AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Quête d'Yzildrah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shalimare
Loup a langue pendue
avatar

Masculin Nombre de messages : 188
Age : 28
Matricule : 22893
Devise de loup : Voit le bien, même si tout va si mal!
Date d'inscription : 20/01/2006


XP:
500/500  (500/500)
Permis de bêtise:
0/0  (0/0)

MessageSujet: La Quête d'Yzildrah   Ven 9 Juin - 12:12

Prologue: La Quête d'Yzildrah


Les premiers rayons de la douce aurore commençaient à percer l’épaisse carapace de nuages qui venait de se former. Peu à peu les rayons dispersèrent les nuages, comme si l’éclatante lueur du soleil absorbait les ténèbres du ciel pour laisser place à la plus pure des lumières qu’il existe sur terre.

Puis toute cette lumière inonda la cité de Darnassuss qui grâce à ces bâtiments blancs reflétait la lumière dans toutes les directions. Ce jeux de lumière donnait à Darnassus un aspect de pureté, de clarté et de mystère : c’est d’ailleurs pour cela qu’on l’appelle : La Cité de Lumière et de Mystère.

Le Soleil venait enfin de se levé et Shalimare aussi. Aujourd’hui était un grand jour pour elle ; elle devait se rendre au Temple de la Lune. Ce soir serait une nuit de pleine Lune et il fallait commencer à préparer la Cérémonie de la Licorne dès ce matin. Une fois prête Shalimare se rendît au Temple situé au cœur de la cité. Arrivée devant l’imposant bâtiment, elle admira comme à chaque fois la somptueuse architecture de ce havre de paix. Situé sur le seul îlot du Lac Yuna, il était entièrement construit en un cristal très résistant dont seul les Elfes connaissaient l’existence et la formule chimique. On pouvait ensuite admirer les nombreuses colonnes et statues qui l’ornaient, ainsi que l’allée de voûte en pierre qui menait jusqu’à l’entrée du Temple. Le fusion de l’eau et du cristal formait un jeux de reflet et donnait l’impression que les deux éléments ne faisaient qu’un.

L’elfe repris ses esprits et avança vers l’entrée, mais au moment où elle posa son pied droit sur la dalle de marbre de la grande allée de voûte en pierre, elle ressentît un frisson qui démarra du bas de sa colonne vertébrale et monta jusqu’au cervicales. Elle avait d’un coup l’impression d’être glacée de l’intérieur comme si tous ses sens s’étaient arrêtés de focntionner simultanément. Elle ne sentait plus ses membres et n’arrivait plus à bouger la moindre partie de son corps : tout était paralysé.
Après être restée plusieurs minutes figée telle une statue de marbre, elle retrouva petit à petit toutes ses sensations et continua sa route tant bien que mal.

L’allée traversée, Shalimare marqua une pause et se retourna.

Là, debout devant elle, sur la dalle sur laquelle elle avait été quelques minutes plus tôt bloquée, elle aperçut Zéphyr. Oui, c’était bien lui mais comment était ce possible, elle l’avait vu mourir de ses propres yeux sans qu’elle ne puisse l’aider. Elle refusa de repenser à ce drame dont elle n’arrivait à se pardonner. Elle secoua la tête énergiquement et ouvrît à nouveau les yeux. Elle en était sûr : ce n’était ni un rêve ni son imagination qui la leurrait, elle sentait bien la présence de celui qui fût jadis son aimé...

Tant de choses, de questions, de paroles qui se bousculaient en même temps dans la tête de Shal... Et maintenant, qu’allait-il se passer ?.. ... ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shalimare
Loup a langue pendue
avatar

Masculin Nombre de messages : 188
Age : 28
Matricule : 22893
Devise de loup : Voit le bien, même si tout va si mal!
Date d'inscription : 20/01/2006


XP:
500/500  (500/500)
Permis de bêtise:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: La Quête d'Yzildrah   Dim 18 Juin - 19:27

Chapitre 1 : L’amant défunt


Une Citée figée, voilà ce qu’était devenue Darnassuss, telle une ville fantôme où seule les âmes errent.

Shalimare était à nouveau privée du moindre mouvement, de la moindre sensation. Elle se sentait vide à l’intérieur, privée de tout sentiments.
Elle fixait Zéphyr qui était toujours debout devant elle, lui non plus ne bougeait pas. Elle ne savait pas s’il la regardait car elle n’arrivait pas à distinguer ces yeux.
Puis elle aperçut ces mains bouger, puis sa tête, enfin il se mît à avancer. Shal fût alors prise d’une peur immense et commença à paniquer en elle-même. Il marchait vers elle d’un pas lourd et solennel, ce qui ne la rassurait guère.
Ca y est, l’elfe voyait à présent les yeux de son amour défunt. Mais contrairement à son attente elle ne trouva dans ces yeux qu’un vaste océan de néant : son regard était vide.
Dès qu’il arriva nez à nez à l’elfe, il commença à tourner autour d’elle sans la quitter une seule seconde des yeux. Il l’a dévisageait avec des yeux remplis de haine.
Shal se sentais de plus ne plus mal à l’aise, mais elle n’arrivait toujours pas à bouger la moindre articulation. Pris par la panique elle tenta de se téléporter mais rien a faire, une force mystérieuse dont elle ne connaissait pas la source la retenait.
Enfin Zéphyr s’arrêta face à face à Shalimare, puis il lui donna un langoureux baiser. L’elfe impuissante ne pouvait le repousser. Avant de rencontrer Cinnamon, elle aurait apprécié ce doux moment d’intimité mais à présent qu’elle aimait quelqu’un d’autre elle ne pouvait rester sans réagir...
Peu à peu elle retrouva toutes ses sensations et pu enfin repousser Zéphyr. Mais pour elle, la faute était déjà commise et elle avait déjà peur de ce qui allait ensuite se passer. Elle savait qu’elle n’oserait jamais raconter ça à Cinna mais elle détestait lui mentir. Elle était à présent face à plusieurs dilemme mais celui qui l’a préoccupait le plus était : tout avouer à Cinna et risquer de le perdre ou bien se taire et garder son aimé mais se sentir coupable éternellement. Mais pour le moment ce n’était pas son principal souci, il fallait d’abord quel règle ce problème avant tout. La première chose qui lui venait en tête était de savoir si c’était vraiment Zéphyr et si c’était lui comment se fait-il qu’il ne soit pas mort.


« Zéphyr ? Est ce que c’est bien toi ? »

« Qui veux tu que se soit ? Bien sûr que c’est moi, mais vu ta réaction tu n’as pas l’air très heureuse de me voir ? Tu ne m’aime plus ?... Il faut dire que après ce qui c’est passé, après que tu m’ais lâchement abandonné tu... »

« ...Je t’interdis de dire ça tu sais très bien que c’est faux... »

« Arrête ! Tu sais très bien que je dis vrai ! Si tu avais fais ce qu’ils t’avaient demandés ils nous auraient laissés tranquille ! »

« Tu le fais exprès ou tu es naïf ? Tu crois vraiment qu’ils nous auraient laissés tranquilles ? Ils nous auraient tués même si je leur avais donné ce qu’ils voulaient. »

« Tu as tout gâché ! Mais ce n’est pas grave, je suis de retour et je compte bien rattraper le temps perdu. Tu vas connaître la vraie souffrance... »

« Laisse moi tranquille, qui que tu sois, laisse moi ! Tu n’es pas celui que tu prétends être. Jamais Zéphyr n’aurait prononcé ces paroles ! Dis moi plutôt qui tu es et qui t’envois. »

« Ca c’est à toi de le deviner, mais ne t’inquiète pas... nous n’allons pas tarder à nous revoir. Mais la prochaine fois tu me présenteras ta nouvelle famille encore vivante. »

« Je t’interdis de toucher à un seul cheveux de Cinnamon et de ma fille sinon tu le regretteras terriblement... »

« Ah oui c’est vrai, cette chère petite Maya et ce loup que tu as rendu aveugle ! Ca te plait tant que ça de rendre les gens malheureux, tu caches bien ton jeux ! Mais je vais leur ouvrir les yeux sur ta vraie personnalité... »

« Arrête tu n’as pas le droit de faire ça ! Tu n’as pas le droit de briser ma vie ainsi, tu n’es personne pour me faire ça ! Et je te conseille de t’en aller sur le champ ! »

Shalimare ne pris pas le temps de souffler et expédia Zéphyr dans les aires puis elle le fît disparaître. Après ça, elle s’effondra par terre et pleura ! S’il était venu pour semer le doute en elle : c’était réussis.

Parlant à voie basse :
« Et s’il avait raison, si je n’apportait que le malheur autour de moi ? Si sa vie était vouée à un échec permanent. Qu’est ce que je vais faire... »
Elle éclata en sanglot. La jeune elfe était anéantie par tous ces événements.

Elle leva la tête et on pu apercevoir le vaste océan de mélancolie gronder au cœur de son regard sans vie, et les vagues de rages salir son doux visage. Tant de haine qui coulait dans ses veines, tant de chagrin refoulé qui venait brutalement la foudroyé. Quel était donc ce sentiment caché qui finissait par l’étouffé et la consumé comme on brûle une lettre d’amour passionné. Elle n’était à présent plus à l’abri des ténèbres qui l’épiaient, des ombres qui sournoisement la guettaient.
Ses cheveux ondulaient lourdement, comme flottant dans un néant inondé inlassablement de ses tourments.
Quant à son corps, il se raidissait et se repliait comme une rose fanée que le temps et le chagrin ont tuée. Il ne restait plus qu’une rose noir dont les épines empoisonnaient l’espoir, une sombre fleur qui germait d’une graine de douleur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shalimare
Loup a langue pendue
avatar

Masculin Nombre de messages : 188
Age : 28
Matricule : 22893
Devise de loup : Voit le bien, même si tout va si mal!
Date d'inscription : 20/01/2006


XP:
500/500  (500/500)
Permis de bêtise:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: La Quête d'Yzildrah   Sam 26 Aoû - 23:35

Chapitre 2 : Etranges Rêveries


Son corps gisait inerte, le front posé contre le marbre glacé, lorsque une aura bleue se mît à scintillée autour du corps de l’elfe. C’était comme si une force mystique l’élevait délicatement vers les cieux, puis la dressant dans les aires vers une destination inconnue...

Son corps marqua un net arrêt à une certaine hauteur puis disparu...

Après quelques minutes d’inconscience, qui avaient parues des heures pour Shalimare, elle se réveilla enfin.
La première chose qu’elle aperçue fût les feuilles et les branches d’un immense chêne. Elle se redressa et admira l’impressionnant arbre qui se dressait devant elle.
Il était si grand que l’elfe avait l’impression que ces branche allaient chatouillées le ciel.
Elle recula de quelques pas pour mieux l’admirer et sans avoir eut le temps de s’apercevoir qu’elle était sur un îlot, elle tomba dans l’eau. Son corps devînt alors aussi lourd qu’une pierre au contact de l’eau ; ce qui l’entraîna au fond de ce qui était probablement un lac.
Une fois qu’elle eut touchée le fond, Shal, toujours consciente, tenta de remonter à la surface. Malheureusement cela lui était impossible car des algues enchevêtraient ses chevilles.
La jeune elfe avait beau être patiente, la panique commençait à la gagnée petit à petit... Elle se débattait pourtant de toutes ses forces mais en vain...

Alors qu’elle pensait qu’il n’y avait plus aucune chance qu’elle n’arrive à remonter à la surface du lac, une puissante lueur blanche apparût à Shalimare.
Peu à peu la lumière se dissipa et elle aperçu une femme toute de blanc vêtue...
Et avant que l’elfe ne réagisse, la mystérieuse femme en blanc lui tendît les mains, lui demandant ainsi de l’accompagner.
Peu importait la destination, Shal n’avait pas vraiment le choix : elle posa ses mains dans celles de la femme.

Les deux femmes s’éclipsèrent...
En un claquement de doigts elles réapparurent au centre d’un immense cercle de pierre. Chacune des pierres étaient marquées d’un symbole tous différents les uns des autres.
Après avoir observé les alentours, Shalimare observa maintenant celle qui venait de la sauver de la noyade. Elle était grande et fine et portait une grande robe blanche magnifique. Elle avait aussi de très beaux et très longs cheveux violet clair qui allaient très bien avec ces yeux bleus. Le plus frappant était la force qu’elle dégageait : jamais Shal n’avait sentie quelqu'un dégager une aura aussi puissante. Elle devait certainement être une magicienne très puissante et accomplie.

Il était maintenant temps pour l’elfe de demander à cette mystérieuse femme qui elle était et d’où elle venait.


« Merci de m’avoir sauvé... euh... comment vous appelez vous ? »

« Je m’appelle Yzildrah ! Et toi Shalimare il me semble. »

« Oui c’est ça. Comment connaissez vous mon nom ? Et d’où venez vous ? »

« Peu importe d’où je viens ! Le plus important est pourquoi je viens te voir. Cela fait longtemps que je t’observe et je pense que tu atteins le niveau requis pour devenir une puissante magicienne. Il est tant que tu apprennes à contrôler les quatre éléments majeurs ! Etant donné que tu t’es consacré à développer tes pouvoirs télépathique nous allons les convertir si tu es d’accord. »

« Eh bien c'est-à-dire que je tiens à mes pouvoirs, il m’a fallu du temps et beaucoup d’heures d’entraînement pour arriver à les contrôler ainsi et... »

« Ne t’inquiète pas ton niveau ne sera pas affecté, seulement ton type de ton pouvoir si je puis dire ainsi. Pour le moment c’est la télépathie ton type, mais si tu es d’accord ce sera la Terre et la Nature. D’autant plus que cet ton élément naturel puisque tu es une elfe, tu n’aura donc aucun mal à parfaitement le maîtriser ! Tu possède déjà de grandes capacité en vitesse et en agilité que tu contrôle très bien alors imagine assemblées à tes nouveaux pouvoirs !»

« Eh bien...oui pourquoi pas, il est vrai que toute petite je rêvais de pouvoir un jour contrôler les éléments majeurs comme les Anciens ! Je trouvais ça fantastique ! Mais comment vais-je m’y prendre pour apprendre à maîtriser les trois autres éléments ? »

« Ne t’inquiète pas pour ça ! Si tu veux bien procédons à la conversion. »

« Euh...eh bien, c’est d’accord ! »

Yzildrah pris les mains de Shalimare et prononça une incantation en langage elfique. Les symboles qui étaient inscris sur les pierres du cercle se mirent alors à brillés, dégageant une lumière de plus en plus forte qui finit par noyer tout le cercle d’un bain de lumière.

Lorsque l’immense brouillard lumineux fût entièrement dissipé, les deux elfes avaient disparues...


Dernière édition par le Mar 7 Nov - 15:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shalimare
Loup a langue pendue
avatar

Masculin Nombre de messages : 188
Age : 28
Matricule : 22893
Devise de loup : Voit le bien, même si tout va si mal!
Date d'inscription : 20/01/2006


XP:
500/500  (500/500)
Permis de bêtise:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: La Quête d'Yzildrah   Sam 26 Aoû - 23:39

HRP: Je voudrais avoir des critiques, qu'elles soient bonnes ou mauvaise, avant de continuer cette chronique!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Quête d'Yzildrah   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Quête d'Yzildrah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Légion :: Grottes de la Meute :: Bibliotheque-
Sauter vers: