AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Shinji] Tu t'appelleras Vérité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aniol l'Ancien
Chef de meute
avatar

Masculin Nombre de messages : 2273
Age : 34
Date d'inscription : 29/07/2004


XP:
2160/5000  (2160/5000)
Permis de bêtise:
10/10  (10/10)

MessageSujet: [Shinji] Tu t'appelleras Vérité.   Mar 29 Mar - 16:25

[Introduction]

Shinji était assis en tailleur, face à la mer. Il se tenait à l’aplomb d’une falaise surplombant la plage de la FA. Il regardait les anges, démons, humains s’agiter en bas.
Ils étaient entrain de construire un immense bâtiment. Une université, l’Université. Celle qui pourrait accueillir tous les êtres le souhaitant, dans une égalité presque parfaite.
Shinji se laissait bercer par le doux brouhaha montant de la plage. Enfin, ils travaillaient tous ensemble, pour construire la même chose. Ce joli capharnaüm l’emplissait de contentement.
Shinji était détendu, autant que l’on pouvait l’être dans sa position. Il s’amusait à répertorier tous les muscles de son corps, il avait commencé une heure plus tôt par ceux de son gros orteil droit, il était maintenant presque arrivé en haut de sa cuisse gauche.

Le démon de la Fa avait l’air heureux. Plus encore, il croyait l’être.
Son rêve se réalisait enfin. Depuis la mort de ses parents adoptif, sa famille humaine, il avait erré de part le monde durant de longues années. Il avait poursuivi un unique rêve, celui de voir enfin les trois races réunies autour de la connaissance.
Puis Naya était entrée dans sa vie…

Naya…

Un léger sourire se glissa au coin de ses lèves à l’évocation du visage de son aimée. Il se rappelait non sans tendresse leur rencontre. Ces soirées au coin du feu, les mois qu’ils avaient passé à s’apprivoiser, non sans crainte. Un ange et un démon, ils étaient une ineptie.
Non. Il était une ineptie. Le démon qui aimait les anges. Le démon qui protégeait les humains.

Et Naya…

Shinji soupira.

Il se rendit compte, subitement, que le sentiment qu’il sentait grandir en lui depuis le milieu de la nuit était de la tristesse.
Triste…
Il se sentait comme désemparé. Semblable au petit démon qui était venu demander asile ici même, quelques mois plus tôt… Quelques années… Il ne savait plus vraiment…
Depuis combien de temps était-il ici ?
Il se sentait comme à la fin d’un cycle, comme à l’aube de changements qu’il n’arrivait pas à appréhender dans leur ensemble.

Il jeta un coup d’œil à la plage.
Que faire maintenant ?
Il avait tout ce qu’il avait toujours souhaité. Une femme à aimer, des amis à protéger, un endroit où vivre, des enfants à former.

Les temps changent.

Il y a quelques mois il se démenait pour se faire accepter à la Frater Angelis, lui, le démon raté. Lui, l’ange raté. Lui, l’humain gâché.
Puis ils l’avaient accepté, et tout de suite, il avait fallu se battre. Se battre pour défendre la plage, se battre pour défendre ceux qui l’avaient adopté.

Shinji regardait ses mains, comme s’il y cherchait des traces.
Des fissures, des crevasses créées par le ruissellement du sang.
Le sang de tous ceux qu’il avait tué.

Il avait tué.

Les temps changent.

Shinji soupira à nouveau.
Il ferma les yeux.
Il essaya pendant quelques secondes de se concentrer sur la douce sensation de la brise caressant sa peau. Mais, très vite, ses pensées s’égarèrent.
Ses paupières tressaillaient, il essayait d’oublier, d’oublier le fracas des armes, d’oublier qu’il était un démon, d’oublier la grâce…

La grâce qu’Il n’avait pas voulu lui accorder.
Ces derniers mois Shinji avait développé un grand pouvoir d’empathie. Plus encore, de soin. Il avait pu soulager Dalriada, il avait pu sauver Lamruil. Mais qui "il" ?
Shinji le démon ?
Shinji le petit garçon perdu ?
Shinji l’instrument de Dieu ?
Le troisième, sans aucun doute.
Shinji avait alors pensé… Il avait osé… Espérer. Espérer qu’il serait pardonné. Qu’il pourrait rejoindre les serviteurs de Dieu.
Mais il avait été rejeté.

Shinji rouvrit les yeux. Le regard dans le vague.
Blessé. Il s’était senti blessé, si profondément. Pourquoi l’avait-on rejeté ?
N’était-il pas digne d’être un ange ?
Ne valait-il pas plus que beaucoup d’entre eux ?

Subitement, il se calma. Il se sourit à lui-même, comme on sourit à un enfant impertinent. Shinji venant de comprendre. Il venait de comprendre que c’était la vanité même de son espoir qui l’avait condamné au rejet.

Très bien, qu’il en soit ainsi, murmura-t-il d’un ton étrangement calme.

On n’avait pas voulu de lui là haut, on ne voulait plus entendre parler de lui en bas.

Très bien, qu’il en soit ainsi, répéta-t-il.

Il resterait dans le royaume du milieu. Il serait une de ses créatures. Ni démon, ni ange, ni humain. Il serait, autre chose.
Autre chose… Quel genre de futur pouvait espérer un démon au regard angélique, un ange au sourire démoniaque ? Son futur…
Il le créerait.

Shinji sourit au ciel.

Voilà que je vais enfin pouvoir porter mon nom en bannière, chuchota-t-il au vent.

Shinji, la Vérité.

Shinji se releva et commença à descendre se son perchoir pour aller rejoindre les gens qui s’activaient sur la plage.
Il portait sur son visage quelque chose comme un air de défi.

Le libre arbitre, c’est ça qui fout la merde…

Et il éclata de rire.

Shinji
Premier Paria de l'Histoire
Amoureux de Naya
[1168]
[Frater Angelis]

_________________
Ex Archange Supreme,
Ex Archange de la Justice,
Ex Archange du Devoir.
Mais toujours la !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aniol l'Ancien
Chef de meute
avatar

Masculin Nombre de messages : 2273
Age : 34
Date d'inscription : 29/07/2004


XP:
2160/5000  (2160/5000)
Permis de bêtise:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: [Shinji] Tu t'appelleras Vérité.   Mar 29 Mar - 16:25

Acte I : La bataille de Cor

Première partie


Shinji marchait d'un bon pas. Mais pas trop vite quand même, il ne fallait pas qu'il les perde.
La plaine s'étendait à perte de vue et le but de cette marche n'était pas prêt d'être atteint. Alors ils marchaient sur ce petit chemin dallé. Inlassablement, ils étaient attendus.

Ce qui les attendait, c'était la guerre, pas n'importe laquelle. Celle du gouffre de Cor. Au début Shinji n'avait pas voulu y prendre part. Il ne voulait pas se battre si ce n’est pour se défendre. Mais les missives qui leur parvenaient chaque jour parlaient des pertes angéliques, encore et encore. Les anges tombaient devant le surnombre démoniaque. Ces anges, ces anges défendaient la plage de Shinji, la plage de la FA. Ces gens étaient des Fa, comme Shinji. Finalement, la certitude que protéger ces anges et cette terre c'était se défendre lui même était clairement apparue à Shinji.
C'est pour cela qu'il faisait maintenant route vers Cor.

Paradoxalement, malgré la perspective de la Guerre, ce voyage était agréable à Shinji.
Il n'était pas seul. Quelques jours plus tôt il avait rejoint Lamort et sa famille.

A leur contact, Shinji avait redécouvert le plaisir de vivre avec des humains. C'est Lavie qui lui avait appris le mot fraternité. Celui qui caractérise le mieux la relation qui s'établit entre des frères d'armes.
Ces humains, Shinji les trouvait infiniment sympathique, chacun à sa manière, et ce malgré leur incorrigible fougue. Il y avait Lamort, bien sûr, l'humain qui l'avait accueilli à son arrivée sur la plage, il attendait des pizzas et avait pris le démon pour le livreur. Il était sympathique le Lam', toujours à faire le pitre pour dérider le petit Daelomin. Quoique, parfois il disparaissait pendant de longues périodes. Shinji finit par découvrir que c'était pour aller provoquer les DWE au sein même de leurs locaux... De la bêtise.
Il y avait la très discrète Lavie. C’était la seule femme du groupe. Elle parlait peu, ne faisait jamais un pas de trop. Ne s'énervait jamais...
Il y avait Daelomin, si jeune pour déjà avoir eu à quitter sa famille... Il se perdait si souvent dans de longues réflexions mélancolique...
Il y avait l'Angelus, alcoolique, mais "rigolo". Saoul il disait toujours plein d'idioties qui faisaient rire le jeune démon. Alors, se sentant encouragé, Angelus se resservait un verre, ou deux.
Il y avait Kanithael, leur héros. Sympathique, efficace, sensé, réfléchi... Mais... pas vraiment drôle.

Shinji passait donc le plus clair de son temps à faire des bêtises avec son compère Lam'. La journée ils battaient les grandes herbes qui bordaient le chemin de façon à en faire sortir des zombies qu'ils pouvaient s'amuser à découper en morceau pour jouer aux échec plus tard, le soir.
Que de belles soirées. Il faisait beau, Shinji comptait parfois les étoiles en pensant à sa bien aimée Naya. Alors, pour l'amuser, Lam' lui racontait plein d'anecdotes rigolotes qu'il puisait dans ses quelques années de mariage avec l'Angèle Tioute, ou peut-être dans son imagination...

Les semaines passèrent, chaque jour amenant son lot de missives meurtries par les décès qu'elles annonçaient. Ce fut la recrudescence du nombre de démons croisés qui les mis sur leur garde. A chaque démon croisé, Shinji envoyait une lettre, leur expliquant qu'ils ne leur feraient pas de mal, si ils voulaient bien leur laisser le passage. A chaque lettre son message de paix.
Beaucoup s'effacèrent devant eux. Sage réaction car, que ferait un démon seul contre un autre démon accompagnant une famille humaine...? Bien peu de chose il est sûr. Un seul les attaqua, il mourut aussitôt.

Lorsque Shinji et la famille de Lam' arrivèrent en vue de la porte des Enfers qui dégueulait chaque jour son quota de démons, la petite troupe décida de faire une pause.
La porte semblait grognait, sa présence causait un profond malaise chez les humains. Ce trou béant, dont s'élevait une forte odeur de souffre, était entouré par de hautes colonnes de marbre noir. Il y avait ici un bruit de fond insupportable à la longue, comme un grognement incessant agrémenté du vacarme des téléportations.

Mal à l'aise, c'est l'endroit que Kanithaël choisi pour établir leur campement et décider de la suite des évènements.
Kanithaël ne pensait pas pouvoir traverser les lignes démoniaques sans pertes, et il était pour lui hors de question de courir ce risque. En effet, la route les avaient conduit droit derrière les lignes démoniaques, et il était absurde de penser prendre le front à revers à eux seuls.
De plus Lamort avait donné rendez-vous à cet endroit à des DWE en colère. De son côté, Shinji entendait l'appel de son parrain venant de l'autre côté du front. Et, petit à petit, l'idée de retrouver Fly devint une obsession.

Tard dans la nuit, ils se mirent d'accord, Shinji partirait seul à l'aube, tenter sa chance sur le front. Les humains resteraient ici, attendant des renforts devant venir d'Emetys.

_________________
Ex Archange Supreme,
Ex Archange de la Justice,
Ex Archange du Devoir.
Mais toujours la !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aniol l'Ancien
Chef de meute
avatar

Masculin Nombre de messages : 2273
Age : 34
Date d'inscription : 29/07/2004


XP:
2160/5000  (2160/5000)
Permis de bêtise:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: [Shinji] Tu t'appelleras Vérité.   Mar 29 Mar - 16:25

[La bataille de Cor] : Deuxième partie.


La nuit devenait grise. Doucement elle se mourait, laissant place au soleil.
L’aube arrivait.
Shinji se retourna sous ses couvertures, il avait peu dormi et se sentait tendu. Il se leva, de toute façon que faire d’autre ? Les bruits de combats n’avaient pas cessé de la nuit.

Shinji s’approcha doucement de l’orée de la forêt. Au delà, il y avait la guerre.
L’horreur, Shinji allait se jeter tête la première dans l’horreur. Le jeune démon tenait son épée serrée contre lui. Il se tenait face à la pleine, à l’orée de la forêt. Au fond de la vallée, au bord de la rivière, il y avait les deux armées qui combattaient face à face. Shinji écoutait, il pouvait sentir la haine, la douleur. Il frissonna.
Il tourna le dos à la vallée, se rapprocha du campement où dormaient les humains.
A côté coulait un petit ruisseau. Il attrapa d’un geste nerveux ses affaires et alla s’accroupir près du ruisseau. Il enleva sa chemise légère avec laquelle il avait voyagé. Torse nu, il s’accroupi près de l’eau et s’aspergea le visage. Les yeux fermés, il tremblait. L’aube était fraîche, l’eau froide. Le vent s’était levé et fouettait vivement sa peau nue.

« Fils des humains, ton temps approche. »

Shinji sursauta et se redressa promptement, la main sur son épée, prêt à la tirer. Face à lui se tenait une silhouette noire, entièrement recouvert d’un manteau noir qui claquait dans le vent. Comment le démon avait-il fait pour ne pas l’entendre approcher ?


« Qui êtes vous ? Que voulez vous ? »
Shinji regardait l’être avec insistance, ses yeux plissés essayaient de distinguer un visage derrière le tissu, mais il ne voyait rien, l’être semblait être fait d’ombre. Il ne semblait pas armé, mais se tenait fièrement face au démon.

« Qu’importe qui je suis. Je ne suis qu’un envoyé… Un messager parmi d’autre, mais je suis le tien. Je ne te veux rien. J’ai un message à te délivrer, après je repartirai.
_ Quel est ton message ? »

L’être émit un son semblable à un ricanement. Mais ce son ne provenait pas directement de la forme noire, c’était la forêt entière qui riait, qui se riait du jeune démon tremblant.

« Voilà mon message :
Par delà les pierres et la terre
Il est des êtres de sang, de feu et de lumière, des êtres imparfaits.
Des êtres qui demain conduiront le monde.
La souffrance, la solitude, le froid et l’obscurité seront leur force.
Shinji, ton nom est ton destin.
Tu seras un guide, un médecin, un sorcier.
Tu seras un père, un fils, tu seras un frère, un époux.
Tu seras un guide. Leur guide.
Mais avant, tu devras te battre, et de la mort triompher trois fois.
Mais avant, tu devras vaincre tes doutes, tes peurs et accepter.
Shinji. Connais-tu le sens de ton nom ?
Tu t’appelleras Vérité. »

Shinji frissonnait, ses dents s’entrechoquaient violemment. Lorsque le messager eu finit de réciter ce qui ressemblait à une prophétie personnelle, Shinji voulu lui demander de qui il était le messager. Mais avant qu’il ait ouvert sa bouche, l’être avait disparu.

Choqué, le démon se vêtu d’une chemise propre par-dessus laquelle il se laça un corset de cuir côtelé. Plus léger qu’une armure, il n’en était pas moins efficace. Puis il se mit des guêtres, et de vieux mocassins de cuir craquelés particulièrement confortable.
Il mit ensuite ses gants, de cuir eux aussi. Il est inutile de dire que comme cela, le démon était un peu « incolore », revêtu uniquement de nuances brunes.
Shinji se dirigeât vers le campement, Lamort était levé et occupé à relancer le feu, Shinji déposa ses affaires à côté de lui.

« Prends en soin mon ami, je n’en aurai pas besoin là bas. »
L’humain leva les yeux vers son ami, il observa longuement son visage pâle, ses yeux brillants, ses habits de cuir, puis il replongeât son attention dans le feu naissant.

« Bonne chance mon ami… »

Shinji lança un coup d’œil à Kanithael qui dormait profondément.
« Merci noble humain », murmura-t-il.



Shinji marchait d’un bon pas vers le font, le soleil était levé maintenant, et ses pas était sûrs dans la boue. Ses sens de démon frémissaient de plaisir à l’odeur de sang, de feu, et de mort qui recouvrait toute la pleine. Mais Shinji n’y prêtait pas la moindre attention, son esprit était entièrement tourné vers les combattants qui se trouvaient droit devant lui.

Il vit tout d’abord une ligne serrée de démons. Ils étaient une trentaine. Tous en armure, beaucoup portés les armes de la DWE. A quelques mètres d’eux, Shinji se mis à couvert derrière un petit bosquet. Réfléchir. Par où passer. Il fallait, d’un coup, traverser les lignes démoniaques et angéliques. Shinji savait que son parrain, Fly, était conscient de sa présence et qu’il aurait donc prévenu les anges de son arrivée.
Il était donc absurde de penser que les démons ne se doutaient de rien. Shinji s’assit plus confortablement et décida d’attendre qu’un passage se libère.

Au bout de quelques heures, la trouée tant attendue se fit. Sans attendre, Shinji se leva et se mit à courir, zigzagant entre les démons surpris. Très vite les DWE essayèrent de le contrer. Miraculeusement et grâce à des réflexes que Shinji n’imaginait même pas posséder, il contre cinq attaques. Il commençait à être fatigué.
Mais courir, toujours courir, les lignes angéliques n’étaient pas loin, plus que quelques dizaines de mètre…
Un ombre noire, devant lui. Shinji s’arrêta, l’épée levée. Devant lui un jeune démon, les yeux rouges sang, les canines en avant. Il respirait bruyamment.
« Sale traître. Tu ne passeras pas, sous les coups de mon épée tu tomberas ! »

Il était si jeune… Shinji jeta un coup d’œil derrière le démon adolescent, il vit une armure étincelante entourée d’une aura légèrement bleutée. Il entendit des paroles rassurantes et crut distinguer un sourire. Fly Punch était là, juste derrière, il l’attendait, il avait confiance.

Shinji ramena son attention sur le démon qui lui faisait face. Il était gigantesque malgré son jeune âge, ils doivent les nourrir à l’engrais à la DWE… Le démon était plein de muscles placés à des endroits insoupçonnés qui le déformaient outrageusement. Ses yeux étaient vides de réflexions, ils ne reflétaient que la haine. Un éclair de remembrance traversa l’esprit de Shinji. Dix ans plus tôt, à Emetys, des démons avaient tué sa famille adoptive. Ils avaient les mêmes yeux vides et haineux. Le regard de Shinji se durcit, son visage se glaça, doucement, ses muscles se tendirent.
« Nuisible… », murmura-t-il, perforant du regard l’immondice rougeâtre qui lui faisait face.

Le lourdaud se lança sur Shinji, et avant qu’il ait eu le temps de lever son épée, celle de Shinji le transperçait de part en part, au milieu de la poitrine. Une seconde ils restèrent face à face tous les deux. Le gros démon les bras en l’air tenant son épée à l’aide de ses deux mains, dominant Shinji de deux têtes au moins. Ce dernière penché en avant appuyant de tout son corps son épée. Le sans se mit à couler, goûte après goûte. Shinji releva la tête et son regard croisa celui du démon en armure qui ne reflétait que de la surprise pure. Ses doigts se desserrèrent et son épée tomba, Shinji se redressa et d’un coup sec, retira son épée. Le gros démon tomba à genoux, bafouillant quelque chose d’inaudible. Shinji leva son épée et trancha la tête du gros démon d’un geste étrangement assuré.

Puis il repris sa course.
Il traversa sans encombre le reste des lignes démoniaques et arriva en vue des anges. Ils étaient beaucoup moins que les démons, une vingtaine tout au plus. Leurs armures brillantes aveuglèrent un instant Shinji. Le démon sourit dans sa course, il entendait une voix douce et rassurante crier son nom.
La voix était celle d’un des anges les plus imposants du front, Fly Punch.
Shinji se jeta dans les bras ouverts de son parrain. Heureux et plus encore de le retrouver enfin.

Après quelques secondes, Fly écarta son filleul de lui et le regarda droit dans les yeux.
« Shinji, mon fillot, je suis bien content de te savoir parmi nous à nouveau.
Mais il va falloir se battre, nous sommes en sous effectif, et assez affaiblis. Nous avons besoin que chaque parcelle de notre armée soit à sa place, tu y as la tienne, tiens toi y, bas toi. Nous vaincrons.
Hum… T’as fait quoi du trublion et de sa famille ? Kanithael n’a pas voulu risquer la traversée… ?
Oui bien sûr… Je m’en doutais et j’aurais agis comme lui dans sa situation.
Ah Shinji ! Comme tu as grandis ! »

Shinji, souriait, muet, il n’y avait rien à dire, Fly savait déjà tout, Fly disait tout. Subitement il vit une épée s’abattre lourdement sur la tête de son parrain. Il vacilla quelques millièmes de secondes, portant la main à sa tête.
« Aieeeeeeeeeeuh !! Mais ça fait mal ce truc ! »

Shinji, incrédule, regarda son parrain se retourner face au démoniot tremblant de la DWE qui avait tenté sa chance et lui trancher la tête sans l’ombre d’une hésitation. Ca y est, il avait rejoint le front. La journée touchait à sa fin et Shinji songeait que beaucoup de choses avaient changé en si peu de temps. Puis il sourit à son parrain et se lança à l’attaque à ses côtés.

D’une manière ou d’une autre, ils vaincraient, cette plage leur appartenait.

_________________
Ex Archange Supreme,
Ex Archange de la Justice,
Ex Archange du Devoir.
Mais toujours la !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aniol l'Ancien
Chef de meute
avatar

Masculin Nombre de messages : 2273
Age : 34
Date d'inscription : 29/07/2004


XP:
2160/5000  (2160/5000)
Permis de bêtise:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: [Shinji] Tu t'appelleras Vérité.   Mar 29 Mar - 16:26

[Bataille de Cor] : Troisième partie


Cela faisait maintenant plusieurs jours que Shinji avait rejoint les troupes angéliques à Cor. Son intégration comme un allié, membre à part entière de la Frater Angelis s’était plutôt bien passé, malgré quelques anicroches au début. Les membres de l’Ara étaient dans l’ensemble bien organisés et lorsqu’un de leur supérieur, Fly en l’occurrence, leur ordonnait de ne pas toucher à un poil du démon Shinji, allié angélique à Cor et membre de la FA, ils écoutaient.

Shinji était épuisé et passablement amoché.
Fly, son parrain, malgré son air sûr de lui et sa prestance, avait finit lui aussi par être dans un piteux état. Pour éviter des coups à ses protégés de la FA, Fly en avait beaucoup encaissé, et il était très affaibli. La veille, plusieurs démons avaient fait un assaut groupé et coordonné dans le seul but de tuer l’Ange Guide.
Fly était tombé sous leurs coups sans qu’aucun de ses amis ne puisse rien faire. Shinji avait pleuré, pour la première fois depuis son arrivée sur le front. Privé du soutient de son parrain, il se sentait seul et faible

De plus les démons avançaient d’un bon rythme. Ne semblant pas souffrir des quelques pertes que les anges leur infligeaient.

Tous les jours, des écureuils messagers apportaient des nouvelles qui se voulaient rassurantes aux responsables du front. Un bruit courait notamment sur une remontée des humains vers le nord, derrière les lignes démoniaques. Si une telle chose se faisait réellement, alors les forces alliées humano angéliques avaient une chance de gagner cette bataille.

Le matin du dixième jour de la présence de Shinji sur le front, ce dernier émergeait difficilement d’une mauvaise nuit entrecoupée par les cris d’agonie de ses compagnons blessés. Il était sale, il puait à des kilomètres à la ronde, du moins, en avait-il l’impression. Ses habits de cuirs étaient noirs de crasse et de sang séché, ils étaient devenus dur, et gênaient un peu le démon aux entournures. Lorsqu’un soldat parlait à Shinji, ce dernier respirait l’haleine rance de son interlocuteur. Shinji ne s’en offensait pas, sachant que sa propre haleine devait être au moins aussi insupportable. Le bon côté de ce genre de situation c’est, qu’à moins d’être entrain de pourrir, on ne sent pas sa propre odeur. Shinji sourit à la pensée que la guerre avait au moins le mérite de maquiller son odeur de souffre.
Il se redressa, s’étira. Il entendit toutes les articulations de son corps craquer. Comme tous les soldats qui passaient leur journée à patauger dans la boue, portant de lourdes armes, et dormant dans des coins plus ou moins confortables, le rêve qu’il faisait le plus souvent était celui d’une maison chaude et confortable, où il pourrait prendre un bon bain chaud, et manger un véritable festin. C’était d’ailleurs pour ça qu’ils se battaient à un contre trois, et gardaient espoir.
Ce matin là, un écureuil vint porter une lettre à Shinji, cette lettre donnait les instructions de la journée aux troupes. Il était question de se replier légèrement vers le sud, quitte à laisser un passage au nord aux démons. Cette lettre confirmait l’avancée humaine vers le nord, derrière les lignes ennemies, et l’arrivée de renforts importants venant de l’ouest sous peu.

Shinji froissa la lettre dans ses mains, d’un geste las, c’était tous les jours la même histoire.
Il avala le papier d’un seul geste, ça lui ferait toujours ça dans le ventre. Il était encore tôt et il ne comptait pas attaquer les lignes adverses seuls, il avait encore une petite heure avant de trouver quelqu’un motivé pour l’accompagner à la mort. Shinji s’assit donc sur un petit rocher et entreprit d’aiguiser sa lame qui avait un peu souffert ces derniers jours. Il eu une pensée pour ses amis humains. Si les humains d’Emetys remontaient réellement vers le nord, ses amis devaient les avoir rejoint, et se battre avec eux. Shinji espérait qu’ils avaient moins de mal que de ce côté du front.
Il aiguisait, un coup dans un sens, un coup dans l’autre sens. Il se laissait bercer par ce mouvement répétitif et n’entendit pas tout de suite…

Brusquement, le démon sursauta. Il regardait, affolé autour de lui. Quelque chose avait changé. La lumière était plus lumineuse, l’atmosphère moins âcre. Il n’entendait plus les râles des agonisants, mais comme un cœur d’église. Il se calma, ça ne pouvait pas être mauvais signe. Shinji remis son épée au fourreau et se redressa. Il se tenait droit, face à la lumière lorsqu’il les vit arriver. Ils étaient plusieurs, grands, androgynes. Ils dégageaient une puissance et une douceur incroyable. Un des séraphins s’approcha de Shinji et le salua. Shinji resta interdit, il connaissait cet être… Il eu comme une illumination.

« Etheyel, mon ami, tu as bien changé depuis notre dernière entrevue. Sois, ainsi que tes amis, le bienvenu parmi nous, votre arrivée nous met du baume au cœur et de l’énergie au corps. »

« Shinji, je suis content de te revoir aussi, je suis venu avec les TI, nous sommes les renforts, nous ne pouvions pas vous en dire plus alors… Mais maintenant nous sommes là, et tout va bien se passer. »

Shinji souriait, heureux. Tout ne pouvait que bien se passer, il y avait des séraphins parmi eux. Non pas un, ni deux, mais quatre ou cinq, au moins. Autour de Shinji, les soldats mal réveillés n’en croyaient pas leurs yeux. Certains pleuraient même de joie.

« Il est temps de faire régner la justice en ces terres… » Après avoir prononcé ces quelques mots, Etheyel leva une épée gigantesque et se lança à l’assaut des lignes ennemis, suivi des troupes angéliques composés de la FA et des TI en plus grande partie.

De loin, de très loin, ce jour la Shinji croisa pour la première fois le magnifique regard de Lunisis….

Les troupes angéliques, menées par les séraphins, avançaient sans que rien ne semblât pouvoir les arrêter. Shinji courrait au pas de course pour suivre les séraphins mais arrivait toujours trop tard. A la fin de la journée, il aperçu la porte démoniaque.
« Déjà, nous avons déjà fait tout ce chemin… » murmura-t-il…
Shinji sentait la présence d’humains autour de lui, ils avaient donc réussi, les troupes démoniaques étaient encerclées, acculées. Ils n’avaient plus aucune chance.
La bataille dura toute la nuit et au matin, il ne restait plus aucun démon. Massacrés, ou enfuis par la porte. Il n’y en avait plus sur les terres de Cor. Cette bataille était gagnée.

Shinji, debout sur un monticule de cadavres, tournait déjà le dos à la porte infernale, tous ses sens étaient dirigés à l’ouest, vers la plage où l’attendait Naya, une maison, un bon bain chaud, de quoi manger, Fly…
La plage où l’attendait sa vie. Il lança un regard interrogateur à Etheyel qui lui sourit et qui, d’un signe de la tête, l’invita à rentrer chez lui.
Alors que Shinji s’en allait en chantonnant « ého ého, on rentre du boulot… » un petit être sautillant le rattrapa et se plaça à sa hauteur, chantant avec lui.

« Hey, Shin ! Tu croyais quand même pas que j’allais te laisser voyager sans moi ? »

Shinji sourit à Lam’ qui sautillait.
« Hum, non en effet… T’as fait quoi de tes compagnons ?
_ Ils gardent la porte, moi j’ai droit à une permission spéciale pour aller rendre visite à ma femme sur la plage, j’ai amené Dae’ avec moi, ça lui fera du bien de se retrouver au calme. »

Shinji qui n’avait pas vu Daelomin qui les suivait un mètre en retrait, écarquilla les yeux devant son teint pâle, ses traits émaciés et sa démarche maladive.

« Oui, en effet… »

L’étrange trio se dirigea donc, de bon matin, après une nuit blanche et sanglante, vers les présences rassurantes de la plage, les bonnes odeurs montant des cheminées et le doux chant du ressac…

« ého ého, on rentre du boulot… »

_________________
Ex Archange Supreme,
Ex Archange de la Justice,
Ex Archange du Devoir.
Mais toujours la !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aniol l'Ancien
Chef de meute
avatar

Masculin Nombre de messages : 2273
Age : 34
Date d'inscription : 29/07/2004


XP:
2160/5000  (2160/5000)
Permis de bêtise:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: [Shinji] Tu t'appelleras Vérité.   Mar 29 Mar - 16:26

Acte II : Ambre

Première partie



Les guerriers étaient revenus du Gouffre de Cor depuis bientôt un mois. Régulièrement les FA se relayaient du côté de la porte démoniaque pour discuter avec les humains qui la gardait et surveiller d’un œil ce qui se passait dans le truc puant.
Sur la plage de la FA, il faisait bon vivre et Shinji se laissait porter par une douce routine.

Le matin, il se levait souvent juste avant l’aube, il allait chercher Yassine pour lui acheter gratuitement quelques glaces « noix de coco pistache » les préférées de Naya.
Il rentrait chez lui par le plus long chemin, en longeant la plage sur un bon kilomètre. Il aimait bien ce moment là. Mais comment ne pas l’aimer ? Le soleil se lève doucement sur une mer calme et étincelante, les vagues s’écrasent mollement sur le sable et le démon s’amuse comme un enfant à bien enfoncer ses pieds dans le sol pour laisser des traces de pas derrière lui dans le sable humide.
Ce matin là, à la veille de Noël, Shinji respirait à pleins poumons l’air marin. La journée allait être magnifique, pas un nuage à l’horizon. Le démon souriait.

Il se dépêcha de rentrer chez lui avant que les glaces ne fondent. Arrivé à sa case, il prépara deux coupes de glaces, une noix de coco pistache pour Naya, et une fraise des bois pour lui.
Avec ses deux glaces il entra, heureux comme tous les matins, dans la chambre où reposait sa petite plume des îles. Il posa sans bruit les coupes sur la table de chevet, et s’assit le plus délicatement possible sur le lit. Naya émit un petit bruit de protestation. Il retint sa respiration, en profitant pour l’observer.
Elle était belle son angèle, sa peau claire contrastait vivement avec ses cheveux d’ébènes. Il savait ses yeux bleus profonds, et son sourire malicieux. Lorsqu’il devint encore plus rouge que de nature, Shinji débloqua sa respiration et se sourit à lui-même.
Il se pencha au dessus du visage de Naya et déposa tendrement ses lèvres sur sa tempe. Elle ouvrit un œil, sourit à son démon lui ouvrant ses bras.

La vie est belle, pensa Shinji.


Il était presque minuit. Tous les FA étaient réunis dans la salle principale du bâtiment de la Frater Angelis, au centre de la plage. Ils courraient tous dans tous les sens. Noël approchait à grands pas et il restait encore une multitude de choses à préparer. D’autant plus que les FA avaient prévus d’aller passer le réveillon chez les Section XII, qui risquaient de ne pas vouloir d’eux. Alors, prévoyants, les FA avaient décidé de faire en sorte que tout soit prêt chez eux pour le jour de Noël. Or, le réveillon, c’était maintenant, et le jour de Noël, demain.

Shinji avait entreprit de décorer tout l’arbre de Noël. C’était la petite Enfant qui s’en était occupée et son enthousiasme additionné à son goût du bleu avait fait de l’arbre de Noël un cône de boules bleues. Shinji se servait de ses toutes nouvelles capacités de mage pour changer la couleur des boules. Une bleue, une rouge, une verte, et une en moins, une bleue…


Lorsque Shinji était rentré de Cor, après s’être battu avec les anges, il avait changé. L’adolescent démon, peu assuré, mal à l’aise, tremblant avait laissé place à un jeune démon magnifique. Sa poitrine s’était élargie, ses muscles dessinés, ses sens développés. Il s’était assagit et avait prit confiance en lui.
Mais par-dessus tout. Comme l’avait dit Tiyou, il avait été touché par la Grâce. Shinji ne se contentait plus de savoir que Dieu existait, il y croyait. Il avait la foi comme disent les humains. Comme disait Lam’.
Paradoxalement, c’est en lui-même que le démon avait surtout appris à croire. Il avait appris à sentir certaines forces virevolter dans son ventre. Il avait apprit à les contrôler, jour après jour. Finalement, il en avait parlé à Fly. Ce dernier l’avait regardé avec attention, avant de sourire de toutes ses dents et de lui dire d’aller se promener dans un dispensaire, au nord, pour voir.
Shinji y était allé, perplexe.
Il avait marché toute une journée pour arriver avec la nuit dans un bâtiment sombre et peu accueillant se trouvant au pied des montagnes du Sud.

Là, il a rencontré, à nouveau, le messager. Ce qu’ils se sont dits, ce qu’il s’est passé dans ce lieu, c’est une autre histoire.
Le fait est que, trois jours plus tard, lorsque Shinji est rentré sur la plage, il avait changé.
Il pouvait soigner les gens. Ses sens étaient surdéveloppés, il « sentait » les choses, il avait un don d’empathie phénoménal. Il était devenu un mage.


Alors que les FA affolés courraient dans tous les sens, essayant de finir ce qu’ils avaient à faire, quelqu’un tapa à la porte.
Lam qui était entrain de farcir une dinde, se retourna hagard vers la pendule : « Ah merde, il est déjà minuit ? »
Shinji éclata de rire.

« Mais non Lam’, quelqu’un a sonné. Va donc ouvrir ! »

Au dehors, devant la porte, attendait une jeune femme d'environ 25 ans, ses cheveux couleur d’or ne laissaient aucun doute sur son origine, elle était irlandaise. Sur son corps reposaient de fins tissus brodés, tissus qui n'étaient pas de circonstance étant donné la pluie qui faisait rage au dehors.
Dalriada Argyll.
Lorsque les yeux rieurs de Shinji se posèrent sur l’humaine, il senti quelque chose se briser en lui. Il observa plus attentivement l’humaine, laissant Etheyel et Tiyou l’accueillir comme l’invitée de marque qu’elle était. L’humaine, jadis si belle, paraissait amaigris, usée, épuisée. Sa posture, toujours fière, manquait cependant d’assurance et une de ses mains était plaquée sur son ventre, une main protectrice sur un ventre légèrement rebondit.

Tiyou la fit entrer, ou plutôt, la déplaça jusqu’au centre de la pièce, près du foyer de la cheminée. Beaucoup d’FA n’osaient pas s’approcher trop près de la Dame Humaine, connaissant de réputation son caractère flamboyant.

Shinji, du moins, fit quelques pas dans sa direction. Le regard de haine que lui lança Dalriada le blessa comme un coup de fouet aurait pu le faire. Il la vit, dans un état second, se saisir d'un pique-feu et le brandir au dessus de sa tête.

« Créature maléfique l'heure de ton trépas a sonné, je vais t'occire comme tous ceux de ta race qui ont croisé mon chemin. »

Shinji, hagard, vit Etheyel retenir, puis raisonner l’humaine. Mais maintenant il savait. L’enfant qu’elle portait était le fruit de sa captivité dans les cachots de la Loge… Le fruit des entrailles de Gomorrhe.
Shinji s’inclina devant Dalriada et s’éloigna à reculons jusqu’à tomber dans un grand et moelleux fauteuil de velours bleu qui faisait le coin de la pièce. Plongé dans l’ombre, il se mit à observer la scène.

Naya avait quitté la pièce.

_________________
Ex Archange Supreme,
Ex Archange de la Justice,
Ex Archange du Devoir.
Mais toujours la !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aniol l'Ancien
Chef de meute
avatar

Masculin Nombre de messages : 2273
Age : 34
Date d'inscription : 29/07/2004


XP:
2160/5000  (2160/5000)
Permis de bêtise:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: [Shinji] Tu t'appelleras Vérité.   Mar 29 Mar - 16:27

[Ambre] : Deuxième Partie.

Alors que Dalriada lançait des regards furibonds autour d’elle, tout en se rapprochant insensiblement du foyer de la cheminée pour se réchauffer, Lamort prit la parole en grommelant, alors que son épouse Tioute faisait son entrée.
Dalriada parut subitement plus alerte et, aguicheuse, se mis à virevolter autour d’un Lam’ excédé, ou peut-être seulement mal à l’aise vis-à-vis de Tioute.

Au bout de quelques secondes flottantes, Dalriada se rendit compte qu’une main angélique tenait celle de Lam’. Cette main était celle de l’épouse de l’humain. Epouse entrain de souffrir le martyre face à cette irlandaise délurée qui faisait clairement des avances à son mari, sous son nez, sans aucune réserve. Dalriada eu un sourire pervers et se mit à provoquer Tioute franchement.

« N'ayez aucune crainte, Madame la jalouse, je ne suis pas venue ici pour voler l'amour que votre conjoint vous porte. Je n'ai nul besoin de me déplacer en votre demeure pour l'aliter à mes côtés. Et même si tel en était le cas, sachez que les hommes sont mon pêché mignon. J'aime à me satisfaire de leurs attributs. J'ai oui dire que vous craigniez mon pouvoir de séduction envers les mâles de mon espèce, auriez vous peur que je puisse lui apporter ce que vous êtes incapable de ressentir ou de donner.
L'amour.............................................. ou le plaisir »

Tioute devint blanche et Lam’ adopta un air si sincèrement contrit qu’il en était attendrissant.
Shinji se leva, s’approcha de Tioute et posa une main rassurante sur son épaule. Lam’ lui adressa alors un sourire de remerciement et lui demanda d’amener Tioute au dehors.
Shinji se sentait glacé, frigorifié. Cette humaine le révoltait, elle personnifiait tous les défauts de l’humanité. Lorsque Tioute s’enfuit, les larmes perlant à la lisière de ses beaux yeux il l’avait laissé partir, Samy à sa suite. L’ange saurait mieux la réconforter.

Il était retourné dans son coin sombre et confortable et il avait écouté. Il avait vu Lam’ expliquer à l’humaine qu’ici, à la Frater Angelis, certaines règles étaient à suivre. Il avait bien senti le léger faiblissement de Lam’ face aux insultes répétées de Dalriada. Mais l’humain tenait bon. Au fur et à mesure de la discussion, la situation devenait claire. Dalriada était ici pour mettre au monde son enfant, un semi démon. Elle n’en voulait pas, ne voulait pas en entendre parler. Alors, elle avait pensé que les bisounours de service, la Frater Angelis, pourraient se charger de son éducation.


Dalriada se laissa glisser sur le sol, sa tête arrivant à hauteur des attributs de Lamort, elle le regarda d'un air malicieux.

« Tu veux que je sois plus gentille pour avoir à manger ? »

Lamort sursauta, il lança un regard hagard à Shinji et Etheyel et dit dans un souffle.

« Tu m'insultes. Tu insultes celle que j'aime et mes amis.
Grâce à Dieu je ne suis pas rancunier, et je te laisse en paix. Je pense à ce gosse qu'on a une chance de sauver de tes griffes. »

Lam' poussa alors Dalriada vers Etheyel qui observait la scène.
« Restaure là si tu en as la patience Etheyel.
Dalriada, je suis là pour ceux qui savent me le demander. Tu n'as pas l'air d'en faire partie. Je vais être honnête, je croyais que tu savais faire la part des choses, et reconnaître tes amis. Je me suis trompé. »

Lam' s'éloigna alors pour rejoindre le bar... Les observateurs purent observer une grimace sur son visage jusqu'alors froid.
Shinji, s’éloigna de la scène et alla dans la pièce d’à côté préparer un plateau de victuailles variées et riches pour Dalriada. Si il ne ressentait rien de positif vis-à-vis de l’humaine, l’enfant devait vivre.
A cet instant, le démon se promis de le protéger, de l'éduquer. Non cet enfant ne serait pas rejeté, dusse-t-il se battre. Il l'aimait déjà.
Le protéger de cette femme qui était sa mère...
Comme il avait compris son ami lorsqu'il était parti...
Comme il aurait aimé le suivre.
Mais il y avait cet enfant. Et cette femme affamée.

Shinji revint avec un lourd plateau qu’il déposa aux pieds de l’humaine.

« La nourriture est bonne est chaude. Ne crains rien, et nourris toi. »

L’humaine entra soudain dans une fureur noire et envoya un coup de pied dans le plateau de nourriture, accusant Shinji de mépris, l’insultant…
Le démon baissa la tête, vaincu par tant de violence gratuite.
Doucement, tendrement, Etheyel l’invita à aller prendre un verre au bar, à se changer les idées.

Shinji le regarda longuement.

« Oui mon ami, je te la confie… Je ne serai jamais très loin en cas de besoin. La chose qu’elle porte dans son ventre est de la même espèce que moi… Je pourrais…
Je serai là. »

Etheyel acquiesça, et disparu dans un halo de lumière avec Dalriada qu’il emmenait sûrement vers la salle de soins.

Shinji alla faire un tour au bar, mais y resta peu. L’agitation qui y régnait le mettait mal à l’aise. Il sortit très vite et alla se promener sur la plage.
Puis, il s'assit face à la mer, se laissant bercer par le ressac.

Dalriada… Ou plus important que l'humaine, l'enfant à qui elle allait donner la vie, si tout se passait bien.
Cet enfant... Un, ou une, semi démon. Un enfant maudit, un enfant qui serait rejeté partout où il irait. A part ici.
Un enfant du viol, abandonné par sa génitrice. Il aimerait tellement lui offrir ce que des étrangers lui avait offert à lui dans la même situation.
De l'amour, de l'attention… Une famille...

Perdu dans ses pensées il se sentit soudain comme agressé. Comme si il y avait, là, sur cette plage, cet être ignoble...
Gomorrhe...

Sans s'en rendre compte il se mit à grogner. Quelque chose de sourd, de bas, une menace...
Il se ressaisit. Une chose lui était maintenant très claire, jamais cet être ne s'approcherait de l'enfant de Dalriada. Jamais...

L'enfant...

Shinji se leva brusquement, il lança un regard vers la salle de soin. Il vit qu'Aesimba se tenait dans l'entrée, rassurant.
Mais la mère et l'enfant?
Sûrement avec Etheyel...

Il murmura.
« Calme toi Shinji... S'il y a un problème tu sais bien que le Séraphin t'appellera... Puis tu t'en fous... C'est pas ton gosse... »

Il se rassit face à la mer. Mais il n'écoutait plus son doux chant. Tous ses sens étaient dirigés vers la pièce où se tenaient Dalriada et Etheyel. La sensation qu'il avait eu, comme si Gomorrhe lui même était présent, comme une malédiction, l'avait profondément bouleversé, et la haine qu'il avait ressenti s'était muée en une sourde inquiétude...

_________________
Ex Archange Supreme,
Ex Archange de la Justice,
Ex Archange du Devoir.
Mais toujours la !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aniol l'Ancien
Chef de meute
avatar

Masculin Nombre de messages : 2273
Age : 34
Date d'inscription : 29/07/2004


XP:
2160/5000  (2160/5000)
Permis de bêtise:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: [Shinji] Tu t'appelleras Vérité.   Mar 29 Mar - 16:27

[Ambre] : Troisième Partie.

« Faites moi sortir ce monstre ou je vous étripe !!! »

Le cri de Dalriada arriva aux oreilles de Shinji par un étrange effet de distorsion de l’espace. Encore un coup d’Etheyel…
Etheyel qui venait de faire apparaître un portail face à Shinji, ce dernier se leva, et dans un soupir le traversa pour arriver dans un monstrueux capharnaüm qui avait été autrefois la salle de soin.
Tous les meubles étaient sans dessus dessous. Les ustensiles de soin étaient dispersés de part et d’autre de la pièce. Au centre, pliée en deux, fulminait une Dalriada écarlate.
Elle allait accoucher.

Etheyel lui adressa un regard un peu perdu.

« Viens mon ami. Ce qui se passe ici est plus complexe pour nous que pour toi, c'est donc à toi qu'il revient de faire quelque chose pour elle. »

Shinji lui sourit, se voulant rassurant.

Il s'approcha de Dalriada très doucement.

« Dame Argyll, regardez moi. »
Dit-il doucement.

L'humaine planta son regard empli de fureur dans les yeux du démon.

Shinji sentit une grande force monter en lui. Il sentit aussi quelque chose qui s'agitait violemment dans l'humaine. Une créature particulièrement violente, particulièrement désagréable... La digne fille de son père.

Il sourit à l'humaine.
« Tout va bien se passer. »

Shinji s'assit face à la reine des humains, il la regardait intensément en murmurant des mots inconnus.
Tout doucement, très lentement, l'humaine sentit la douleur s'atténuer.

« Dame Dalriada, l'enfant que vous portez est maintenant prêt à naître. »

Shinji se releva.

« L'enfant attend que je lui donne le "signal". Veuillez, je vous prie, vous allonger sur cette table qui tiendra lieu de table d'accouchement.
Ayez confiance. »

Il prit la main de Dalriada, qui, miraculeusement, le laissa faire.
Ce contact, il le savait la calmerait.

Il l'installa sur la table et il se concentra.

Son aura grandit jusqu'à les envelopper elle, et son enfant.
Cette bulle de calme les cachait à tout le monde, exception faite du séraphin.

Dalriada était traversé par de violentes contractions. L’accouchement qui était entrain d’avoir lieu sur la plage de la FA n’était en rien une mise au monde ordinaire. L’humaine regardait Shinji, les yeux pleins de haine, mais lui faisait confiance. De toute façon, elle ne se sentait pas trop la liberté de faire autrement.
Entre deux contractions, elle fit signe au démon de rapprocher sa tête de la sienne. Shinji s’exécuta. Dalriada fit tomber quelques mots dans l’oreille démoniaque, quelques mots qui, une fois n’est pas coutume, n’étaient pas vraiment des insultes.

« Démon, tu es le seul être sur cette plage pouvant se vanter de ressembler à l’enfant que je vais mettre au monde. Tu seras donc son père, tu seras son tuteur. »
Shinji sourit à l’humaine et acquiesça sans vraiment prendre le temps de percevoir toutes les implications que son assentiment impliquait.

Quelques minutes passèrent où Dalriada était prise de contraction de plus en plus violentes. Brusquement, l’humaine lança son bras en direction de Shinji, d'une main attrapa une des cornes du démon et ramena la bouille rouge vers elle.

« Après tout ça, tu as intérêt à déguerpir, car tu risquerais de passer un sale quart d'heure et.............. »

Elle n'eut le temps de finir sa phrase qu'on entendit un "ouuuuuuuuiiiiiiiiinnnnnn". La chose était née.

Shinji délaissa Dalriada pour se concentrer sur « sa fille ».
Ambre, sa mère venait de la baptiser. La petite commençait déjà à visiter l’endroit, se déplaçant à quatre pattes.
Shinji prit l’enfant dans ses bras.
Elle était jolie… Une apparence des plus humaine, de magnifiques yeux bleus nuit. Et de très étranges cornes formées par ses cheveux, qui seules pouvaient rappeler son ascendance démoniaque.

Alors que Dalriada proférait force de menaces et d’injures, la petite regarda Shinji et, en souriant dit
« Popa ? »

Puis elle se tourna vers Etheyel.
« Miam ? »

Ambre était née. La petite semi démone, fille de celle qui devait devenir la Reine des Humains et de celui qui était l’un des plus puissants démons des abysses de la création, était sous la responsabilité de Shinji.
Il regardait la petite avec tendresse, plein de bonne volonté mais manifestant une maladresse charmante.
Nous étions le jour de Noël, et Shinji venait de recevoir son cadeau…
Un bébé…

Subitement, il eu un air très perplexe.
Comment est-ce qu’il allait pouvoir expliquer les raisons de cette paternité instantanée à Naya… ?

Ambre le regarda en souriant, découvrant sa bouche garnit d’une impressionnante panoplie de dents.
« Miam ! »

Shinji sourit et souleva sa gamine du sol.

« Viens ma grande, on va te trouver quelque chose à manger.
Ensuite, on ira sur la plage te présenter à ta nouvelle famille, aux FA. »

« Miam ! »

Shinji soupira, il n’était vraiment pas sorti de l’auberge…

_________________
Ex Archange Supreme,
Ex Archange de la Justice,
Ex Archange du Devoir.
Mais toujours la !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aniol l'Ancien
Chef de meute
avatar

Masculin Nombre de messages : 2273
Age : 34
Date d'inscription : 29/07/2004


XP:
2160/5000  (2160/5000)
Permis de bêtise:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: [Shinji] Tu t'appelleras Vérité.   Mar 29 Mar - 16:27

Acte III : La Révélation

Première partie



Shinji jouait sur la plage avec Ambre. Il lui apprenait à construire de véritables sculptures de sable, capables de résister à quelques vagues lorsque la marée montait… Ambre riait aux éclats, les pitreries de celui qu’elle croyait être son père la comblaient. Ses yeux bleus étincelaient au soleil, dénués de toute agressivité. . Shinji était la seule personne qu’elle n’avait jamais essayé de « goûter » et cette facette de la gamine inquiétait un peu les FA, même si Shinji leur avait affirmé que c’était un stade normal dans le développement du petit démon

Un peu plus loin, Naya observait son démon et Ambre jouer gentiment au bord de l’eau.
Elle resta ainsi quelques minutes puis poussa un soupir avant de partir lire à l’ombre.


Shinji avait confié Ambre à Etheyel, un des seuls FA capable de la garder sans courir de risque. Il faisait face au bureau de Tiyou, il se sentait nerveux. Depuis son retour de Cor il avait beaucoup réfléchi et ce qu’il s’apprêter à demander à l’archange de la Fraternité, responsable de la FA était délicat.

Comme au ralenti il leva le poing qu’il laissa tomber doucement, comme effleurant le bois, par trois fois sur la porte du bureau. Une voix claire et douce l’invita à entrer.

Il poussa donc la porte et pénétra dans le bureau, Tiyou le regarda, surprise et lui fit signe de s’asseoir.

« Tu veux boire quelque chose mon grand ? »
Shinji sourit à l’Archange.

« Je veux bien un chocolat si tu en prends un toi aussi. »
Tiyou lui sourit et d’un discret geste de la main fit apparaître deux tasses de chocolat chaud devant eux.

« Alors Shinji, dis moi, que puis-je faire pour toi… ? »
Shinji se raccrocha aux yeux clairs de l’Archange, cherchant un peu de soutient à y puiser. Il ferma les yeux quelques secondes, ce qu’il s’apprêtait à entreprendre pourrait changer sa vie du tout au tout.

Lorsqu’il les rouvrit ce fut pour regarder fixement Tiyou, il se força à sourire puis il prit une grande inspiration et se lança.

« Tu sais Tiyou, j’ai énormément réfléchis ces dernières semaines, non, pas à cause de la naissance d’Ambre. Même si, ça aussi, ça m’a donné à réfléchir. Je me sens bien ici tu sais…
Oui tu le sais, forcément…
Depuis quelque temps j’ai développé un « don », tu le sais, tu l’as vu, je peux soigner les gens. J’ai des capacités d’empathies qui en deviennent gênantes. Oh non, ne rigole pas. Ce n’est pas très agréable de « sentir » que quelqu’un ne va pas bien, mais tu n’imagines même pas ce qui m’arrive quand les FA du bungalow d’à côté essaient de se reproduire…
Hum… Bref.
Ce n’est pas le sujet…
_ Mais quel est le sujet au juste… ?
_ Tiyou j’ai changé.
_ Ca je sais oui, mais… ?
_ Je suis un démon, je suis tout rouge et j’ai des cornes sur la tête. Je me douche vingt fois par jour et je sens toujours le souffre. Je reçois des insultes venant des anges, des démons, des humains… De créatures étranges dont je n’imaginais même pas l’existence possible… Je ne suis plus rien.
_ Mais non… Tu es notre petit démon tout gentil à nous…
_ Bien, justement, je n’ai plus vraiment envie d’être le petit démon gentil de service. Non que je ne veuille plus être gentil. De toute façon je n’ai pas à le choisir, je le suis. Mais jusqu’à présent, j’appartiens toujours aux Enfers. Si je meurs dans un combat, c’est en Enfer que je réapparaître, et que forcément je me ferai à nouveau tuer etc… Mais, ce n’est qu’un détail technique sans la moindre importance.
Tiyou… Je ne me sens rien de commun avec les démons. Je sais que je ne serai plus jamais un humain, et pour tout te dire… Je le regrette. Je ne sais pas ce que j’ai pu commettre dans ma vie humaine pour mériter ma nature de démon maintenant, mais je le regrette tant…
_ Shinji… Dis moi… Tu ne serais pas entrain d’essayer de me dire que tu aimerais devenir un ange … ? »

Shinji releva la tête et accrocha un regard tout mouillé à celui de Tiyou.

« Si… Tu…. Tu crois que c’est possible… ?
_ Hum… Je ne sais pas vraiment, le cas ne s’est pas encore présenté, ou du moins, pas depuis des millénaires. Mais, qui ne tente rien n’a rien… Il faudrait voir avec mon petit frère. »

Tiyou laissa son esprit divaguer quelques secondes, puis elle sourit à Shinji.
« Tu es vraiment sûr de ton choix ? Je ne sais pas si ça va être possible hein, mais en devenant un ange tu perdrais une immense partie de ta liberté d’action… As-tu vraiment la foi ? Es-tu vraiment prêt à un tel sacrifice monsieur-je-suis-libre ? »

Shinji prit le temps de bien peser les arguments de l’Archange, ignorant sa taquinerie. Finalement il la regarda en souriant.
« Ce serait pour moi une récompense… »

Tiyou sourit tendrement au jeune démon. Elle se leva, Shinji fit de même.

« Non, non rassied-toi, je vais essayer de voir Aniol pour lui demander si c’est possible qu’il te reçoive maintenant. Si tu es sûr de toi, autant que ce soit réglé le plus rapidement possible. »

Shinji acquiesça.

L’Archange de la Fraternité lui sourit et disparu dans un halo bleuté.

Shinji resté seul dans le bureau de la directrice semblait totalement perdu. Avait-il raison de vouloir faire ça ? Est-ce que ce ne serait pas renier sa nature… ? Mais quelle nature… ?
Après tout, il le méritait, il se montrait bon et charitable. Il avait la foi. Il croyait en Dieu et en sa miséricorde. Il se sentait ange, il vivait avec des anges, il était amoureux d’une angèle, il se battait avec et pour des anges. Souvent, il s’était montré plus gentil, plus patient, plus tolérant que de nombreux autres anges. Il méritait autant qu’un autre d’être un ange…

Shinji lança un regard par la fenêtre. Sur la plage, le soleil brillait, la mer scintillait. Il pouvait apercevoir Etheyel tenter d’apprendre à compter à Ambre… Il ferma les yeux, se focalisant sur la douce brise qui venait de la mer, essayant d’oublier qu’il était mort d’angoisse à l’idée que Tiyou revienne en lui disant qu’il n’était pas du tout envisageable de voir l’Archange Suprême.

Dans quelques heures, il serait fixé.

_________________
Ex Archange Supreme,
Ex Archange de la Justice,
Ex Archange du Devoir.
Mais toujours la !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aniol l'Ancien
Chef de meute
avatar

Masculin Nombre de messages : 2273
Age : 34
Date d'inscription : 29/07/2004


XP:
2160/5000  (2160/5000)
Permis de bêtise:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: [Shinji] Tu t'appelleras Vérité.   Mar 29 Mar - 16:28

[La Révélation] : Deuxième Partie

Alors que Shinji s’endormait, sous un rayon de soleil dans le bureau de Tiyou, cette dernière fit son apparition dans un éclair bleuté. Elle semblait radieuse. Shinji sursauta et se redressa précipitamment.

« Alors ? »

Tiyou souriait, un éclair de malice dans les yeux.
« Alors… Alors on y va ! »

Shinji ouvrit de grands yeux tout ronds.
« On y va… ? Où ? Là maintenant ?
_ Oui, là maintenant et où… Beh chez nous, chez les Archanges, au paradis voyons, tu croyais quoi ? Qu’on allait prendre rendez vous dans un café lambda pour rester discrets ?
_ Euh…
_ Aller, ferme ta bouche, tu vas gober des mouches. Et prends ma main, il ne faut pas le faire attendre ! »

Shinji prit la main de l’Archange et alors qu’il sentait des picotements courir sur sa peau, il eu une pensée pour ses habits négligés et se dit que s’il avait su, il se serait changé avant de venir voir Tiyou…
Une lumière bleutée l’aveugla et il sentit soudainement une grande douceur l’envahir alors qu’il serrait très fort la main de Tiyou, tous ses sens sans dessus dessous.

Lorsqu’il sentit une surface solide sous ses pieds il ouvrit ses yeux qu’il n’avait pas eu le souvenir de fermer. Quelques secondes durant, il fut aveuglé par une grande luminosité. Doucement, ses yeux s’habituèrent à la lumière et ce fut pour se rendre compte qu’il se trouvait à quelques centimètres de la figure bienveillante de l’Archange Suprême.
Shinji fit précipitamment un pas en arrière, lachant la main de Tiyou et lui lançant un regard désolé pour l’avoir séré si fort.
Tiyou lui sourit.

« Ca arrive à tout le monde la première fois, c’est toujours assez désorientant les téléportations… »
La douce voix grave d’Aniol eu un effet calmant sur le démon qui se décida enfin à le regarder en face. Il se rendit alors compte de son impolitesse et s’inclina légèrement.

« Je vous présente tous mes respects Grand Archange Aniol. »
Aniol éclata de rire.
« Voyons Shinji, pas de ça entre nous, tu es le filleul de mon grand frère après tout, nous sommes presque de la même famille. »

Shinji sourit timidement à l’Archange. Il se sentait très intimidé dans ce décor féerique. Il se trouvait dans une grande salle de marbre blanc, il régnait ici un calme et une sérénité qu’il n’avait encore jamais connus. Au fond de la grande pièce une fontaine chantonnait.

« Suivez moi, allons nous installer plus confortablement, nous pourrons alors discuter tout à loisir tous les trois. »

Aniol leur tourna le dos et parti d’un bon pas. Shinji resta quelques secondes interdit et Tiyou lui attrapa la main d’un geste de douce autorité et l’entraîna à la suite de l’Archange Suprême, lui chuchotant de se calmer, que tout allait bien…


Ils étaient dans une pièce un peu plus petite que la précédente, confortablement installés dans des fauteuils de velours blanc. Aniol observait le protégé de son frère en souriant, attendant qu’il se décide à prendre la parole.

Shinji s’éclaircit la gorge et essaya de se donner une contenance.
« Achange Aniol, j’imagine que votre sœur vous a mis au courant de mon désir de rejoindre la nation angélique.
_ Elle l’a fait en effet, ce que j’attends de toi, c’est une raison valable. »

Shinji se sentit désarçonné par cette réplique qu’il avait pourtant attendue. Une raison valable… Quelle raison est valable, quelle ne l’est pas… Comment savoir ?

« Et bien ? J’attends. »

Shinji lança un regard affolé à Tiyou. Elle l’observait avec tendresse, sa présence rassurait un peu le démon.

« J’aimerais devenir un ange… Parce que je me sens angélique. »
Aniol leva un sourcil dans une attitude de franche perplexité.

« Depuis des mois maintenant, je suis membre de la Frater Angelis. Je vis avec des anges, je me bas avec et pour des anges. J’agis comme un ange. De plus, j’ai trouvé la foi. Avant, je me contentais de savoir que Dieu existait, maintenant, je crois en lui. »

Aniol sourit.
« C’est bien ça mon garçon… Mais dis moi, qu’est-ce qu’il te fait penser que tu mériterais de nous rejoindre… ? »

Shinji sourit, pour cette question, il avait préparé sa réponse.
« Et bien, j’ai des dons de mage, de soigneur. Ce sont des dons que m’a faits le Seigneur. De plus j’ai toujours eu une attitude des plus angéliques, je suis patient, tolérant. Je donne une chance à chaque individu. J’ai même pu remarqué que j’avais souvent une attitude plus charitable que la plupart des anges. Je suis amoureux d’une angèle, profondément. Je ne me sens plus aucun lien avec les démons. Mais ça, vous le saviez déjà. »

Aniol semblait amusé, Tiyou avait un air impénétrable.
« Et donc, tu penses que le fait de posséder des qualités traditionnellement angéliques te donne un passe droit pour le paradis… ?
_ Euh… Bien… Il me semble… »

Aniol se leva, il s’avança vers Shinji qui se leva à son tour.
Il planta son regard bleu azur dans celui du démon.

« Shinji, sais-tu pourquoi tu es un démon et non un ange ?
_ Je… non… Je ne m’en souviens plus…
_ Es-tu prêt à l’entendre ?
_ Oui… »

A cet instant précis Shinji tremblait de peur. Il allait enfin connaître la vérité. Il allait enfin savoir « pourquoi ».

_________________
Ex Archange Supreme,
Ex Archange de la Justice,
Ex Archange du Devoir.
Mais toujours la !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aniol l'Ancien
Chef de meute
avatar

Masculin Nombre de messages : 2273
Age : 34
Date d'inscription : 29/07/2004


XP:
2160/5000  (2160/5000)
Permis de bêtise:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: [Shinji] Tu t'appelleras Vérité.   Mar 29 Mar - 16:28

[La Révélation] : Troisième Partie

« Lorsque tu as eu quinze ans tu as intégré l’une des plus prestigieuses universités humaines. Tu étais un enfant tout ce qu’il y a de plus agréable à élevé. Intéressé, passionné même, poli, aimable, intelligent, adroit…
Mais cette époque était troublée. Et, tous les ans, les anciens de l’université tenaient des conférences où étaient conviés anges et démons, de sorte à renouveler un pacte de non agression permettant la formation des jeunes humains. Cela arrangeait et les anges, et les démons, puisque ces jeunes humains étaient non seulement les mieux formés du monde, mais aussi les plus aptes à choisir leur destiné… Le libre arbitre hein… Et que, bien entendu, chaque année, démons et anges étaient chacun persuadés qu’ils remporteraient le plus d’âmes.
L’année de ton intégration, tu as fait irruption dans la salle de conférence, tu as mis un bordel monstrueux, excuse moi le terme, et tu t’es jeté sur l’Archange Suprême et sur le Prince des Enfers qui étaient présents. A toi tout seul tu pensais pouvoir mettre fin à la guerre en décapitant les deux camps. Tu t’es évidemment fait tué, et a, de surcroît, coulé les négociations. L’Université a été détruite ce jour là. »

Shinji tremblait de tout son corps, il se rappelait. Il se revoyait, enfant, sûr de sa toute puissance, de sa supériorité si évidente… Il revoyait le gamin roux faire son entrée fracassante et se jeter, armé d’un couteau de cuisine, à la gorge des invités…

Aniol lui posa la main sur l’épaule. Ce contact calma un peu Shinji qui sentait des larmes couler le long de ses joues. C’est lui, lui qui avait détruit ce grand rêve humain…

« A ta mort, les discussions te concernant ont fait rage, en Enfer et au Paradis. Nous n’arrivions pas à savoir ce que faire de toi.
Nous te voulions et te rejetions à la fois.
Finalement, le Grand Conseil a tranché. Tu étais un enfant, un enfant brillant. Mais un enfant orgueilleux. Un enfant dont l’orgueil surdimensionné avait causé la mort de centaines d’humain et la fin de la plus grande réalisation de l’humanité. Tu avais commis un péché d’orgueil. Comme tu le sais aussi bien que moi, c’est un péché capital ce qui t’a valu d’être envoyé en enfer. »

Tiyou se leva et prit Shinji qui était secoué de gros sanglots dans ses bras.
Elle lui caressa tendrement la tête. Le démon lui sourit sous son masque de larmes et la repoussa doucement. Il regarda Aniol.

« Je te laisse finir jeune démon, je pense que tu as compris. »

Shinji, soupire et s’essuya les yeux sur sa manche.

« C’est évident… En venant jusqu’ici clamer que je méritais une place au paradis j’ai renouvelé mon péché d’orgueil… Vous allez donc refuser ma demande… »

Aniol paraissait infiniment triste. Tiyou était accablée, Shinji pleurait. Ce dernier soupira.
Aniol lui tendit la main et caressa presque tendrement la joue du démon.
« Ca me désole autant que toi Shinji, depuis ton arrivée sur la plage de la Frater Angelis, je suivais tes progrès, impatient de voir que tu « tournais bien ». Je n’aurais pas pensé que tu referais la même erreur. Je ne peux en toute conscience pas te donner ce que tu me demandes. Et cela va poser un problème de taille que tu dois commencer à appréhender.
Shinji…
Ne te sens pas rejeté. Ne te sens pas inexistant. Ton existence est une injure à la création, tu as l’apparence d’un démon, l’âme d’un ange… Nous sommes actuellement entrain de nous occuper de toi. Lorsque la lune croisera la route du soleil, tu deviendras ce que tu es réellement. »

Mais Shinji n’écoutait plus le discours de l’Archange Suprême, noyé dans ses larmes, il se rendait compte de son ridicule, il se rendait compte de son erreur et avait du mal à digérer son passé d’humain dont il venait de retrouver l’entier souvenir. Il se serait vomi si ça lui avait été possible. Le gosse orgueilleux qu’il avait été le dégoûtait, d’autant plus qu’il réalisait qu’il avait, en fin de compte, peu changé.

Aniol vint le prendre dans ses bras.
« Shinji, j’ai une tendresse toute particulière pour les êtres tels que toi. Sache que, quoi qu’il t’arrive, je ne serai jamais très loin. Sache que, quoi qu’il se passe dans ta vie, tu pourras toujours compter sur aide. »
Shinji balbutia des remerciements entre deux sanglots et se laissa aller dans les bras de l’archange suprême comme il aurait aimé avoir pu le faire dans les bras de son père. Il redevenait un enfant triste et perdu. Mais cette fois, il n’était pas tout seul.

Tiyou vient lui prendre le bras avec beaucoup de tendresse. Entre les deux Archanges qui représentaient momentanément pour le démon les parents qu’il avait perdu deux fois déjà, Shinji se senti apaisé. Il se libéra de leur contact, les regarda tendrement et leur sourit.

« Archanges, je vous remercie. Je vous remercie de ne pas m’avoir accepté parmi vous, parce que ça aurait été de la faiblesse. Je vous remercie de me faire confiance et de m’offrit autant d’amour, à moi qui ai toujours eu tant de peine à en donner…
_ Mais maintenant tu y arrives, lui murmura Tiyou au creux l’oreille.
_ Mon fils, ta réaction t’honore. Grande sœur, si tu veux passer un peu de temps ici avec ton petit protégé, ce sera avec plaisir. A condition qu’il n’aille pas se balader au paradis. »
Shinji sourit, sachant à quel point cette proposition pouvait attirer des ennuies à Aniol.

« Ce serait avec plaisir, mais nous avons à faire en bas. La plage m’appelle, je dois récupérer ma fille que j’ai confiée à Etheyel et Naya doit s’inquiéter de mon absence…
_ Je rentre avec lui. »

Aniol sourit à sa sœur et l’embrassa sur la joue. Il posa ensuite sa main sur l’épaule de Shinji, le regardant droit dans les yeux.
« Et toi garçon, n’oublie pas ce que je t’ai dit. Je ne serai jamais très loin… Quant à ton avenir, lorsque la lune croisera le soleil. »

Shinji inclina légèrement la tête, signifiant par ce geste son profond respect pour l’Archange et ses remerciements les plus sincères.

Le décor devint flou et la lumière bleue aveuglante revient. A nouveau Shinji senti son corps parcouru de picotements, à nouveau il perdit pied et se cramponna à la main de Tiyou.

Il était dans le bureau de la directrice de la FA qui le regardait tendrement, il avait du mal à croire que tout ce qu’il venait de vivre avait été réel.
Il lui sourit, un peu gêné.

« Tu n’es pas trop déçu j’espère mon grand ? »
Shinji réfléchit. Non, déçu… Ce n’était pas le mot.

« Non je ne suis pas déçu, il a eu tout à fait raison. Sur tous les points. Je n’ai aucune raison valable de devenir un ange, je ne suis plus vraiment un démon, bien entendu pas un humain. Je serai donc autre chose…
Hum… Merci pour tout Tiyou… »
Shinji sourit, plein de reconnaissance envers l’Archange.

« De rien, c’est normal voyons, je suis l’Archange de la Fraternité non ? » Tiyou lui fit un clin d’œil.

Shinji éclata de rire, et ce rire lui fit un bien fou.
« Je vais y aller, Etheyel doit commencer à en avoir marre de garder Ambre, et Naya doit s’inquiéter…
_ Oh tu sais, nous ne sommes restés absents que dix minutes… »

Shinji ouvrit de grands yeux surpris.
« Seulement dix minutes… ? J’ai eu l’impression que nous avions passés beaucoup plus de temps… Ailleurs…
_ Le temps et l’espace sont des données très relatives… Mais va, va, ça te fera du bien de serrer ta fille contre toi et d’embrasser ton amoureuse. Tu as besoin de réel et de tangible là. »

Shinji lui sourit, il la remercia encore et se dirigea vers la porte de son bureau. Il s’arrêta soudain et se retourna vers Tiyou.

« Dis… Tu ne saurais pas, toi, ce que ça signifie « devenir ce que je suis vraiment » ? »
Tiyou eu un léger sourire énigmatique.
« Tu le verras bien… »

_________________
Ex Archange Supreme,
Ex Archange de la Justice,
Ex Archange du Devoir.
Mais toujours la !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aniol l'Ancien
Chef de meute
avatar

Masculin Nombre de messages : 2273
Age : 34
Date d'inscription : 29/07/2004


XP:
2160/5000  (2160/5000)
Permis de bêtise:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: [Shinji] Tu t'appelleras Vérité.   Mar 29 Mar - 16:29

Epilogue

Plusieurs mois plus tard…

Shinji était de retour à Cor… Le fracas des batailles, l’odeur du sang, de la mort, des corps entrain de pourrir. Il se sentait beaucoup moins gêné par tout ça que lors de son premier passage à cet endroit. Au début de la bataille, ce sont des démons qui étaient sortis de la porte infernale, les épées levées et l’écume aux lèvres. Ils avaient été massacrés… Une vraie boucherie. Les anges, les humains, les séraphins, les archanges et les quelques démons pro anges qui les attendaient à la sortie les avaient accueilli comme il se doit.

Mais très vite, des adversaires plus… impressionnants avaient fait leur apparition, arrivant du paradis. Les Hurleurs de Nurgle… Shinji n'avait aperçu les Hurleurs qu'une fois, au début de la bataille... Mais il était alors bien mal en point et avait préféré s'attaquer à des adversaires de sa taille.
Il avait vite guéri, ses pouvoirs de chaman et la bienveillante protection des Archanges n'y étaient pas pour rien. Et maintenant il courrait après les Hurleurs, un goût de sang stagnant dans la bouche.

Il en avait marre, marre de cette guerre… Marre de sentir combien il aimait tuer. Chaque meurtre lui donnait des frissons de plaisir. Il aimait l’odeur du sang, il aimait le bruit des armes s’entrechoquant. Mais voilà, il se dégoûtait. Comment pouvait il supporter d’être ici ? De quel droit donnait il la mort ?
Il laissait les questions qu’il se posait s’accumuler dans un coin de sa tête. Après tout, il était là pour tuer… Il avait perdu de vue Naya la veille au soir. Ziggy, un chaton errant qu’ils avaient recueilli, était parti avec elle pour la protéger. Les Hurleurs étaient loin encore. Parfois en chemin, Shinji croisait un démon égaré qu'il prenait un malsain plaisir à abattre. Le goût du sang dans sa bouche et la sensation incomparable d'une épée s'enfonçant dans un corps offert...

Ce soir là, épuisé, il avait décidé de passer la nuit là où il était. Il s'était fait, comme les autres, une petite place au milieu des agonisants et des morts.
Ce soir là le démon avait regardé la lune, longuement. Presque hypnotisé par l’étrange halo lumineux qui l’entourait, il s'était surpris à prier pour des lendemains meilleurs.


Cette nuit là, Shinji s'endormi son épée posée contre son corps. Il entendait, tout près, le bruit des vagues. Le bruit des vagues... Ce doux murmure avait rappelé à Shinji que la plage de la Frater Angelis était là, à quelques jours de marche... Et que les Hurleurs s'en rapprochaient inexorablement à travers leur fuite. C'est mes points serrés que le sommeil l'avait emporté...

Le sommeil... Ou peut-être autre chose.

Shinji se réveilla brusquement, le ciel était noir et la lune invisible.
Il ne sentait plus le sol sous son corps, il n’entendait plus rien qu’un sinistre bourdonnement, il avait mal, très mal. Tout son corps le faisait cruellement souffrir. Il sentait ses muscles comme agités de soubresauts. Au bord de la panique, il voulu crier, appeler à l'aide... Mais aucun son ne sortit de sa bouche.
Ce calvaire lui parut durer des heures, alors que seulement quelques minutes avaient dû s'écouler lorsque la douleur cessa subitement. Un éclair blanc passa devant ses yeux.

Shinji cria, de tout son coeur, de toute son âme.
Il sentit des mains qui se voulaient apaisantes sur son visage, des voix qui murmuraient. Petit à petit, il commença à distinguer de vagues formes autour de lui, des anges, des humains, un séraphin, un élémental mineur d'eau...
Shinji essaya de se redresser mais n'y parvint pas sans l'aide de bras secourables.

Il sentait comme un malaise, comme si quelque chose n'allait pas... Mais cette sensation était accompagnée d'un bien être profond, une impression de complétude.

Bon Dieu mais qu’est-ce qu’il m’arrive ? Murmura Shinji.
Il tendit la main vers son épée, pensant que son contact le rassurerait… Lorsque ses doigts effleurèrent le métal glacé, il sursauta. Ce n'était pas du tout ce qu'il sentait lorsqu'il effleurait son épée d'habitude. Il se tourna vers son arme, ignora les babillements des gens autour de lui. Il vit sa main posée sur la lame de l'épée.
Hébété il regarda sa main.

Elle était humaine... Il ramena ses deux mains devant sa figure. Il se toucha le visage, se passa la main dans les cheveux. Un grand sourire se dessina sur son visage.

C'était donc ça... La douleur... Le changement...

Fou de joie, Shinji fit un bond vers le ciel, passant au dessus du séraphin.

Il resta interloqué quelques secondes. Un humain ne pouvait pas faire cela... C'était impossible...
Puis il se rappela... Il se rappela les paroles de l'Archange Suprême... Aniol l'avait prévenu...

« Lorsque la lune croisera la route du soleil, tu deviendras ce que tu es réellement. »

Ce halo si intense qui se dégageait de la lune… C’était le soleil qu’elle cachait.

Shinji resta immobile quelques secondes, faisant jouer, les uns après les autres, tous les muscles de son corps. Il s’apprivoisait, il essayait de percevoir l’étendue du changement.
Soudain il frémit, quelque chose venait de se débloquer en lui et il sentait avec une précision qui le troublait les auras de tous les êtres qui l’entouraient…

« Mes pouvoirs… Ils ont augmentés… » Shinji sourit aux gens qui l’avaient épaulé, il prit son épée qu’il pendit à sa ceinture. Il remua un peu dans ses habits devenus trop grands et entreprit de les réajuster. Alors qu’il serrait le dernier nœud de ses protections en cuir, quelque chose effleura son esprit.
Quelque chose… Une voix… Si douce, si calme…

« Te voici paria mon fils, sois en fier, et reste libre… »

Shinji sourit à la nuit, paria, il était donc devenu un paria… Il était devenu ce qu’en fin de compte il avait toujours été.

Le jeune paria se tourna donc face à l’ouest, et parti d’une foulée régulière, à la rencontre des Hurleurs.

_________________
Ex Archange Supreme,
Ex Archange de la Justice,
Ex Archange du Devoir.
Mais toujours la !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aniol l'Ancien
Chef de meute
avatar

Masculin Nombre de messages : 2273
Age : 34
Date d'inscription : 29/07/2004


XP:
2160/5000  (2160/5000)
Permis de bêtise:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: [Shinji] Tu t'appelleras Vérité.   Mar 29 Mar - 16:29

Remerciements à (dans aucun ordre)

Pour m’avoir permis de jouer de leur rp et leur aide :
Lamort et sa famille
Fly/Aniol
Tiyou
Naya
Lunisis
Dalriada/Ambre
Etheyel


Toute la faction des Frater Angelis

Pour des raisons hrp :
Xool
N.


Merci et à la revoyure!

_________________
Ex Archange Supreme,
Ex Archange de la Justice,
Ex Archange du Devoir.
Mais toujours la !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Shinji] Tu t'appelleras Vérité.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Shinji] Tu t'appelleras Vérité.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perte des points en dextérité après Up
» PNJ pour Shinji
» Comment avouer une vérité pareille?
» Dextérité main gauche-main droite
» Une punition méritée, vraiment? [Jane]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Légion :: Grottes de la Meute :: Bibliotheque-
Sauter vers: