AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Ice Blade] Reminiscences

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paternatus
Loup blabla
avatar

Nombre de messages : 325
Date d'inscription : 29/07/2004

MessageSujet: [Ice Blade] Reminiscences   Sam 4 Sep - 22:34

Toujours pour le plaisir à lire entre d'Ante Morten et Les méandres du temps...

Installez vous confortablement et preparez vos mouchoirs.... sad24 c'est toujours aussi bien....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paternatus
Loup blabla
avatar

Nombre de messages : 325
Date d'inscription : 29/07/2004

MessageSujet: Re: [Ice Blade] Reminiscences   Sam 4 Sep - 22:35

PROLOGUE

Une nuit glaciale d’hiver dans une grande ville. Les lampadaires dispensent en abondance leur lumière dans l’avenue. Des sapins de Noël illuminent les passants de leurs couleurs bariolées, clignotant comme un cœur qui bat. Les gens sont heureux et se promènent dans la rue, en famille, en couple ou entre amis. Mais un homme est seul. Une écharpe sur le visage, vêtu d’un large imperméable et les mains dans les poches , il se déplace parmi la foule. Perdu dans ses pensées, il erre là où le vent le pousse.

Depuis quelque temps de drôles de choses lui arrivent. Des bribes de souvenirs qui ne sont pas les siens lui reviennent en mémoire, flash-back intemporels issus d’un autre esprit… tout du moins c’est ce qu’il pense.

Ruminant ces sombres pensées, il marche dans la rue en regardant ses chaussures, si bien qu’il ne voit pas venir une jeune femme qu’il bouscule.

- Pardonnez-moi, s’empresse-t-il de dire à la jeune femme à travers son écharpe, tout en continuant de
fixer le sol.
- Ce n’est rien, répond-elle d’une voix cristalline.

L’homme s’arrête net. Cette voix… Il relève lentement la tête, ses yeux remontent jusqu’au visage de la jeune femme. De longs cheveux roux, légèrement bouclés, des yeux bleus qui contrastent avec la couleur de feu de ses cheveux. De fines lèvres mises en valeurs par un rouge à lèvres… Ce visage… Il l’a déjà vu…

Et là tout devient clair… Ce visage… Elle… Tout à coup l’avenue disparaît ! L’homme ne voit plus que le visage de la jeune femme au loin. Il ne se trouve plus dans l’avenue, il est revenu dans ces flash-backs… dans ses souvenirs. Il se rappelle de tout… de tout ce qui a eu lieu avant sa mort…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paternatus
Loup blabla
avatar

Nombre de messages : 325
Date d'inscription : 29/07/2004

MessageSujet: Re: [Ice Blade] Reminiscences   Sam 4 Sep - 22:35

CHAPITRE 1 : Reminiscences

Paris. 22 décembre 1999.

Un couple se promène sur les Champs-Elysées. Main dans la main, l’homme et la femme flanent, regardent les boutiques, discutent. Ils vivent. Ils sont heureux. Ils s’aiment.

Rien ne peut leur arriver, pensent-ils. Deux âmes sœurs qui se complètent mutuellement, deux êtres qui n’en font qu’un. Non… Rien ne peut leur arriver. Le bonheur est là et il ne s’en ira jamais.

S’ils savaient à quel point ils se trompent. S’ils savaient à quel point leur vie va changer dans les prochains jours… dans les prochaines heures… Si seulement ils savaient.

************

Paris. 24 décembre 1999. 23h45

Sandra, car c’est ainsi que se nommait la jeune femme, était seule. Elle se rendait chez les parents de son fiancé, Benjamin, pour y passer le réveillon. Son travail au journal l’avait retenu tellement longtemps qu’elle était en retard. Elle pressa le pas et pénètra dans une ruelle sombre. Elle devait passer à travers cette ruelle pour rejoindre le domicile de ses beaux-parents. Les seules lumières provenaient des rues adjacentes à la ruelle qui,elle, n’était pas éclairée. Les ombres recouvraient tout, déformaient tout. Le moindre carton, la moindre poubelle prenait la forme d’une silhouette humaine.

Les battements du cœur de Sandra augmentèrent, ses tempes battaient la mesure en cadence avec son cœur. Une angoisse naquit au creux de son estomac. Elle accélèra encore le pas. Le bruit de ses talons frappant le sol se répercutait le long de la ruelle. Quant tout à coup une voix retentit :

- Eh ! Mam’zelle ! Z’auriez pas une petite pièce ou deux ?

Trois hommes surgirent de nulle part. Ils portaient des blousons de cuir et leur mines patibulaires n’aurait pas même réconforter un gardien de prison. Sandra les ignora et continua son chemin mais les loubards la rattrapèrent et lui bloquèrent le chemin.

- Laissez moi passer, supplia-t-elle.
- Bien sûr… Mais avant je voudrais vous voir… en privé, répondit un des loubards.

Sur ces dernières paroles il leva un canif dont il fit surgir la lame. Appeurée Sandra voulut faire demi-tour mais un deuxième homme lui barra la retraite. Des larmes commencèrent à couler sur les joues de la jeune femme.

- Pitié… Pitié…

Soudain un des hommes s’écroula à terre. Derrière un jeune homme à l’air enragé tenait une barre de fer. Ses cheveux noirs de jaie en bataille lui donnait un petit air hirsute, ses yeux bleus marine semblaient pour l’instant être de braise, une rage se consumant à l’intérieur.

- BENJAMIN !!! cria Sandra.

Un des deux loubards restants se jetta sur le jeune homme mais celui-ci le frappa en pleine poitrine et l’assomma avec la barre de fer. Le troisième homme recula, renoncant à sa « proie ».

- Vite Sandra… pressa le jeune homme. On se tire !

Ils tournèrent tous deux le dos et se mirent à courir. Mais avant que Benjamin ait pu faire quoi que ce soit, le premier loubard, ayant repris ses esprits, lui planta le canif dans la hanche.

Un hurlement de douleur déchira la nuit.

RRAAHHHHHHAHHHHH

- BENJAMIIIIIIN !!!! cria Sandra, les larmes inondant son visage.
- Va-t-en, supplia-t-il dans un râle… Je t’en prie sauve toi…
- Non…
- SAUVE TOI !!! hurla Benjamin

Sandra partit à contre cœur en courant. Benjamin se releva, se tenant la hanche. Les loubards étaient face à lui et attendaient qu’il tombe pour se lancer à la poursuite de la jeune femme. Le sang coulait abondemment de sa blessure. Il l’avait compris… Il ne survivrait pas… Il mourrait ici et ce soir. Mais il ne mourrait pas sans rien faire. Reprenant la barre de fer et rassemblant ses dernières forces il se jeta sur les loubards avec une rage hors du commun. Frappant celui qui tenait le couteau à la main, il le désarma et lui asséna un violent coup sur le crâne. Les deux autres loubards se jettèrent sur lui et le ceinturèrent. Ils le frappèrent encore et encore. Mais il ne sentait plus la douleur… Tout ce qu’il voyait était une étrange lumière… Dans cette lumière des images défilaient. Il ne comprenait pas ce qu’il voyait… Un vieil homme avec une large cape toute abimée… Un autre homme masqué aux longs cheveux bleus… Et… des anges… Ils voyaient ces êtres ailés…

Benjamin ne tint tête que deux minutes aux voyous mais c’était juste ce qu’il fallait pour permettre à Sandra de se sauver. Une sirène de police retentit et une voiture se précipita dans la ruelle par le coté où la jeune femme s’était échappée. Les deux types s’enfuirent en courant. Le troisième gisait au sol, sans vie. Benjamin baignait dans son sang. Il partait… les images continuaient de défiler devant ses yeux… des mots lui traversaient aussi l’esprit… « Dark », « Belgarath », « Ice »… Des mots sans aucun sens…

Les policiers arrivèrent près de lui précipitemment. L’un deux lui prit le pouls.

- Merde ! Il est en train de crever…

Benjamin lui agrippa le bras avec les dernières forces qu’il lui restaient.

- Dites lui… que… que je l’aime… et que je l’aimerai toujours… même au-delà de la mort. A
Sandra…Dites-lui…je vous en prie.
- Vous lui direz vous-même dès que vous irez mieux, lui répondit le flic.

Un sourire amer se dessina sur les lèvres de Benjamin :

- Je ne pourrai jamais lui dire… Alors dites-lui… Dites… lui…

Benjamin mourut dans une sombre ruelle de Paris, le 25 décembre à 00h05.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paternatus
Loup blabla
avatar

Nombre de messages : 325
Date d'inscription : 29/07/2004

MessageSujet: Re: [Ice Blade] Reminiscences   Sam 4 Sep - 22:36

CHAPITRE 2 : Retour à la réalité

Paris. De nos jours.

L’homme à l’écharpe regarde la jeune femme qu’il vient de bousculer avec des yeux hagards. Il se
rappelle de tout… De tout ce qu’il était avant… avant de mourir. Il sait qui est cette jeune femme : Sandra… Celle qu’il a tant aimé. Celle pour qui il a donné sa vie. C’est comme si un voile qui masquait sa mémoire s’était soudain envolé.
Il regarde ce visage, ce doux visage qu’il aimait caresser. La jeune femme le regarde, étonnée :

- Qu’y a-t-il ? Vous allez bien ?
- Je… Je…

Que lui dire ? Que faire ? Rien… C’est qu’il y a de mieux à faire : ne rien dire. Pourquoi rouvrir d’anciennes blessures en elle ? Il ne veut pas la faire souffrir. Pourtant… Il voudrait tant la serrer dans ses bras.

Elle le regarde et après quelques instant se détourne. Il la regarde s’en aller sans rien dire. Des larmes lui montent lentement aux yeux. Il se retient, il serre les dents pour ravaler ses larmes et la regarde s’éloigner. Il décide de la suivre. Juste pour savoir si tout va bien pour elle. Il se met donc en marche, la suivant à quelques mètres. Elle marche la tête basse, tout comme lui tout à l’heure. Elle semble perdue dans de sombres souvenirs… Elle tourne à un coin de rue et se retrouve dans une sombre ruelle. L’homme la suit et s’arrête net une fois entré dans la ruelle. Elle ne semble pas s’être aperçu de l’endroit où elle est mais lui le sait. C’est ici qu’il est mort… Et la vie dans son éternel recommencement a décidé de lui jouer un bien mauvais tour. Au loin Sandra continue de marcher sans se rendre compte que deux silhouettes ont surgi silencieusement de l’ombre. L’homme les reconnaît. Une rage monte en lui, feu dévastateur qui le brûle jusqu’au tréfond de son âme.

Ce sont les deux hommes qui s’étaient enfuis à l’arrivée de la police il y a trois ans. Deux des trois loubards qui l’avaient assassiné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paternatus
Loup blabla
avatar

Nombre de messages : 325
Date d'inscription : 29/07/2004

MessageSujet: Re: [Ice Blade] Reminiscences   Sam 4 Sep - 22:36

CHAPITRE 3 : Eternel recommencement…

Les deux hommes se rapprochaient silencieusement de Sandra, qui ne s’était toujours pas rendu compte de leur présence. L’homme à l’écharpe serra les dents. Il remarqua une échelle de service qui courait le long de l’immeuble et qui se trouvait à près de huit mètres de hauteur. Il fléchit les jambes et bondit jusqu’à l’échelle dans un saut qu’aucun humain n’aurait pu effectuer. Jetant un regard à Sandra il la vit se retourner lentement, il vit ses yeux s’écarquiller lentement, ses pupilles se dilater sous la peur. Elle ouvrit la bouche pour hurler mais un des hommes lui plaqua une main gantée sur les lèvres pour la faire taire. Des larmes ruisselaient sur ses joues… Tout recommencait comme il y a trois ans. Mais il y avait une nouvelle donne dans la partie, contrairement à il y a trois ans. L’homme à l’écharpe bondit depuis l’échelle vers les hommes. Atterrissant lourdement il attira l’attention d’un des deux hommes qui se retourna. L’homme jeta un coup d’œil vers le haut, se demandant d’où sortait ce type. Il aurait juré qu’il tombait du ciel… Dans un grognement il sortit un cran d’arrêt et regarda cet homme :

- T’aurais pas dû te ramener par ici mon gars…
- Vas-y !! Saigne le ! l’encouragea son complice.

L’homme masqué les regarda tous les deux. Sandra ne pouvait pas le voir, masqué par le premier homme. Tant mieux, pensa-t-il. Il tendit son bras à la perpendiculaire de son corps et ferma les yeux une demi-seconde. Aussitôt une épée de cristal apparut dans sa main, à la stupéfaction du loubard.

D’un mouvement circulaire il abattit le plat de sa lame sur la tempe du premier homme, l’envoyant rouler contre un mur. Le deuxième voyou, surpris, se retourna. L’homme masqué l’attrapa par le col, le soulèva du sol et l’envoya voltiger vers son compère. Se tournant vers Sandra :

- Allez-vous en… Tirez-vous…
- Qui…qui… êtes vous ?
- Je vous ai dit de vous tirer… ça vaut mieux…
- Mais… que…
- Je t’en prie… sauve-toi…

Sans le vouloir, Benjamin avait réutilisé les mêmes paroles qu’il y a trois ans… Sauf que ce n’était plus Benjamin qui les prononcait.

- Mais… Je connais cette voix… Qui êtes-vous ??!
- PARTEZ ! Et oubliez tout ce que vous avez vu ce soir. Compris ?!

Sandra partit en courant mais jeta un dernier coup d’œil à l’homme à l’écharpe, un regard mêlé de soulagement et d’étonnement. Celui-ci se tourna vers les deux hommes inconscients. Il se dirigea vers eux et leva son épée pour l’abattre sur ces types. Mais il suspendit son geste, comme figé dans le froid. La vie de ces deux hommes était entre ses mains. Ces pourritures qui lui avaient pris la sienne méritaient-il d’avoir une vie ? De longues secondes s’écoulèrent… De longues secondes durant lesquelles la vie des deux hommes oscillait dans un balancier hésitant entre la vie et la mort.

Quelques minutes plus tard une voiture de police arriva, alertée par un citoyen anonyme. Une ombre sur les toits regardait la scène, ses cheveux bleutés volant dans le vent nocturne. C’était fini… Ces deux hommes seraient identifiés pour le meurtre d’un jeune garçon, il y a trois ans. Il s’arrangerait pour fournir les preuves.

Celui qui fut Benjamin regarda le ciel étoilé. Il voulait voir une dernière chose avant de retourner à ses affaires, maintenant qu’il avait retrouvé cette « mémoire ». Il sauta au bas de l’immeuble et se dirigea d’un pas rapides aux limites de la ville. Vers le cimetière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paternatus
Loup blabla
avatar

Nombre de messages : 325
Date d'inscription : 29/07/2004

MessageSujet: Re: [Ice Blade] Reminiscences   Sam 4 Sep - 22:37

CHAPITRE 4 : Retour aux origines…



Le cimetière faisait défaut à tous les clichés. Loin d’être effrayant il était plutôt agréable. De grands arbres veillaient sur les tombes, quelques feuilles rebelles encore accrochées à leurs branches. Des lampadaires diffusaient une lueur blanche qui se confondait avec celle de la lune, illuminant les allées.

L’homme à l’écharpe marchait à travers ces allées, recherchant quelque chose. Attentivement, il regardait chaque tombe, chaque épitaphe. Cela faisait déjà une heure qu’il marchait là mais il n’avait pas encore trouvé ce qu’il cherchait. D’un coup il s’arrêta, apercevant une silhouette dans la nuit, forme noire sur un rideau encore plus noir. Il s’approcha lentement et en silence.

Sandra se tenait là, devant une tombe. Elle pleurait en silence tout en regardant la pierre tombale. L’homme fit volontairement du bruit pour ne pas l’effrayer par une arrivée soudaine. Elle se retourna et le regarda. Le reconnaissant elle se décontracta et essuya ses larmes.

- Oh, c’est vous… Que faites-vous là ?

Sans un mot, l’homme regarda la tombe, sachant ce qu’il allait y lire…

Idonis Benjamin
18 septembre 1979 – 25 décembre 1999
Jamais tel homme, tel fils, tel être aimé, n’aura été pleuré

Sandra surprenant son regard triste lui demanda, étonnée :

- Vous le connaissiez ?
- En quelque sorte…
- Comment l’avez vous connu ?
- Peu importe… Ce que je sais c’est qu’il vous aimait plus que tout au monde.
- Moi aussi je l’aimais, dit-elle, des sanglots dans la voix.
- Il vous manque…
- Oui… Terriblement… Ça fait trois ans… aujourd’hui.
- Trois ans… J’ai l’impression que c’est arrivé dans une autre vie… il y a des siècles…

Sandra sèche ses larmes d’un revers de la main :

- Merci pour ce que vous avez fait tout à l’heure.
- Ces types ne vous ont pas blessé j’espère ?
- Non… Grâce à vous… Merci…
- Ce n’est rien… Je lui devais ça en quelque sorte…

Regardant la lune, l’homme replongea dans ses pensées. Sandra le regarda :

- J’ai l’impression de vous connaître. Votre voix m’est familière…Montrez moi votre visage…

Elle tendit la main vers l’écharpe mais l’homme lui prit la main gentiment.

- Désolé… Mais il est des choses qu’il vaut mieux ignorer…
- Qui êtes vous ? demanda-t-elle, une lueur de curiosité dans les yeux.
- …
- Vous ne voulez pas me le dire… C’est bien ça ? dit-elle d’une voix pleine de déception.

L’homme s’éloigna. Une fois qu’il était sûr que Sandra ne pourrait pas voir son visage il laissa le flot de ses émotions se déverser. Ses yeux de saphirs s’emplirent lentement de larmes.

- Comment vous appelez vous ? lui demanda-t-elle soudain.

L’homme s’arrêta et hésita… Tout doucement il se retourna et la regarda gravement. Quel nom
donner ? Quelle vérité lui dire ? Finalement il déboutonna son imperméable, le jeta dans l’herbe et déploya une magnifique paire d’ailes blanches…

- Mes amis m’appellent Icy.

Sur ces derniers mots, il s’envola dans la nuit. Une plume blanche tomba doucement des airs. Sandra tendit la main et recueillit la plume au creux de sa paume. La plume se mit à briller, dégageant une aura bleutée autour d’elle. Des paroles résonnèrent dans l’esprit de Sandra :

Dites lui que je l’aime… et que je l’aimerai toujours… même au-delà de la mort.

- Benjamin…

Elle serra la plume contre sa poitrine, un flot de larmes ruisselant sur son visage mais un sourire sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Ice Blade] Reminiscences   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Ice Blade] Reminiscences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Beug Mount and blade
» Mount & Blade
» Mount & Blade - Warband
» mount & blade: warband - napoleonic wars
» Scarlet blade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Légion :: Grottes de la Meute :: Bibliotheque-
Sauter vers: