes. Alors nous nous rassemblions au coeur de la petite chapelle, et nous priions l'Eternel pour qu'il nous envoie ses guerriers.

Puis tout s'accéléra. Une corne de brume nous annonça l'imminence du danger. Les Démons étaient à nos portes. La peur nous étreignait, et certains parlaient même rédition et alliance. Intérieurement, je bouillonnais. Pourquoi de telles créatures auraient-elles voulu de pauvres paysans et d'enfants à leurs côtés ? L'esclavage, sans doute... Cette idée me fit grimacer. Je jettai un regard à mes soeurs. Se serrant dans les bras les unes des autres, elles espéraient constituer à toutes les quatre une entité suffisament forte pour ne pas avoir trop peur.

Ma mère, elle, n'hésita pas un instant. Elle prit les armes, et sortit de la chapelle. Je fus la seule à avoir le courage suffisant pour, depuis l'entrouverture de la porte de la chapelle, la regarder provoquer ces Démons. Je me souviens encore de l'air de défi qu'elle arborait... De cet air fier, arrogant, et en même temps résigné. Je n'avais pas compris ce que cela signifiait... Mais je crois que dès le matin elle avait senti le jour de sa mort venu...

Les Démons se jetèrent sur elle. Ils la frappèrent, déchirèrent ses vêtements, la violèrent, avant de la torturer et de l'empaler sur une lance qu'ils plantèrent sur la place du village en riant. Cette fois, la tristesse et la colère étaient trop fortes. Je sortis de la chapelle, retenant mes larmes, serrant les poings. Ils ne prêtèrent attention à la gamine qui s'avançait sur le parvis de la chapelle. Mais lorsqu'ils remarquèrent mon regard haineux, ils se regardèrent entre eux avant d'éclater de rire. L'un d'eux mit le feu à la chapelle, sous mes yeux horrifiés. Après mon père et ma mère, mes soeurs, et tous les habitants du village... J'étais seule au monde...

Je serrai les poings à m'en mutiler les paumes. La colère était telle que je n'avais qu'une envie. Leur faire mal, les faire souffrir, le plus longtemps possible...

De ma botte, je tirai une petite dague acérée, ce qui eut pour effet de faire éclater de rire les suppôts de Satan. Et pourtant, quand je m'élançai, prenant à revers l'un des démons, lui sautai dessus et l'égorgeai, ils cessèrent de rire. Je venais de tuer pour la première fois...

Poussant un cri de rage, je me précipitai vers les autres démons. Ceux-ci m'accueillirent glaive au poing, et tentèrent plusieurs attaques. Profitant de ma souplesse, et du peu d'éducation martiale que j'avais, je me défendais du mieux que je le pouvais. Une lame siffla, et un mince filet de sang coula le long de ma joue. Mais je n'en avais cure... J'abattis mon second démon d'un coup de dague bien ajusté au plexus.

Ce petit jeu du chat et de la souris dura un moment. Mais de chat, je passai rapidement à souris, du fait de la fatigue. J'étais trop peu endurante...

Pour me punir de mon impertinence, ils se mirent à me battre et me violèrent à mon tour. Je subissais le sort de ma mère...

C'est alors qu'une lumière intense envahit le village. Des ailes blanches, des auréoles brillantes, voilà que le Très-Haut envoyait ses soldats à ma rescousse. Tous les Démons s'élancèrent, à l'exception de l'un d'eux, qui me transperça le ventre de son glaive, avant de rejoindre ses compagnons dans la bataille, me laissant me vider de mon sang...

Je survécus assez longtemps pour voir les Anges triompher des Démons. L'un d'eux me prit dans ses bras, alors que je m'apprêtais à pousser mon ultime soupir.


"Tu t'es battu vaillamment, jeune humaine..." dit-il.

Je tentai de dire un mot, mais mes forces m'abandonnèrent. Une larme coula sur ma joue. L'Ange me serra dans ses bras, comme pour me réconforter. C'est dans ces bras, que je poussai mon ultime soupir d'humaine...

_________________
~¤~ Erin - Archange de l'Harmonie ~¤~

Mat. 32818

Ferme les yeux, et ouvre ton coeur... Tu sentiras alors la chaleur de Dieu en ton sein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.demange-le-jeu.com/perso_events_view.php?id_perso=328
Erin
Archange de l'Harmonie
avatar

Masculin Nombre de messages : 527
Age : 29
Matricule : 32818
Devise de loup : Celui qui vit sans honneur périra sans honneur.
Date d'inscription : 15/08/2005


XP:
1000000/1000000  (1000000/1000000)
Permis de bêtise:
1000000/1000000  (1000000/1000000)

MessageSujet: Re: Mémoires d'une Louve   Sam 10 Déc - 20:23

Ascension

J'ignore ce qu'il advint de ma dépouille, suite à mon déces. En revanche, à l'instant où je mourrai entre les bras de cet Ange, je me sentis partir... Lorsque j'ouvris à nouveau les yeux, je me retrouvai au sein d'une étrange salle : une salle circulaire, sombre, qui comportait trois portes de bois, magnifiquement sculptées. Ne sachant trop que faire, j'entrepris de pousser l'une d'elle. Dès l'instant où j'eus franchi le seuil, la porte se referma, et une intense lumière m'éblouit.


"Erin..."

Je regardais autour de moi, sans cesse, cherchant d'où venait la voix.

"Qui m'as parlé ?" disais-je.

"Approche, Erin... Entre dans la lumière..."

Curieusement attirée par cette voix à la fois douce et puissante, j'entrais dans la lumière.

"Je suis heureux, Mon enfant... J'espérais que tu choisirais cette voie..."

Intriguée, mais néanmoins impressionnée, je n'osais poser aucune question. Et pourtant... La voix y répondait alors que je ne faisais que les imaginer...

"Tu sais qui je suis, Erin... Mais je me doute que pour toi, jeune Humaine, il est difficile de croire à ce qui se produit. Je suis Celui par quoi tout commence, et par quoi tout finit... L'Alpha, et l'Omega... Et si j'espérais que tu choisisse cette voie, c'est parce que c'est l'une de celles que j'avais tracé pour toi. Mais en tant qu'Humaine, tu disposais du choix des voies disponibles... Oui, Erin... Du fait de ton libre arbitre, tu aurais pu choisir de ne pas pousser cette porte."

Je me demandai alors ce qu'il voulait dire, par la voie qu'il m'avait tracé. Sans se faire prier, Il me répondit.

"Ton coeur est pur, Erin... Et ta vie fut telle un chemin de croix. Ce qui t'es proposé, c'est de revenir au monde sous une toute autre forme... Oui, Erin. Je souhaite faire de toi une Angelle..."

Je me souviens encore à quel point cette annonce m'avait choquée. Durant toute ma vie d'Humaine, j'avais cru en Dieu et en ses fidèles combattants qui veillaient sur l'Humanité d'un oeil bienveillant. Mais là... Il me proposait de devenir une incarnation de la pureté... Imperceptiblement, j'hochai la tête.

"Je suis heureux de ton choix... Va, à présent, Mon enfant... L'Eden t'attends..."

Je fus alors transcendée par une lumière intense. La puissance qui traversait mon âme était telle, que je perdis connaissance une nouvelle fois. Une seule destination... Ma nouvelle vie, mon nouveau corps, ma nouvelle mission...

~~~~~~~~~~


Une nouvelle vie

Ma première incarnation eut lieu il y a bien des Lunes... Je me souviens encore de la douce lumière du Soleil qui me caressait la peau, et de la brise qui soufflait doucement sur mes ailes et mon visage, me procurant une sensation tout simplement délicieuse...

J'étais revenue à la vie, Angelle, au coeur d'une immense étendue de neige. Non loin, une cité s'élevait. Instinctivement, je décidai de poursuivre dans cette direction. Je ne me rendai alors point compte que les vêtements n'étaient pas fournis avec le corps d'Angelle !

Ce n'est que lorsque je fus arrivée aux portes de la ville que je m'en rendis compte, face à deux gardes, Anges comme moi, qui me le firent remarquer aimablement en détournant les yeux. Refermant mes ailes sur moi, je les remerciai et j'entrai dans la cité. Ma première entrée à Kimora...

A peine entrais-je dans la cité que des Anges commerçants m'abordèrent et me confièrent quelques vêtements que j'enfilai rapidement. Je les gratifiai d'un sourire, et m'excusai de ne pouvoir payer. Ils m'annoncèrent alors que c'était offert. Je profitai de l'occasion pour me regarder longuement dans un miroir. Plutôt grande, une silhouette fine aux formes harmonieuses, une grande paire d'ailes d'une blancheur immaculée... Et mon visage... Des traits fins et jeunes, des yeux indigo, le teint pâle et des cheveux blonds à reflets rosés. Je ne me souvenais même plus de mon apparence Humaine, mais j'avais la sensation d'avoir changé...

Je continuai d'avancer dans la cité, voyant au loin un magnifique portail de lumière. Intriguée, je demandai à un Ange qui passait par là quel était ce prodige. Il m'expliquai que j'avais devant moi la porte de Kimora, portail menant au Paradis... Il remarqua alors que je n'avais pas d'arme.


"Sois tu es folle, sois tu es bien jeune, pour n'avoir aucune arme !" me dit-il.

Je lui confirmai alors que j'en étais à ma première incarnation.

"Ah d'accord ! Tu devrais aller à l'Armurerie de Kimora, le tenancier te trouvera sans doute une arme !"

Je le remerciai, puis je me rendis à l'Armurerie. Là, un Ange un peu bourru m'accueillit. Il me demanda alors ce que je faisais ici. Je lui expliquai un peu la situation.

"Humpf ! Je vois... Bon eh bien faut que tu saches que si tu veux que je te file une arme, va falloir faire quelque chose pour moi..."

Je me demandai alors ce qu'il faudrait que je fasse...

"Tu vas devoir me promettre de jamais taper une autre créature angélique qu'un Déchu ou un listé !"
"Euh... D'accord, monsieur !"

M'assénant une grande claque amicale dans le dos, il éclata d'un rire sonore.

"Brave petite ! Tiens, j'ai quelque chose qui te conviendra parfaitement..."

Il passa derrière le comptoir, et sortit deux épées courtes rangées dans leur fourreau.

"Mes dernières créations... J'ai passé pas mal de temps dessus. Je te les offre ! Fais-en bon usage !"

Je hochai la tête, avec un grand sourire aux lèvres. Je quittai ensuite l'Armurerie, et j'entrepris de traverser la porte qui me mènerait en Eden, Terre Sacrée des Anges baignée dans Sa lumière...

_________________
~¤~ Erin - Archange de l'Harmonie ~¤~

Mat. 32818

Ferme les yeux, et ouvre ton coeur... Tu sentiras alors la chaleur de Dieu en ton sein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.demange-le-jeu.com/perso_events_view.php?id_perso=328
Erin
Archange de l'Harmonie
avatar

Masculin Nombre de messages : 527
Age : 29
Matricule : 32818
Devise de loup : Celui qui vit sans honneur périra sans honneur.
Date d'inscription : 15/08/2005


XP:
1000000/1000000  (1000000/1000000)
Permis de bêtise:
1000000/1000000  (1000000/1000000)

MessageSujet: Re: Mémoires d'une Louve   Mer 4 Jan - 14:40

Premiers pas au Paradis ~ Rencontre avec les Templiers de l'Inquisition

Enfin parée, je me retrouvai catapultée en plein coeur de l'Eden. Ces terres magnifiques eurent pour effet de m'émouvoir. En cet instant précis où je les vit, je me promis de toujours lutter pour elles.

C'est alors qu'une magnifique forteresse attira mon attention... Moi qui ne connaissais pas grand chose alors, je me dirigeai vers elle.

Au fur et à mesure que je m'en rapprochais, elle semblait de plus en plus imposante, de plus en plus belle. Sur l'une des tours, un étendard flottait, marqué d'un blason. Cette étendard portait deux lettres : =TI=. Ma curiosité grandit encore, et je me rendis en cette grande bâtisse.

J'entrepris de monter le grand escalier qui menait à sa porte, plutôt que de voler jusqu'à elle. Erreur fatale, à peine la moitié de l'escalier montée, je glissais et retombais en bas... sur les fesses. Je me souviens encore du mal que cela me fis, mais quand j'y repense... c'est plutôt drôle !

C'est donc le derrière endolori que je volais jusqu'à la porte. Là, un Ange du nom de Squall m'accueillit et me donna un baume apaisant. Je m'en rappellerai toujours...

Ensuite, d'autres Anges vinrent me saluer. Alhia et la fondatrice Lunisis notamment, vinrent jusqu'à moi. Emportée dans mon enthousiasme, je leur sautai au cou à toutes les deux pour un calin comme je sais si bien les faire... Ma pauvre Lunisis ! Elle doit encore se souvenir à quel point je l'ai secouée, la première fois que je la vis...

Nous discutâmes un bon moment, puis enfin j'intégrai leur faction... Les Templiers de l'Inquisition.

J'appris beaucoup en leur compagnie... Un Ange du nom d'Iryan m'enseigna les rudiments des arts magiques. Je m'entrainai beaucoup, également, afin de manier du mieux possible les deux épées courtes qui m'avaient été confiées. Le forgeron qui les avait crées était vraiment doué.

Le temps passa, en compagnie des Templiers... J'entrepris pour la première fois des recherches dans le domaine de l'étude des arcanes magiques... Et grâce à leur bibliothèque, je parvins aussi à réunir quelques informations précieuses sur leur monde, qui me permirent de faire des découvertes assez importantes. J'ai d'ailleurs présenté ces recherches à l'Assemblée Céleste, et elles ont bien plu à certains !

Mais cette entrée chez les Templiers n'était que le début de ma vie de combats en tant qu'Angelle...


Un Serviteur d'Apocalypse en Eden...

La Défense du Paradis... Jamais je n'aurais cru que tel lieux puisse connaître tant d'invasions, être foulés par les pas de tant de créatures impures. Armée de mes deux fidèles épées courtes, j'avais décidé de participer à la Loge Templière en charge de la Défense, les deux autres étant en d'autres lieux.

C'est au cours de cette lutte que je connus l'une de mes morts les plus violentes...

Depuis quelques jours, Frencharthas m'informait régulièrement des déplacements d'un Serviteur d'Apocalypse en Eden, me recommandant sans cesse d'être prudente. J'étais encore bien jeune... et bien sûre de moi. Arrivant aux alentours d'une Porte Angélique menant vers la Terre, j'aperçus enfin l'immonde créature. Je dégainai alors mes lames et m'élançai sur le Serviteur d'Apocalypse par la voie des airs.

Le Serviteur Apocalyptique para sans mal le moindre de mes assauts, sa peau épaisse absorbant sans mal le moindre choc de mes coups. D'un revers de la main, il m'envoya m'écraser contre un arbre. Le souffle coupé, je retombai au sol, toussant et crachant du sang. Ce ne fut pas sans mal que je me relevai pour reprendre la charge. C'était sans compter sur la félonie de l'un des Anges présents qui m'asséna deux coups dans le dos, me laissant sans défense. Allongée au sol, je fus prise d'une violente douleur au bas du dos, avant de sombrer dans l'inconscience...

Le Serviteur d'Apocalypse Loustik m'avait mise à mort sans le moindre mal en plein coeur de l'Eden...


La voie onirique

Le temps passa. Convalescente, je passai beaucoup de temps à la forteresse afin de soigner mes blessures. Mais étrangement, la dernière blessure laissée par le Serviteur d'Apocalypse avait laissé dans ma chair une étrange cicatrice. Aujourd'hui encore, je me demande si l'arme de ce monstre n'était pas maudite, ce qui expliquerait la persistance de cette blessure.

Je me reposai, donc. J'allais à la bibliothèque, lire les récits des autres Templiers, ou encore au bar, histoire de boire un verre. Mais depuis quelques temps déjà, je faisais un rêve étrange. Ce rêve... il restera à tout jamais gravé en moi.

J'en ai fait le récit, quelque part dans la Bibliothèque de la Tanière. Il serait bien trop long pour être raconté ici. Mais ce songe fut déterminant dans ma vie. Malgré le déchirement qui naissait en moi à l'idée de me séparer des Templiers et de Lunisis, qui était devenue plus qu'une simple amie pour moi, je quittai les Templiers de l'Inquisition pour rejoindre les rangs de l'une des plus grandes institutions angéliques... la Dark Légion.

_________________
~¤~ Erin - Archange de l'Harmonie ~¤~

Mat. 32818

Ferme les yeux, et ouvre ton coeur... Tu sentiras alors la chaleur de Dieu en ton sein.


Dernière édition par le Dim 13 Aoû - 12:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.demange-le-jeu.com/perso_events_view.php?id_perso=328
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mémoires d'une Louve   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mémoires d'une Louve
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les mémoires d'un tyran
» Un rp avec une louve/sorcelière agile?
» Qui veut n'rp avec Sun, la louve à la queue de feu?
» Luvia, une louve pas comme les autres
» Louvara, louve de coeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Légion :: Grottes de la Meute :: Bibliotheque-
Sauter vers: